A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

5 causes courantes de nausées après le repas

par Sonia Chartier, le 23 February 2016, Digestion@fr
nausées après le repas

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Les nausées et les vomissements peuvent nuire considérablement à sa qualité de vie. Non seulement, limitent-ils ce que vous pouvez manger, mais ils peuvent sérieusement perturber votre humeur et votre interaction avec autrui.

On associe souvent la nausée à un empoisonnement alimentaire, mais vous êtes-vous jamais demandé si elle ne pouvait pas être imputable à autre chose?

Jetons un coup d’œil à quelques conditions courantes susceptibles de causer des nausées post-prandiales (après le repas).

Qu’est-ce que la nausée?

La nausée est tout simplement la sensation désagréable que l’on ressent lorsqu’on est sur le point de vomir. Les vomissements quant à eux sont une réaction automatique qui se termine par le rejet actif du contenu gastrique. La nausée est habituellement un mécanisme protecteur qui empêche l’organisme d’ingérer des substances toxiques. De même, si vous ingérez quelque chose de désagréable, votre corps réagira en l’expulsant.

Comment se produit-elle?

Le « mécanisme d’action » (c’est-à-dire la façon dont la nausée se manifeste) varie en fonction de sa cause. La liste des conditions qui provoquent la nausée est longue, et c’est également vrai de la nausée post-prandiale. Voici une liste abrégée des cinq causes les plus courantes de nausées après les repas.

Quelles sont les causes des nausées après les repas?

  1. Les infections : Nous sommes nombreux à l’avoir vécu, et c’est très désagréable! Les intoxications alimentaires sont habituellement les grandes coupables, mais les gastroentérites d’origine virale entrent également en ligne de compte. Si la nausée est soudaine et qu’elle est suivie de vomissements, habituellement dans les deux heures suivant le repas, il est possible qu’il s’agisse d’un empoisonnement alimentaire. De nombreux micro-organismes différents peuvent provoquer des intoxications alimentaires en libérant des toxines. Aussi désagréable qu’elle soit, cette condition prend fin d’elle-même, mais il est très important de bien s’hydrater. Surveillez vos symptômes et n’hésitez pas à consulter immédiatement un médecin.
  2. La grossesse : Ce type de nausée concerne moins de la moitié de la population, mais toute femme sexuellement active ou en âge de procréer devrait prendre en considération la grossesse. Si vous prenez la pilule ou utilisez d’autres méthodes contraceptives, il est important de faire un examen régulier auprès de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue.
  3. La dyspepsie : C’est un mot savant pour parler de l’indigestion. La dyspepsie peut être fonctionnelle (ce qui signifie que quelque chose ne fonctionne pas correctement, probablement un problème de «mobilité » de la nourriture lors de son transit dans le tube digestif); ou elle peut être attribuable à d’autres troubles digestifs (p. ex. les calculs biliaires ou une pancréatite). La dyspepsie peut être aiguë, mais certaines personnes en souffrent de façon chronique (pendant des mois et même des années), ce qui n’est pas sans une kyrielle de complications associées, notamment une diminution de la qualité de vie.
  4. Médicaments/substances illicites : La plupart des médicaments peuvent provoquer des nausées et des vomissements, qui sont attribuables principalement aux agents chimiothérapeutiques. Toutefois, les drogues illicites et même l’alcool peuvent également provoquer des nausées; après tout, l’organisme les considère comme des toxines.
  5. L’anxiété : L’anxiété peut être associée à d’autres troubles psychiatriques (l’anorexie, la boulimie, la dépression, entre autres). Bien que ces troubles ne soient pas directement impliqués dans la digestion des aliments, le système digestif est très sensible à notre état psychologique et émotionnel. En périodes de stress, la priorité de l’organisme est de lutter contre l’agresseur, aux dépens du processus digestif. Après tout, le corps ne sait pas ce qui cause le stress; il part toujours du principe que vous êtes attaqué par un tigre, et si c’est le cas, un estomac plein de nourriture ne peut que vous alourdir.

Cette liste n’est pas exhaustive et il y a bien d’autres conditions (p. ex. réaction allergique, maladies neurologiques et métaboliques) qui peuvent provoquer la nausée. Consultez toujours un professionnel de la santé qualifié pour trouver la racine du problème.

Que peut-on faire?

La première chose à faire est d’aller en parler à votre médecin de famille, à votre infirmière praticienne ou à un médecin naturopathe autorisé. Si les symptômes sont soudains, il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse d’un empoisonnement alimentaire (habituellement, il dure de 24 à 48 heures), et il est important de surveiller l’apport de liquides.

Toutefois, cela n’exclut pas un examen médical approprié, car d’autres affections plus graves peuvent expliquer la nausée. Votre prestataire de soins de santé vous guidera dans les démarches d’investigation.

Pour ceux d’entre vous, qui ont éliminé toutes les causes médicales, et qui souffrent de nausée post-pandriale à cause d’indigestion chronique (p. ex. dyspepsie fonctionnelle), pensez à ajouter une cuiller d’acide lactique à votre nourriture avant chaque repas.

Certaines personnes utilisent du cidre de pomme, mais trouvent cela un peu irritant. Les plantes qui stimulent les fonctions hépatique et biliaire peuvent être une bonne idée (p. ex. chardon-marie, boldo, artichaut). Si le stress et l’anxiété nuisent à votre digestion, vous pourriez vouloir discuter des options qui s’offrent à vous avec un conseiller de confiance, un psychologue clinicien ou même un médecin naturopathe pour d’autres options « naturelles ».

Read more:
troubles du sommeil
Bonne nuit, beaux rêves…

Les troubles du sommeil et ses effets sur l’organisme « Le rire et le sommeil sont les deux meilleurs remèdes du...

Close