A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Avez-vous entendu parler du modèle effort-récupération ?

par Sonia Chartier, le 3 octobre 2016, Stress et sommeil
effort-récupération

Le modèle « effort-récupération » est basé sur le principe qu’un stress quotidien prolongé ou répété au travail (donc l’effort) risque d’avoir des effets négatifs sur la santé en l’absence d’une compensation adéquate (la récupération).

Vous vous retournez encore et encore dans votre lit la nuit? Ça en dit peut-être long sur ce qui se passe au bureau…

Le sommeil est un élément important du processus de récupération. S’il est de piètre qualité, il est plus que probable qu’il ne suffira pas à contrebalancer l’effort déployé durant la journée, ce qui pourrait entraîner des problèmes de santé. Des chercheurs ont mené une étude auprès d’un groupe de 5 210 travailleurs de jour afin de vérifier la qualité de leur sommeil.

Ceux qui se retournaient constamment dans leur lit étaient très sujets à avoir un mauvais sommeil. Ces personnes étaient celles qui affichaient les pires niveaux de fatigue au terme de la journée et qui manifestaient les réactions émotionnelles les plus négatives face à leur travail. (Ces réactions ont été mesurées au moyen de l’échelle JAWS (Job-related Affective Well being Scale) – qui aurait imaginé que ce terrifiant monstre marin pourrait avoir un quelconque rapport avec le bonheur au travail?)

Si vous voulez prendre plaisir à travailler et éviter de ressasser des pensées négatives sur votre situation professionnelle, il est important de rechercher le sommeil réparateur dont votre organisme a besoin pour recharger ses batteries. C’est d’autant plus vital si vous avez pratiquement toujours l’impression d’être au bout du rouleau.

Une question d’équilibre

Le stress professionnel a un impact important sur la qualité du sommeil (si vous vivez de la tension en milieu de travail, vous risquez de moins bien dormir); à son tour, un mauvais sommeil accroît la fatigue et diminue la motivation. Un véritable cercle vicieux!

Dans un monde parfait, vos jours et vos nuits devraient se faire écho en harmonie, assurant l’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle. Si ce n’est pas le cas, il faut agir sur la partie de l’équation qui semble la plus facile à modifier : ce qui se passe entre 9 h et 17 h… ou entre 17 h et 9 h!

Sans mettre en doute le bon vouloir des employeurs d’améliorer les conditions de travail de leurs employés, le plus simple serait peut-être de s’attaquer directement à l’aspect physique du déséquilibre, c’est-à-dire le sommeil.

Le modèle « effort-récupération » : facteurs qui aident à la récupération

Consacrez spécifiquement une partie de votre soirée à la relaxation. Écoutez de la musique, lisez un chapitre d’un bon livre ou prenez un bain chaud. Ne vous installez pas devant Internet ou la télévision – c’est beaucoup moins relaxant. Si vous vous précipitez à la maison après le travail, que vous enfilez les corvées les unes après les autres et que vous allez ensuite échouer dans votre lit, votre organisme n’a pas le temps de saisir le message qu’il peut ralentir et se reposer. C’est ce qui explique pourquoi vous avez alors du mal à trouver le sommeil et à passer une nuit paisible.

Mettez par écrit une liste des choses à faire le lendemain ainsi que toutes les préoccupations qui vous habitent avant d’aller au lit – de préférence avant votre période de relaxation – de sorte que tout ce qui concerne le travail ou les problèmes immédiats soit mis de côté jusqu’au matin suivant.

Les exercices de respiration peuvent aider à mettre l’esprit au repos; vous avez également intérêt à éviter autant que possible la caféine, en particulier le soir.  Un café de céréales  – comme le Bambu de A.Vogel  – est une bonne alternative.

Prenez un bon départ grâce à un extrait de houblon et de valériane, indiqué dans les cas de troubles du sommeil causés par une légère anxiété. Cette combinaison de plantes médicinales suffit souvent à améliorer les choses. La valériane ayant un goût prononcé, mélangez le produit à un peu de jus de fruits plutôt qu’à de l’eau. Vous pouvez prendre les gouttes juste avant de vous coucher, car il n’est pas nécessaire de les absorber avec de la nourriture.

Read more:
troubles de la prostate
Troubles de la prostate – Le grand tabou masculin

Pour de nombreux hommes, les troubles de la prostate sont aujourd'hui encore un sujet tabou.  Souvent, on confond la bonne...

Close