A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Comment gérer les différents types de stress

par Sonia Chartier, le 21 April 2016, Stress et sommeil
types de stress

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Différents types de stress, dites-vous? Souvent, on oppose stress physique et stress émotionnel ou psychologique, mais personnellement j’ai des réserves quant à cette façon de présenter les choses.

Le stress est en fait l’instinct qu’a naturellement l’organisme de se protéger, peu importe l’élément déclencheur…

Le stress soudain (ou aigu) peut être très salutaire, car il nous rend plus alertes, mobilise notre capacité de concentration et nous permet de résoudre les problèmes plus efficacement. Cette réaction se vérifie aisément lorsqu’on doit faire une présentation devant un groupe de gens; elle devient d’une importance vitale en situation d’urgence.

Par contre, un stress constant peut avoir des effets dévastateurs à long terme. Nous ne réagissons pas tous de la même manière : certains ont un seuil de tolérance élevé au stress ou disposent de meilleurs mécanismes d’adaptation. Ce qui suscite de la panique chez l’un peut être source de plaisir pour l’autre. De nombreux facteurs peuvent provoquer le stress, mais ils ont souvent comme dénominateur commun le changement – par exemple la perte d’un emploi, le départ d’un enfant de la maison, le décès d’un membre de la famille, une maladie ou une blessure, des ennuis financiers.

Le changement n’est toutefois pas toujours négatif; bien des événements heureux peuvent aussi susciter un stress : l’achat d’une nouvelle maison, une promotion au travail, la naissance d’un enfant, une compétition sportive, l’entrée à l’université ou au collège, etc. Dans cet article, nous aborderons différentes manifestations de stress et explorerons quelques solutions pour mieux gérer la situation.

Qu’est-ce que le stress?

La définition stricte du stress est un « état de tension mentale ou émotionnelle résultant d’une situation perturbante ou très exigeante ». Voilà qui décrit élégamment la chose dans l’abstrait… mais concrètement, le stress se traduit par une réaction très physique face à une menace, réelle ou perçue. Cette pulsion, inconsciente et habituellement incontrôlable, et a pour but de vous soustraire au danger. Au fur et à mesure de l’évolution de l’être humain, celui-ci a dû affronter tout ce qui pouvait menacer la survie de l’espèce; cet instinct de protection est profondément ancré dans nos gènes.

Si nous ne vivons plus dans la crainte d’être dévorés par un tyrannosaure (je sais, c’est un peu caricatural, mais c’est souvent par ce genre d’image qu’on résume des milliers d’années d’évolution), d’autres menaces nous apparaissent tout aussi terribles. Hélas, le cerveau humain ne différencie pas les différents stresseurs. Le résultat final est donc le même : vous percevez un danger et tentez d’y échapper, tout simplement. Pour ce faire, votre cerveau envoie une commande à vos glandes surrénales afin qu’elles produisent de l’adrénaline et du cortisol. Votre cœur se met alors à battre plus vite, vos muscles vous préparent pour le combat (ou la fuite!), vos pupilles se dilatent (afin de recevoir plus de lumière et d’information visuelle) et vous vous apprêtez à braver la tempête, quelle qu’elle soit.

Bref, lorsque la menace est soudaine, on ne peut que remercier le ciel d’être capable d’y faire face. Mais si la situation se prolonge, les choses se gâtent : le système immunitaire tombe à plat, l’énergie dégringole, on se sent lessivé sans pouvoir trouver le repos, parfois les douleurs musculaires se mettent de la partie, sans parler de l’anxiété qui monte en flèche… Je m’arrête là, je sens déjà poindre un peu de nervosité juste à y penser!

Quelles sont les différentes manifestations du stress?

Comme je le disais plus haut, on a tendance à opposer le stress physique au stress émotionnel ou psychologique. On aime bien compartimenter les choses afin de les comprendre plus facilement. Mais je n’ai pas voulu présenter le stress de cette manière, car on le sait bien, le corps et l’esprit sont des entités indissociables. Quel que soit le type de stress, notre cerveau réagit à peu près toujours de la même façon. Cela dit, il existe différentes expressions (ou symptômes) du stress, entre autres:

  • Anxiété
  • Douleurs dans les muscles, le dos ou le cou
  • Constipation ou diarrhée
  • Dépression
  • Sensation de grande fatigue
  • Maux de tête
  • Hypertension artérielle
  • Essoufflement
  • Troubles du sommeil
  • Problèmes gastriques
  • Perte ou prise de poids

Que faire pour mieux gérer le stress?

Pour commencer, prenez une grande respiration, évaluez la gravité de ce qui vous perturbe et obtenez l’aide qu’il vous faut. N’oubliez pas qu’il ne sert à rien de s’inquiéter de ce que vous ne contrôlez pas. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais comme dit le proverbe, c’est en forgeant qu’on devient forgeron! Voici ce que recommande l’Association canadienne pour la santé mentale :

  • Préparez-vous le mieux possible à faire face aux situations qui peuvent vous causer du stress;
  • Tentez de percevoir le changement comme un défi stimulant et non comme une menace;
  • Essayez de résoudre les conflits que vous avez avec d’autres personnes;
  • Demandez de l’aide lorsque vous en avez besoin;
  • Fixez-vous des objectifs réalistes à la maison et au travail;
  • Faites régulièrement de l’exercice;
  • Prenez des repas bien équilibrés et dormez suffisamment;
  • Exercez-vous à la respiration profonde, à la méditation ainsi qu’à d’autres techniques de relaxation;
  • Réservez-vous du temps pour faire des choses que vous aimez!

Il peut être fort utile pour certains de consulter un thérapeute. La pratique régulière d’activités comme le yoga, la marche, la course ou la natation a aussi des effets très bénéfiques. L’acupuncture est reconnue pour son efficacité à soulager les tensions musculaires et autres symptômes de stress.

Si vous vous intéressez aux plantes médicinales, plusieurs options s’offrent à vous; discutez-en avec un phytothérapeute qualifié. La passiflore (Passiflora incarnata), l’avoine (Avena sativa), l’ashwaganda ou ginseng indien (Withania somnifera), la rhodiole (Rhodiola rosea) et le millepertuis (Hypericum perfoliatum – prudence toutefois, car cette plante peut interagir avec plusieurs médicaments) sont quelques-unes des plantes pouvant aider à atténuer les effets du stress. Pour obtenir un protocole complet, personnalisé et sûr afin de gérer efficacement votre stress, consultez un docteur en naturopathie agréé.

Référence:
http://www.cmha.ca/mental_health/stress/#.VwRUkxMrK9Y

Read more:
allergies et intolérances
Allergies et intolérances – Sachez à quoi vous avez affaire!

Il est très facile de confondre allergies et intolérances. Ce sont là deux phénomènes faisant en sorte que la pauvre...

Close