A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

6 signes à surveiller pour traquer l’intolérance au lactose

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 24 October 2016, Allergies @fr, Digestion@fr
intolérance au lactose

Le lactose est un sucre qui se trouve à l’état naturel dans les produits laitiers et qui lui confère son arôme délicat.

Fait moins connu, le lactose est également la cause de troubles gastriques, de gaz, de ballonnements et de diarrhées pour plus de sept millions de Canadiens.

L’intolérance au lactose se manifeste chez les personnes qui ont une déficience en lactase, une enzyme digestive normalement présente dans l’intestin grêle. Le rôle de la lactase est de décomposer le lactose afin qu’il puisse être complètement absorbé dans l’intestin grêle.

S’il y a un manque ou une absence totale de lactase, le lactose parvient non digéré dans le côlon. La flore intestinale fera alors fermenter les sucres non absorbés et ceux-ci, par osmose, draineront des fluides dans le côlon. Il s’ensuivra la production de gaz et une série de symptômes digestifs comme les crampes, la diarrhée, les flatulences et les ballonnements.

Si l’intolérance au lactose est un problème tout à fait bénin, l’inconfort qu’elle provoque est bien réel et ses manifestations ne sont pas exactement bienvenues dans un environnement de travail ou lors d’une rencontre sociale.

Comment savoir si vous souffrez d’une intolérance au lactose?

Voici six signes et symptômes qui peuvent être indicateurs d’une malabsorption du lactose :

  • Malaises digestifs dans les 30 minutes à 2 heures suivant la consommation d’un produit laitier. Il peut s’agir de lait, de fromage, de yogourt, de crème glacée ou de beurre. Les produits laitiers peuvent aussi se cacher dans des aliments « non » laitiers comme les vinaigrettes, les mollusques et les charcuteries.
  • Flatulences et ballonnements.
  • Diarrhée ou selles molles.
  • Douleurs abdominales et crampes.
  • Nausées et/ou
  • Résultats positifs à une épreuve respiratoire à l’hydrogène. La fermentation qui survient lorsque le lactose n’est pas correctement absorbé libère des quantités d’hydrogène anormalement élevées. Expulsé lors de la respiration, cet hydrogène est présent en concentration élevée dans l’haleine. Si vous pensez être intolérant au lactose, demandez à votre médecin de famille de passer une épreuve respiratoire à l’hydrogène.

Petits changements simples à apporter

Heureusement, il est plus facile que jamais d’éviter le lactose. Les technologies alimentaires ayant évolué et les sensibilités alimentaires étant mieux connues, il existe aujourd’hui des solutions de rechange… qui ont aussi bon goût. Voici quelques suggestions pour éviter le lactose :

  • Utilisez des produits laitiers sans lactose. Si vous souffrez d’une véritable intolérance au lactose et non de troubles gastriques non spécifiques, l’utilisation de produits sans lactose devrait en principe réduire, voire éliminer votre inconfort digestif. Les produits sans lactose sont en fait « prédigérés » puisqu’ils contiennent de la lactase, permettant ainsi l’absorption complète du lactose.
  • Essayez les substituts de produits laitiers. Plusieurs substituts du lait sont offerts en épicerie, notamment les boissons à base d’amandes, de noix de coco et de noix de cajou. Des substituts du fromage sans produits laitiers, sans gluten et sans soya sont également vendus dans la plupart des supermarchés.
  • Faites des choix éclairés. Certains produits laitiers contiennent plus de lactose que d’autres. Les laits liquides sont ceux dont le pourcentage de lactose est le plus élevé, tandis que certains fromages comme le parmesan dur et fromages naturellement vieillis n’en contiennent que très peu et peuvent être tolérés par les personnes légèrement sensibles. La consommation de produits laitiers fermentés biologiques tels que le kéfir peut accroître la digestibilité du lactose, en plus de fournir de bons gras et des protéines.
  • Essayez les probiotiques. Des troubles digestifs peuvent avoir l’apparence d’une simple intolérance au lactose, alors que le problème est en fait relié à toute une gamme d’aliments provoquant des réactions immunitaires anormales. Certaines études concluent à l’utilité des probiotiques pour aider à atténuer les symptômes d’intolérance après l’ingestion de lactose. On dispose également d’un vaste corpus de données scientifiques à l’appui des probiotiques pour soulager les symptômes associés au syndrome du côlon irritable, qui incluent souvent une intolérance au lactose (ainsi qu’à plusieurs autres aliments).
  • Découvrez les bienfaits de Molkosan. Molkosan est une savoureuse boisson faite d’un concentré de petit-lait lactofermenté que vous pouvez ajouter à l’eau, aux laits fouettés ou aux tisanes. Cette source d’acide lactique et de potassium joue le rôle d’un prébiotique pour votre flore intestinale et l’aide à mieux faire son travail. Comme certaines bactéries de l’intestin produisent leur propre enzyme lactase, le fait d’en favoriser le développement peut vous aider à mieux digérer le lactose et à réduire vos symptômes d’intolérance.

Références :
American Family Physician: Lactose Intolerance. http://www.aafp.org/afp/2002/0501/p1845.html
Canadian Digestive Health Foundation. http://cdhf.ca/en/disorders/lactose-intolerance/section/overview
Healthline: What causes lactose intolerance? 4 Possible Conditions. http://www.healthline.com/symptom/lactose-intolerance
Merck Manual: Lactose Intolerance http://www.merckmanuals.com/home/digestive-disorders/malabsorption/lactose-intolerance
WebMD. Supplements for IBS – What Works? http://www.webmd.com/ibs/features/supplements-for-ibs-what-works

Read more:
symptômes de la ménopause
Comment faire face aux symptômes de la ménopause – sans l’hormonothérapie

Avenues naturelles pour cesser graduellement, et en tout sécurité, l’HTS En l’absence de certitude quant à l’innocuité de l’hormonothérapie substitutive...

Close