A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Bonne nuit, beaux rêves…

par Sonia Chartier, le 24 April 2014, Stress et sommeil, Vivre en santé
troubles du sommeil

Les troubles du sommeil et ses effets sur l’organisme

« Le rire et le sommeil sont les deux meilleurs remèdes du monde » Proverbe irlandais

Ne dit-on pas d’un bon sommeil qu’il est « réparateur »? C’est là en effet son rôle premier : durant la nuit, nos tissus se régénèrent, nos organes se reposent, ou encore ils terminent leurs cycles (pour évacuer les toxines, par exemple). L’esprit profite également de ce temps d’arrêt pour faire le tri de tous les événements de la journée.

« La nuit porte conseil », c’est bien connu, mais encore faut-il dormir – fixer le plafond jusqu’au petit matin est loin d’avoir le même effet… Car lorsque notre sommeil est perturbé, il s’ensuit une cascade de réactions indésirables : sensation de perte de contrôle, trous de mémoire, anxiété, problèmes de concentration, fatigue musculaire, teint brouillé et regard terne.

Heureusement, on peut se consoler en se disant que tout finira par aller mieux après une bonne nuit de sommeil. Ce qu’on ne réalise pas toujours, c’est à quel point le simple fait de dormir suffisamment joue un rôle bienfaiteur pour notre santé, et ce, à plusieurs égards. 

Le sommeil qui embellit

Une étude menée en Suède a examiné comment la privation de sommeil chez les gens peut modifier leur apparence de santé et de beauté aux yeux des autres. Dans un centre d’étude sur le sommeil, des volontaires se sont fait photographier après 8 heures de sommeil puis de nouveau après être demeurés éveillés pendant 31 heures. Les observateurs ont jugé que les participants avaient l’air en moins bonne santé et étaient moins séduisants lorsqu’ils avaient été privés de sommeil que lorsqu’ils avaient dormi durant huit heures.

Le sommeil qui amincit

Les mauvaises habitudes de sommeil peuvent amener les gens à grignoter davantage, selon les résultats d’une étude menée en laboratoire. On a observé (et dans certains cas on a restreint) le sommeil des participants, en leur donnant un accès illimité à de la nourriture. Les personnes dont le sommeil avait été restreint ont grignoté davantage, en particulier après 19 heures. L’apport calorique a aussi été supérieur, les participants privés de sommeil ayant davantage tendance à choisir des aliments riches en glucides. Il semblerait donc que la nuit il est préférable de ronfler, sinon on risque plutôt de gonfler!

Le sommeil qui fortifie

La mauvaise qualité du sommeil de même que les nuits écourtées ont pour effet que les gens sont moins résistants aux rhumes, d’après une étude menée auprès d’hommes et de femmes en santé. Pendant 14 nuits, on a mesuré la quantité et la qualité du sommeil des participants, puis on a exposé ceux-ci à un virus du rhume. Les personnes qui avaient dormi moins de 7 heures par nuit ont été plus sujettes à tomber malades que celles qui avaient dormi 8 heures ou plus.

Si vous essayez désespérément de retrouver le bienheureux et imperturbable sommeil de votre adolescence, songez à Sommeil Profond de A.Vogel, un produit médicinal traditionnel qui a fait ses preuves depuis longtemps et qui est utilisé pour le soulagement temporaire des troubles du sommeil causé par une légère anxiété.

Dans certains cas, l’équation est très simple : on en a tout simplement trop sur les épaules, ce qui fait qu’on a plus de mal à s’endormir. Ou encore, on tombe très vite endormi… mais c’est après que ça se gâte! Une chose est sûre : tout le monde sans exception a besoin de sommeil, et la qualité importe autant que la quantité.

Read more:
bien manger
Bien manger, c’est pas sorcier!

La santé commence par une bonne alimentation. C’est la façon la plus simple de favoriser le bien-être, de prévenir les...

Close