A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Vivez mieux et en meilleure santé!

par Sonia Chartier, le 7 May 2014, Vivre en santé
vie saine

Vivre sainement. N’est-ce pas exactement ce que vous faites? Ou du moins, ce que vous espérez être en train de faire… Mais qu’est-ce qu’une vie saine, au juste? La question n’est pas simple, mais la réponse pourrait se résumer en un mot : équilibre.

L’équilibre est le mot d’ordre pour tout – poids, forme physique, digestion, sommeil, niveau de stress… mais attention, équilibre n’est pas synonyme de monotonie! Vous verrez qu’en adoptant un mode de vie sain et équilibré, vous aurez en fait plus de temps à consacrer à votre passe-temps favori, à vos activités familiales, bref, aux choses agréables.

Poids santé

L’embonpoint n’est pas une question d’esthétique; c’est un réel problème de santé. L’obésité est associée aux maladies du cœur, aux accidents vasculaires cérébraux, à l’hypertension artérielle, à certains types de cancer ainsi qu’au diabète. Le surplus de poids peut également aggraver d’autres problèmes comme les varices, la constipation et les douleurs articulaires.

Obésité, embonpoint, maigreur, poids santé… Ces termes du langage courant ne servent pas qu’à définir l’image que vous pourriez avoir de vous-même ou des autres. Ils correspondent aussi à un calcul scientifique objectif, appelé IMC ou indice de masse corporelle.

Vous pouvez calculer vous-même votre IMC au moyen de la formule suivante : poids (kg)/ taille au carré (m2). Ou encore, utilisez cet outil en ligne pour effectuer le calcul automatiquement.

La valeur obtenue vous permettra de savoir dans quelle catégorie vous vous situez :

  • Maigreur (IMC inférieur à 18,5)
  • Poids santé (IMC entre 18,5 et 24,9)
  • Embonpoint (IMC entre 25 et 29,9)
  • Obésité (IMC supérieur à 30)

Cette interprétation ne s’applique pas aux enfants, aux femmes enceintes ni aux personnes très musclées. Les athlètes et les culturistes ont un IMC élevé car leur masse musculaire est anormalement développée – ce qui n’est pas le cas de la plupart d’entre nous.

Contrôle du poids

Deux éléments sont à considérer dans la balance (littéralement!) pour contrôler votre poids : votre régime alimentaire et votre niveau d’activité physique. L’un ne va pas sans l’autre. On ne compte plus les régimes recommandant toutes sortes de mesures extrêmes, comme se priver complètement de féculents ou ne manger que des protéines. Bien sûr, au début, vous perdrez peut-être du poids en raison d’un moindre apport calorique, mais vous priverez aussi votre organisme d’éléments nutritifs essentiels. Quant aux produits diététiques supposément « miracles », qui sont légion sur le marché, on attend toujours les preuves de leur efficacité à long terme.

La véritable solution réside dans une alimentation équilibrée.

Le contenu de votre assiette devrait idéalement être réparti comme suit : ½ légumes et fruits, ¼ grains entiers et ¼ protéines santé. La variété joue un rôle important; assurez-vous de consommer différents produits céréaliers et protéinés. Évitez par ailleurs les boissons gazeuses, même de type « diète » – bien qu’ils soient hypocaloriques, ces produits possèdent un goût sucré qui a pour effet d’ouvrir l’appétit.

Activité physique

Vous aurez beau vous priver au maximum, si vous ne dépensez pas les calories absorbées, vous engraisserez quand même. Pour être actif, nul besoin de devenir marathonien ou d’investir toutes vos économies dans l’abonnement à un gym ou l’embauche d’un entraîneur personnel. Ce ne sont sûrement pas les tâches qui manquent à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison pour faire travailler votre cardio. Et le plus beau avec l’exercice, c’est que plus on en fait, mieux on se sent!

Bonne digestion

La digestion est un processus dont on ne devrait jamais être conscient – du moins physiquement! Or, plusieurs d’entre la ressentent d’une manière ou d’une autre, par des manifestations telles que constipation, gaz, brûlures d’estomac, ballonnements, etc. Un régime équilibré devrait améliorer votre digestion, mais d’autres facteurs sont aussi à surveiller, notamment le stress, le fait de manger trop vite ou un foie engorgé.

La digestion commence dans la bouche. Lorsque vous mastiquez vos aliments, la salive met en branle le processus digestif des amidons et des graisses. Prendre le temps de s’asseoir pour manger et profiter du repas est non seulement bon pour la relaxation physique et mentale, ce l’est aussi pour la santé digestive.

La flore intestinale est un autre aspect clé d’une bonne digestion. En fait, l’organisme humain contient davantage de bactéries que de cellules! Ces bactéries sont essentielles à la vie, car elles contribuent à la digestion et à l’absorption des éléments nutritifs dans l’intestin. Voilà pourquoi on les qualifie de « bonnes » bactéries; on les appelle aussi « probiotiques ». Si les bonnes bactéries ne sont pas en quantité suffisante ou si les mauvaises bactéries prennent le dessus, c’est alors la pagaille (diarrhée, gaz, Candida, pour ne nommer que quelques-unes des conséquences possibles… et fort déplaisantes).

L’activité physique a un impact très positif sur la digestion. La marche ou la course à pied, par exemple, aident à atténuer la constipation en activant le transit intestinal. De plus, la pratique régulière de l’exercice favorise la détente et par conséquent facilite la digestion.

Sommeil réparateur

Le sommeil fait du bien. Beaucoup de bien. Et ce, même si vous pensez que vous avez trop à faire pour vous permettre de perdre du temps à dormir! Accordez-vous le temps nécessaire, dormez bien et vous verrez, vous serez plus en forme et plus efficace. Pendant le sommeil, le cerveau ne cesse pas de fonctionner; il traite l’information de la journée et vous permet d’avoir les idées claires par la suite. Lorsqu’on dit que « la nuit porte conseil »… c’est vrai!

Combien faut-il d’heures pour une bonne nuit de sommeil? D’après les spécialistes, les adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit. La durée idéale varie d’une personne à l’autre, mais on considère que le nombre d’heures est adéquat lorsqu’on n’éprouve pas de somnolence durant le jour et qu’on ne présente pas les signes typiques de la privation de sommeil : irritabilité, bâillements répétés, trous de mémoire et incapacité à se concentrer sur une tâche.

Le cycle du sommeil comprend cinq phases, de l’endormissement au sommeil dit paradoxal, en passant par le sommeil profond. Durant le sommeil paradoxal, le cerveau est plus actif et se caractérise par des mouvements oculaires rapides (d’où le nom de sommeil REM pour Rapid Eye Movement). C’est au cours de cette phase essentielle du sommeil que le cerveau organise l’information stockée dans votre mémoire afin que vous puissiez accomplir les tâches du lendemain.

Troubles du sommeil

Dormir, pour certains, est plus facile à dire qu’à faire. Les troubles du sommeil peuvent être de différente nature et causés par le stress, la ménopause, l’hypertrophie de la prostate, la mauvaise digestion, les voyages, le bébé qui se réveille la nuit… alouette!

Les problèmes de sommeil varient d’un individu à l’autre. Vous pourriez par exemple avoir toutes les misères du monde à vous endormir alors que votre tendre moitié aura plutôt tendance à se réveiller vers 4 h du matin, sans pouvoir se rendormir. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est bon d’avoir une routine à l’heure du coucher, de sorte que le cerveau sache qu’il est temps de se mettre en mode « sommeil ». Évitez de regarder la télé, de travailler ou d’utiliser la tablette dans la chambre.

Un souper en famille est une activité agréable, propice à la détente, dans la mesure où on ne sort pas de table juste avant d’aller au lit! L’organisme doit avoir eu le temps de digérer. Même principe pour les activités sportives : l’exercice vous aidera à mieux dormir, mais on ne peut pas s’attendre à faire un but au soccer et à s’endormir dans l’heure qui suit…

Remèdes naturels pour le sommeil

Vous avez suivi tous nos conseils mais vous n’arrivez toujours pas à tomber dans les bras de Morphée? C’est qu’il vous faut alors un petit coup de pouce supplémentaire. Plusieurs plantes peuvent aider à résoudre les problèmes de sommeil. Les aides au sommeil à base de plantes médicinales sont une excellente solution car ces produits n’entraînent pas d’accoutumance et ne provoquent aucune somnolence ou sensation de gueule de bois le lendemain matin.

A.Vogel Sommeil Profond est un produit cliniquement éprouvé qui prolonge de 25 % la durée du sommeil profond – d’où son nom. Il agit immédiatement, la première nuit.

Si vous avez un chat, prenez garde! Les chats adorent la valériane, présente dans Sommeil Profond, et ont tendance à devenir dingues dès qu’on ouvre le flacon!

La valériane a ceci de curieux qu’elle a un effet calmant sur la plupart d’entre nous, mais l’effet opposé sur un petit nombre de personnes. Si vous êtes de celles-là, vous pourriez essayer plutôt la passiflore ou Avena Sativa. Ces deux plantes ont un effet relaxant et peuvent atténuer les troubles du sommeil. Autre avantage, elles conviennent aux enfants.

Gestion du stress

Ah, le fameux stress… qui se répercute sur votre alimentation, votre digestion, votre sommeil, vos symptômes de SPM ou de ménopause (à défaut d’être les vôtres, ces symptômes éprouvés par votre partenaire vous affectent sans doute aussi!) – entre autres.

Notre style de vie nord-américain place la performance au centre de tout. Nous devons exceller au travail et gagner le plus d’argent possible; être une mère, un père, un conjoint parfait; avoir un intérieur impeccable; faire le taxi pour reconduire les enfants aux cours de ballet, au hockey ou au soccer, et servir d’entraîneur pour l’équipe; cuisiner des repas gastronomiques; nous offrir des vacances deux fois par an, deux voitures et l’école privée pour les enfants; prendre soin du chat et/ou du chien; et être dans une forme physique éblouissante. C’est du moins le modèle de la réussite véhiculé dans les médias… Il est temps de revenir sur terre! Si vous essayez de satisfaire à tous ces pseudo-impératifs, vous n’aurez plus une seule seconde pour profiter de la vie et le stress aura vite fait de vous rattraper.

Respirez par le nez. Établissez vos priorités. Le stress est la réaction naturelle de l’organisme à une agression. Il a pour but de vous sauver la vie en cas de danger. Pas de vous rendre malade à la veille de rencontrer un important client potentiel ou de vous faire hurler de rage devant un verre de lait renversé. La prochaine fois que votre rythme cardiaque commencera à s’emballer et que vous aurez des papillons dans l’estomac, prenez un peu de recul et évaluez la situation. Est-ce une question de vie ou de mort?

Pour gérer le stress, il vaut toujours mieux modifier ses habitudes de vie que de se tourner vers des médicaments. Une heure de kick-boxing est peut-être ce qu’il vous faut pour accepter que même si la poussière roule sous le canapé de temps en temps, ce n’est pas la fin du monde. Les activités physiques vous aideront à composer avec le stress. Oui, ça marche. C’est fou à quel point deux heures passées assis à regarder la télé filent rapidement. Pensez-y : consacrez une seule de ces deux heures à faire de l’exercice, et vous vous sentirez bien plus détendu.

Malgré tout, il y a des moments dans la vie où l’on est simplement dépassé par les événements. Dans ces cas-là, on a besoin d’un supplément d’aide pour faire face au stress. Or, de nombreuses plantes exercent des effets apaisants. Si vous êtes survolté et incapable de fonctionner en mode multitâche, l’une d’entre elles s’avère particulièrement douée pour vous aider à redevenir calme et posé, mais quand même énergique et efficace. Cette précieuse bouée de sauvetage se présente sous la forme d’une combinaison de rhodiole, magnésium et avoine.

Équilibre travail-loisirs

Si vous négligez votre qualité de vie et mettez toutes vos énergies dans le travail, que se passe-t-il au final lorsque vous prenez enfin ce congé tant mérité? Vous tombez malade! Ironique, mais vrai : près de 3 % de la population souffre de ce genre de maladie tous les week-ends et au moment des grandes vacances.

Vous pouvez éviter (ou gérer, puisqu’il faut bien être réaliste) tout ce stress en adoptant un mode de vie sain… autrement dit, en visant l’équilibre! Une alimentation saine et une dose d’exercice appropriée favoriseront une meilleure digestion, un meilleur sommeil et une meilleure gestion du stress. Accordez-vous des moments de détente et mettez les choses en perspective : établissez vos priorités et ne vous en faites pas outre mesure avec le reste. Posez-vous la question : est-ce que ça peut attendre à demain? La plupart du temps, la réponse est oui!

 

 

Read more:
l'herbe à puce
L’herbe à puce…qui s’y frotte s’y pique…

Jeunes ou vieux, tous ceux et celles qui ont un jour eu maille à partir avec elle le confirmeront : l’herbe...

Close