A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Éliminer les irritants : Ménopause et peau sèche

par Sonia Chartier, le 23 February 2016, Ménopause @fr
peau sèche

Quand la peau est irritée, elle pique et on se gratte.  Elle devient sèche, squameuse et on gratte encore.  Ceci arrive habituellement en été grâce aux moustiques et autres bibittes, aux plantes irritantes ou aux allergies.

Ce dont on parle moins, c’est les démangeaisons provoquées par la ménopause et croyez-le ou non, c’est encore la faute aux estrogènes!!!

Le rôle des estrogènes a de nombreuses facettes qui ne cessent de nous surprendre. Une de ces fonctions est de régulariser l’hydratation des tissus et stimuler la production de collagène.  Ce dernier est une fibre qui donne force et élasticité à votre peau.  Un manque de collagène se traduit par des rides.  La peau perd aussi de sa capacité à demeurer hydratée.

Vous voyez la cascade :  à la ménopause, le taux d’estrogènes diminue, ce qui réduit la production de collagène et d’huiles, ce qui rend notre peau sèche et ridée… Comme si on allait se laisser faire!

La fameuse zone T du visage est souvent la première à s’en ressentir en devenant sèche et irritée.  Cette tendance, qui peut faire son apparition dès la périménopause, ne se limite pas au visage et peut se répandre sur tout le corps. Si vous constatez ces changements, la première chose à faire est de tempérer les facteurs aggravants que sont le stress et l’acidité.

Composer avec les facteurs internes

Le stress et l’acidité sont étroitement reliés, le premier provoquant le deuxième.  Donc, il faut apprendre à gérer son stress.  Celui-ci est un agent déclencheur d’histamine qui peut provoquer des rougeurs, des démangeaisons et mêmes des éruptions cutanée.  Quand le corps doit composer avec le stress, il produit des substances acides qui, en trop grandes quantités, ont de nombreux effets néfastes dont la peau sèche qui pique.  Plusieurs suppléments naturels peuvent aider composer avec les nombreuses manifestations du stress. Par contre, pour aider votre corps à le gérer efficacement, un supplément de zinc, de rhodiole et d’avoine fleurie n’a pas son pareil.

Éliminez le surplus d’acidité et réhydratez votre peau en buvant 2 litres d’eau par jour. L’ortie s’avère un allié idéal pour l’élimination des acides par les reins.  Si de boire autant d’eau vous rebute, transformez-la en tisane ou ajoutez-y du jus de citron fraîchement pressé.  Par contre, de boire du thé, du café, du jus ou des boissons gazeuses ne sera pas à votre avantage. Certains aliments sont également à proscrire.

Pour demeurer hydratée, votre peau a besoin de gras. De bons gras comme les Omega-3.  La plupart d’entre nous n’en consommons pas suffisamment. On les retrouve dans le saumon, les sardines, les algues, le soya, les noix et les huiles de lin et de carthame, ou en supplément.

On peut également aider à renflouer notre collagène avec du zinc.  Un supplément composé de zinc, de levure de bière, d’ortie et de millet fournit à la peau tous les nutriments dont elle a besoin.

4 trucs pour ne plus que ça pique

  • Protégez-vous du soleil! Il assèche la peau sèche et creuse les rides. Utilisez une crème solaire à écran à large spectre SPF 15 minimum.
  • Fini les douches ou les bains très chauds – même s’ils sont si relaxants. L’eau très chaude élimine les huiles qui protègent la peau.  Sans subir la douche froide, on tiédit un peu nos ablutions.
  • Utilisez des savons doux et non parfumés. Comme les savons éliminent nos huiles naturelles hydratantes, soyez moins méticuleuses dans votre nettoyage : à part certaines parties stratégiques, votre corps n’a probablement pas besoin d’un grand récurage quotidien.
  • En sortant de la douche, utilisez immédiatement une crème hydratante .Si votre peau est sensible, évitez les crèmes parfumées.

Grâce à ces quelques conseils, votre peau reprendra du poil de la bête. Ne vous laissez pas faire par les hormones!

Read more:
sclérothérapie
Le traitement des varices par injections – la sclérothérapie – risqué ou pas?

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN Ah, les varices et varicosités... ces ennemies jurées à qui on ne pourra jamais...

Close