A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

10 trucs pour jardiner sans éternuer

par Sonia Chartier, le 27 April 2016, Allergies @fr
jardiner sans éternuer

Mauvaises herbes à arracher, platebandes à bichonner, gazon à couper… les mois d’été font la joie des amateurs de jardinage et de plein air.

Mais si vous êtes victime des allergies saisonnières, ces tâches peuvent se transformer en véritable cauchemar au moment même où la nature, en pleine effervescence, se pare de ses plus beaux atours…

Selon une enquête menée par la société A.Vogel au Royaume-Uni, les symptômes d’allergies au pollen dressent une barrière parfois infranchissable entre les personnes qui en sont affligées et leur jardin. Près de la moitié d’entre elles ont déclaré que cela hypothéquait leur passion pour le jardinage, tandis que quatre sur dix ont avoué que leur jardin devenait « zone interdite » au plus fort de la saison du pollen.

L’allergie au pollen vous importune? Coupez-lui l’herbe sous le pied!

Cet été, avant d’enfiler vos gants de travail et de mettre le nez dehors, suivez ces quelques conseils afin de limiter votre exposition au pollen.

  1. Le principal déclencheur des allergies saisonnières est le pollen provenant des graminées. Pour empêcher la floraison des graminées et limiter la quantité de pollen libéré dans l’air, il est essentiel de tondre régulièrement la pelouse. Si vous devez le faire vous-même, portez un masque couvrant votre nez et votre bouche.
  2. Puisque certaines plantes cessent de libérer du pollen dans des conditions humides, l’utilisation d’un arroseur automatique avant une séance de jardinage pourrait vous procurer un répit. Demeurez autant que possible à l’intérieur de la maison pendant la tonte de la pelouse.
  3. Il existe des centaines de plantes peu allergènes à cultiver, notamment la lavande, l’iris, la rose et la pivoine. Normalement, si la pollinisation de la plante est assurée par les insectes, vous devriez être à l’abri, puisque le pollen sera plutôt lourd et aura tendance à tomber au sol. Par contre, si c’est le vent qui se charge de transporter le pollen, celui-ci sera plus léger et restera dans l’air plus longtemps.
  4. Réservez vos activités de jardinage aux jours frais ou nuageux et sortez plutôt l’après-midi, moment de la journée où la densité pollinique est généralement moins élevée.
  5. Prenez une douche immédiatement après avoir jardiné et lavez vos cheveux afin de déloger les allergènes qui pourraient s’y être fixés. Enfilez ensuite d’autres vêtements.
  6. Armez-vous contre la saison du rhume des foins en vous alimentant sainement. Jetez votre dévolu sur les fruits et légumes, riches en vitamine C (reconnue pour stimuler le système immunitaire). Il est bon aussi de réduire votre consommation de produits laitiers, ces derniers pouvant bloquer les muqueuses du nez.
  7. Si vous souffrez d’écoulement nasal, délaissez la caféine au profit du thé vert ou blanc, aux effets anti-inflammatoires. La caféine est un déclencheur de l’histamine; un substitut de café biologique peut être une délicieuse solution de remplacement.
  8. Étalez un peu de Vaseline® au pourtour de vos narines pour emprisonner ou bloquer le pollen. Si vous vous mouchez, réappliquez-en après.
  9. Essayez un remède à base de plantes médicinales comme les comprimés Soulagement Allergies d’A.Vogel, contenant sept plantes tropicales qui agissent sur tous les symptômes du rhume des foins ou de la rhinite allergique – sans les effets secondaires de somnolence associés à certains antihistaminiques.
  10. Évitez de jardiner lorsque l’indice pollinique est au plus haut. Surveillez les données fournies pour votre secteur; vous saurez ainsi quels jours seront plus faciles à vivre pour vous.
Read more:
microtraumatismes
Gare aux microtraumatismes répétés!

Personne n’en doute, l’exercice apporte d’innombrables bienfaits,  de la perte de poids à un meilleur équilibre mental. Mais il peut...

Close