A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Comment détecter une allergie au soleil

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 25 May 2016, Allergies @fr
allergie au soleil

Est-il normal de voir apparaître des plaques qui démangent sur la peau qui a été exposée au soleil?

Si la présence de rougeurs et de démangeaison peut sembler une réaction normale après une exposition prolongée au soleil, de telles plaques peuvent aussi être le signe d’une allergie…

L’allergie au soleil, aussi connue sous le nom de photosensibilité, est une sensibilité anormale à la lumière, déclenchée par le système immunitaire. Les signes et symptômes sont notamment des rougeurs; des bosses ou des marques rouges qui piquent; de la douleur; de l’urticaire et des cloques; de la desquamation; et parfois des plaques de peau décolorées d’une teinte bleu-gris.

Certains facteurs accentuent le risque d’allergie au soleil. Ainsi, la forme d’allergie au soleil la plus répandue – l’éruption polymorphe à la lumière – affecte surtout les personnes au teint clair, et plus souvent les femmes que les hommes. La prise de certains médicaments ou la présence d’un autre problème cutané peut également accroître la susceptibilité aux réactions allergiques.

Causes de l’allergie au soleil

Les causes de l’allergie au soleil sont variables, allant d’une réaction d’hypersensibilité retardée à des maladies systémiques sous-jacentes. Voici les causes de photosensibilité les plus fréquentes :

  • Éruption polymorphe à la lumière (EPL). L’EPL est la cause de photosensibilité la plus répandue. Cette éruption se manifeste souvent de façon soudaine, dans les 30 minutes à 24 heures suivant l’exposition au soleil. L’EPL apparaît généralement au printemps ou après la première exposition du soleil, par exemple durant des vacances; les symptômes s’estompent habituellement au fur et à mesure que l’exposition au soleil se poursuit. L’origine de l’EPL est encore inconnue; on croit toutefois qu’elle implique une réaction d’hypersensibilité retardée de type 4.
  • Urticaire solaire. Tout comme l’EPL, l’urticaire solaire serait vraisemblablement une réaction de sensibilité d’origine immunologique, au cours de laquelle l’exposition aux rayons ultraviolets (UV) déclencherait la formation d’antigènes chez les personnes atteintes. Il s’agit d’une réaction allergique typique : l’organisme considère l’antigène comme un « envahisseur » et se met en mode offensif. L’urticaire solaire est une condition bénigne mais chronique, qui provoque une poussée peu après l’exposition aux UV.
  • Phototoxicité. La phototoxicité est une forme de photosensibilité chimique résultant de l’ingestion ou de l’application sur la peau d’une substance irritante. Plus de 100 substances, incluant divers médicaments, des parfums et même certaines plantes, peuvent entraîner des rougeurs et de l’inflammation sur les parties du corps exposées au soleil. Ces réactions ont tendance à se manifester après une courte période d’exposition seulement.
  • Semblable à la phototoxicité, la photoallergie est une réaction allergique à un produit topique ou administré par voie orale. Les symptômes mettent toutefois plus de temps à apparaître, soit 24 à 72 heures plus tard, et peuvent affecter des régions non exposées au soleil.
  • Maladie systémique. Des affections sous-jacentes, à savoir le lupus érythémateux systémique et la porphyrie, peuvent être accompagnées de photosensibilité. L’exposition au soleil peut également exacerber les symptômes associés à ces maladies.

L’origine d’une allergie au soleil n’étant pas toujours connue, la prévention est de mise. Il est important d’éviter toute exposition soudaine et prolongée au soleil, et parfois l’exposition tout court. Le port d’un vêtement à manches longues et d’un chapeau aide également à protéger la peau du rayonnement UV.

L’Association canadienne de dermatologie recommande d’utiliser un écran solaire doté d’un FPS d’au moins 30 et de l’appliquer fréquemment durant la journée afin de minimiser les dommages causés par les ultraviolets.

Toute personne souffrant d’une allergie au soleil devrait consulter son médecin pour en déterminer la cause et les facteurs déclencheurs. Une allergie au soleil peut être grave; votre médecin est le mieux placé pour vous aider à gérer la situation.

Références :
http://www.merckmanuals.com/home/skin-disorders/sunlight-and-skin-damage/photosensitivity-reactions
http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/sun-allergy/basics/definition/con-20035077
https://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/001477.htm
http://emedicine.medscape.com/article/1050485-overview
http://www.webmd.com/lupus/community-tv-lupus-11/lupus-photosensitivity-uv

Read more:
raideurs articulaires
Raideurs articulaires: vos doigts refusent de vous obéir ?

Vous êtes-vous déjà réveillé avec des raideurs articulaires aux doigts? Voilà qui risque de compliquer passablement le déroulement de vos...

Close