A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

En hiver – gardez vos oreilles au chaud!

par Sonia Chartier, le 6 décembre 2016, Rhume et grippe
oreilles

Lorsque les températures descendent, nous sortons les vêtements chauds. Mais nous oublions souvent les oreilles pourtant sensibles.

Elles se refroidissent en effet rapidement par temps froid ou venteux… et gare aux rhumes et engelures…

Ce serait un mythe que l’être humain perd la plus grande partie de sa chaleur par la tête et la gorge – selon une expérience menée par l’armée américaine dans les années 50.

En effet, un article du  British Medical Journal démontre que cette affirmation est fausse. Des scientifiques avaient fait revêtir à des cobayes des combinaisons thermales, sans qu’ils ne se couvrent la tête. Puis, on les avait placés dans des conditions de froid extrême afin de mesurer la perte de température corporelle. Les sujets avaient perdu leur chaleur par la tête. Mais s’ils avaient fait la même expérience en maillot de bain, on aurait noté que les jambes ou les bras perdent autant de chaleur que la tête !

Il n’en reste pas moins que ce sont bien la tête et les oreilles qui souffrent généralement le plus lors de températures glaciales. Par grand froid, surtout lors de température négative, l’irrigation sanguine se concentre sur les organes vitaux. Les parties du corps éloignées du tronc sont moins irriguées et se refroidissent plus vite : les doigts, les orteils, le nez et précisément les oreilles. De plus, la peau de ces dernières est particulièrement fine, et elles ne possèdent pas de couche musculaire isolante.

Oreilles gelées?

Lorsque les oreilles se refroidissent trop, elles deviennent douloureuses. Notamment la peau recouvrant le cartilage et celle de l’os du conduit auditif sont très sensibles. La douleur s’efface en général rapidement lorsque les oreilles se réchauffent et redeviennent roses par l’irrigation.

Le froid ouvre la voie aux virus et aux bactéries. Les microbes s’implantent dans la zone du nez et du pharynx, et cheminent jusqu’à la trompe d’Eustache et l’oreille moyenne. Si les muqueuses sont refroidies et donc peu irriguées, les défenses du corps ne peuvent pas fonctionner correctement : les germes pathogènes ont la voie libre. Avec pour conséquence une douloureuse otite, et une visite chez le médecin quasiment inévitable.

En cas de très grand froid, ou même de températures proches de zéro accompagnées de vent et d’humidité, des engelures aux oreilles peuvent survenir.

Conservez-les bien au chaud

Pendant la saison froide, tenez vos oreilles au chaud à l’aide d’une tuque, d’un bandeau ou de cache-oreilles. Pour ceux qui détestent les tuques, il existe encore les protège-oreilles “Earbags“ sans serre-tête ni bandeau. Il sont offerts en laine, en laine polaire ou en cuir; ils se fixent directement sur l’oreille. On les trouve dans les magasins de sport.

Renforcer son système immunitaire

Pour prévenir les infections des voies respiratoires supérieures (comme les rhumes et la grippe) et les otites, il est recommandé de renforcer ses défenses immunitaires.

Des extrait à base de d’échinacée pourpre peuvent se révéler fort utiles, ainsi qu’une alimentation riche en légumes même en hiver, et de l’activité physique comme de la marche ou de la natation. Des séances régulières au sauna ou des bains à température alternée renforcent également le système immunitaire.

Maintenez vos oreilles au sec

L’eau dans les oreilles accélère et renforce le refroidissement. Après un shampoing, une douche, un bain ou un sauna, il faut bien sécher le conduit auditif avant de se retrouver dans le froid. C’est très simple à faire avec un sèche-cheveux sur air tiède – mais jamais plus chaud !Comme le conduit auditif est tortueux, l’air atteint mieux son but lorsqu’on tire le pavillon de l’oreille vers le haut et en arrière . Les cotons-tiges doivent être évités en raison du risque de blessure.

Pas de coton

Ne mettez pas de coton dans vos oreilles pour vous protéger du froid. Les bouchons en coton empêchent le conduit auditif d’être correctement ventilé. Un milieu chaud et humide pourrait alors se développer, terrain idéal pour les microbes. Cela peut entraîner des inflammations du conduit auditif ou de l’oreille moyenne (otite).

Tenir au chaud les appareils auditifs

Les appareils auditifs peuvent aussi (trop) se refroidir. Le refroidissement des piles diminue leur performance, la formation de condensation abîme l’appareil. Si vous portez un appareil auditif, gardez bien vos oreilles toujours au chaud et au sec. Des ensembles de séchage spéciaux sont disponibles chez l’audiologue ; ne mettez jamais les appareils sur le calorifère!

Se réchauffer avec précaution

Si les conséquences du froid ou la douleur dans les oreilles ne s’effacent pas tout de suite, on peut tenter de les réchauffer en pratiquant un léger massage. Vous pouvez aussi réchauffer vos oreilles avec une serviette chaude ou une lampe à infrarouges ; en revanche jamais avec de l’eau chaude. Vérifiez que l’oreille ne devienne pas trop chaude.

Saviez-vous : en cas d’otite, l’application de chaleur peut aggraver le développement de la maladie.

Read more:
santé du coeur
6 trucs pour la santé du coeur des hommes

Messieurs, votre cœur est-il plus fragile que celui des dames?  La stabilité relative de l’humeur et des émotions a un...

Close