A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Difficile la digestion des graisses?

par Sonia Chartier, le 21 April 2016, Digestion@fr
digestion des graisses

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Avez-vous déjà éprouvé de désagréables nausées, accompagnées d’une diarrhée aqueuse et huileuse? Si oui, cela coïncidait-il avec la consommation d’aliments gras ou de repas « lourds »?

Dans ce cas, il se pourrait fort bien qu’un problème de digestion et d’absorption des matières grasses soit en cause…

Le signe distinctif de la malabsorption des lipides est la stéatorrhée – nom médical qui désigne le passage de selles pâles, huileuses et malodorantes. Plusieurs conditions de santé peuvent nuire à la digestion et à l’absorption des graisses : infection, inflammation, cancer, fibrose kystique, cirrhose, altération de la sécrétion de bile (ex. : calculs biliaires), déficience ou inactivation des enzymes… La liste pourrait s’allonger, mais aujourd’hui, nous nous attarderons plutôt au processus physiologique qui mène à la malabsorption des lipides.

Nous évoquerons également certaines solutions traditionnelles, en insistant toutefois sur l’importance de consulter un professionnel de la santé qualifié avant d’essayer tout produit en vente libre pour soulager les symptômes de malabsorption des lipides. Et, de grâce, ne soyez pas embarrassé d’en parler – beaucoup plus de gens qu’on pourrait le penser souffrent du même problème.

Comment les graisses sont-elles digérées?

Pour bien saisir le phénomène de la malabsorption des lipides, on doit d’abord comprendre la biologie de la digestion, qui est le fruit d’une série de réactions enzymatiques. Les enzymes sont des molécules particulières, ayant pour fonction de catalyser des processus biologiques. Pour que la digestion des graisses se fasse, le pancréas produit des enzymes (par exemple la lipase) qui fractionnent les matières grasses en plus petites molécules (acides gras), lesquels peuvent par la suite être absorbés dans l’intestin grêle.

Une fois absorbés, les lipides sont ensuite combinés à des protéines, du cholestérol et d’autres molécules, et passent du tube digestif au système lymphatique. Les graisses n’étant pas solubles dans l’eau, leur digestion nécessite un petit coup de pouce. C’est là qu’interviennent le foie et la vésicule biliaire, qui produisent, emmagasinent et sécrètent la bile. Cette dernière agit comme un « savon » biologique qui dissout les graisses et facilite leur interaction avec les enzymes pancréatiques.

Qu’est-ce qui provoque les problèmes de digestion des graisses?

En l’absence d’enzymes pancréatiques, les grosses molécules de gras ne peuvent pas être fractionnées en éléments suffisamment petits pour être absorbés. Imaginez que ces grosses molécules sont des billets de 100 $ et que vous voulez acheter un paquet de gomme au dépanneur – il est probable qu’on refusera votre billet de 100 $. Mais si vous avez une plus petite coupure, par exemple un 5 $, vous pourrez obtenir votre paquet de gomme. Le tube digestif fonctionne de manière semblable; il n’apprécie pas les grosses unités (c.-à-d. les graisses). Par ailleurs, si le foie ne produit pas de bile, que la vésicule biliaire n’en sécrète pas ou que le canal biliaire est bloqué, l’émulsion des graisses n’a pas lieu. Autrement dit, faute de bile les enzymes pancréatiques ne peuvent pas scinder les graisses en plus petits éléments.

Il faut aussi se rappeler que les intestins ne sont pas statiques et que les aliments ingérés se déplacent dans le tube digestif. Tout ce qui n’est pas bien digéré continue tant bien que mal sa progression vers la sortie. Si les grosses molécules de gras demeurent bloquées quelque part, la composition du milieu intestinal s’en trouve alors modifiée – ce qui n’est pas sans conséquence. En effet, les lipides, minéraux et vitamines liposolubles (A, D, E et K, entre autres) non absorbés stimulent la sécrétion d’eau dans le côlon, provoquant la fameuse diarrhée et, si le problème persiste, un déficit de ces vitamines et minéraux.

Quels sont les symptômes d’une mauvaise digestion des graisses?

Comme nous l’avons dit plus haut, la malabsorption des lipides peut se manifester par la stéatorrhée (selles huileuses, pâles et malodorantes). Si le problème est dû à une mauvaise fonction biliaire, notamment en raison d’une infection ou d’une obstruction, les selles pourraient plutôt être décolorées. Ces symptômes peuvent aussi s’accompagner de nausées, possiblement d’envies de vomir, d’une distension de l’abdomen et d’un léger inconfort abdominal. Si vous avez remarqué de tels changements récemment ou depuis un certain temps, parlez-en avec un professionnel de la santé qualifié afin de savoir ce qu’il en est.

Quelques solutions

Il est important de comprendre qu’il existe différentes formes de malabsorption des lipides et que leurs manifestations peuvent aussi être variables. En cas de doute, consultez un médecin afin de connaître l’origine du problème. Veillez à passer vos examens médicaux de routine. On vérifie bien nos relevés bancaires tous les mois, alors faire un bilan de santé au moins une fois par année n’est pas exagéré.

Quelles sont les solutions possibles? Encore là, tout dépend de la cause de la malabsorption. On doit également tenir compte de la présence ou non de la vésicule biliaire. Si vous avez subi l’ablation de votre vésicule, la prise de bile de bœuf pourrait être une option à discuter avec votre médecin.

Nous avons vu que la digestion des graisses se fait en plusieurs étapes. Nous avons également appris que différents facteurs peuvent déclencher une mauvaise absorption des lipides. En l’absence de pathologie, si on veut intervenir sur la production et la sécrétion de bile, des plantes comme l’artichaut et le boldo pourraient s’avérer bénéfiques.

L’expérience tend à démontrer que les aliments fermentés favorisent la digestion de manière générale. On soupçonne que cette action serait attribuable à leur niveau d’acidité, qui rehausse l’activité enzymatique et facilite l’absorption des nutriments comme les vitamines et les minéraux.

Si vous n’êtes pas en mesure de différencier la malabsorption des lipides et d’autres troubles d’ordre digestif, par exemple la dyspepsie fonctionnelle et la mauvaise digestion des protéines, je ne saurais trop vous recommander de consulter un médecin. Selon le diagnostic, les options thérapeutiques pourraient varier grandement; seul un professionnel pourra écarter d’autres causes possibles (par exemple une infection à H. pylori) afin de vous fournir les soins adéquats et vous proposer une solution à long terme.

Read more:
gestion du stress
Gestion du stress 101

Personne n’est à l’abri du stress – tôt ou tard, notre tour arrive! Pire encore, certains vivent en permanence sous...

Close