A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

5 conseils simples pour réduire les rots

par Sonia Chartier, le 20 June 2016, Digestion@fr
rots

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Qu’on les appelle simplement « rots », savamment « éructations » ou symboliquement « rapports », ces manifestations sonores sont normales et le plus souvent très ponctuelles. Pour la plupart des gens, cela ne pose pas l’ombre d’un problème.

Si par contre le phénomène se produit de façon constante, ce peut être le signe d’un trouble du système digestif…

Dans la majorité des cas, les éructations sont dues à l’absorption excessive d’air lors de l’ingestion d’aliments ou de boissons. La modification des habitudes peut aider à réduire la fréquence des rots de même que l’inconfort qui leur est parfois associé. Nous aborderons ici cinq mesures toutes simples à prendre pour aider à résoudre le problème.

Qu’est-ce qu’un rot?

Bien sûr, vous savez ce que c’est! Mais pour faire preuve de rigueur, nous avons quand même consulté le dictionnaire. Alors, au cas où la chose ne vous serait jamais arrivée, l’éructation est l’émission de gaz – provenant de l’œsophage et de l’estomac – par la bouche. Le rot peut s’accompagner d’un son caractéristique et, à l’occasion, d’une odeur tout sauf agréable.

Comment cela se produit-il?

Le fait d’avaler trop d’air lorsqu’on mange ou qu’on boit trop rapidement peut provoquer des rots. La consommation de boissons gazéifiées a souvent le même effet. Des troubles digestifs sous-jacents peuvent aussi être à la source du problème.

Ainsi, les personnes souffrant de brûlures d’estomac ou de reflux gastrique seront sujettes à des rots plus fréquents. Lorsque les éléments acides de l’estomac remontent dans l’œsophage, il est naturel d’avaler davantage pour atténuer l’inconfort. Les éructations aident à expulser l’excédent d’air introduit par la déglutition répétée; la production constante de rots peut donc trahir un problème digestif nécessitant un traitement médical.

Une vidange gastrique retardée, une infection à H.pylori (une bactérie courante, associée au cancer de l’estomac) et les ulcères gastroduodénaux (plaies douloureuses sur la paroi de l’estomac ou de l’intestin grêle) sont autant de situations pouvant occasionner la production de rots à répétition. Des problèmes de vésicule biliaire peuvent également provoquer le même type de symptômes.

Quoique ce soit rare, le cancer de l’estomac ou de l’œsophage peut engendrer des éructations prononcées. Si les rots sont persistants et accompagnés de nausées, de douleurs, de selles sanguinolentes, d’une perte de poids ou de fièvre, il faut immédiatement consulter un médecin.

Que doit-on faire ou ne pas faire pour diminuer les éructations?

  1. Sachez bien vous alimenter : mangez et buvez lentement pour éviter d’ingérer trop d’air. Souvenez-vous, nos mères nous répétaient sans cesse de ne pas parler la bouche pleine. Elles avaient bien raison, et pas seulement pour une question de politesse! Si vous mastiquez vos aliments correctement, la bouche fermée, vous ingérez moins d’air et vous donnez également à votre système digestif le temps de mieux traiter la nourriture et d’envoyer les signaux de satiété au cerveau.
  2. Évitez les bulles : réduisez votre consommation de boissons gazeuses et de bière. Voilà sans doute le truc le plus simple, mais pas nécessairement le plus facile à mettre en pratique, surtout en été. Mais vous devez savoir que ces boissons libèrent du dioxyde de carbone, ou gaz carbonique. Cette substance peut aggraver la production de rots et peut aussi éroder l’émail des dents, ce qui les affaiblit et les rend douloureuses.
  3. N’ayez pas peur du médecin : veillez à passer régulièrement des examens de routine. Si vous n’avez pas vu votre médecin depuis plus d’un an, il est temps de prendre rendez-vous. La visite ne prendra que quelques minutes et vous donnera l’heure juste. Si vous ne savez pas à quoi sont dues vos éructations, c’est la meilleure porte où frapper d’abord!
  4. C’est le moment ou jamais de cesser de fumer : l’inhalation de la fumée de cigarette fait entrer un excédent d’air. Sans compter la foule d’autres bonnes raisons pour renoncer au tabac : mauvaise haleine, cancer de la bouche, cancer du poumon. Si vous fumez par besoin, une meilleure gestion de votre stress pourrait être la solution. Vous avez sans doute déjà lu ou entendu tout cela, mais nous ne vous encouragerons jamais trop : vous pouvez y arriver!
  5. Choisissez une activité physique qui vous aide à faire face au stress. Lorsqu’on est trop tendu, on peut avaler plus d’air sans s’en rendre compte. Le stress est associé à tellement de maux; la mauvaise digestion est une raison de plus pour y voir.

Un petit truc en prime : Dans certaines cultures, il est de mise de consommer des graines (et parties de plantes) qui facilitent la digestion, réduisent le ballonnement et préviennent les éructations. Ces plantes sont notamment le fenouil, le carvi (cumin des prés), la menthe poivrée, le curcuma, la coriandre, l’anis étoilé, etc.

Read more:
douches vaginales
Les douches vaginales, pour plus d’infections?!?

Les habitudes d’hygiène personnelle varient énormément d’une femme à l’autre et même d’une culture à l’autre. C’est un sujet dont...

Close