A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

La face cachée du talon haut

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 25 May 2016, Muscles et articulations, Santé des femmes
talon hauts

Ah, ces chaussures aux vertigineux talons, tellement chics… mais qui donnent toutefois tout son sens au dicton « il faut souffrir pour être belle ». Pas étonnant qu’on entretienne avec elles une véritable relation d’amour-haine!

En 2014, un sondage mené par l’American Podiatric Medical Association concluait qu’environ la moitié des femmes portaient des talons hauts et que 71 % d’entre elles avaient mal aux pieds….

Les talons hauts limitent le déplacement normal du pied ainsi que son amplitude de mouvement. En fait, dès qu’on porte des talons hauts, les orteils sont à la fois écrasés et contraints à supporter un poids accru. D’autres articulations majeures du corps sont aussi mises à mal, soit les chevilles, les genoux, les hanches et le bas du dos.

Les talons peuvent causer passablement de dommages, allant de la déformation des pieds à des changements permanents et dégénératifs d’autres régions du corps.

Quelques exemples de ces effets indésirables :

  • Fractures de stress. Le stress subi par les os du pied à cause du port prolongé de talons hauts peut être tel qu’il finit par provoquer une fracture.
  • Diminution de la courbure lombaire. Selon une recension de la littérature sur les changements au bas du dos associés au port de talons hauts, publiée par le Journal of Chiropractic Medicine, la plupart des études ont observé soit une diminution de la courbure lombaire, soit aucun effet significatif. Les personnes qui portent des talons pourraient par conséquent être plus sujettes à une diminution de la courbure du bas de leur colonne vertébrale, ce qui risque d’affecter plus tard l’intégrité structurelle du corps.
  • Le port de chaussures à talons peut accélérer l’évolution de l’arthrose dans les articulations qui absorbent un impact indu. Une étude sur des femmes portant des talons hauts a constaté chez elles une pression supplémentaire sur l’articulation fémoro-patellaire et la partie interne du genou, prédisposant celui-ci à des changements dégénératifs.
  • Entorse de la cheville. Les entorses de la cheville sont les conséquences les plus fréquentes du port de talons hauts. Ceux-ci modifient la mécanique du corps et les schémas de mouvement, tout en nuisant à l’équilibre – autant de conditions propices aux entorses.
  • Enflure des jambes. Un des effets importants du port prolongé de talons hauts est l’enflure du bas des jambes. Il s’ensuit un mauvais drainage de la lymphe, la substance qui assure le transport des déchets à l’extérieur des tissus.
  • Aponévrosite plantaire. Les talons hauts peuvent être une cause d’aponévrosite plantaire, un problème douloureux caractérisé par une inflammation chronique du fascia à la base du pied.
  • Oignons, cors et durillons. Si le port de talons hauts n’est pas nécessairement la cause directe des oignons aux pieds, il peut en accélérer le développement. Par ailleurs, les chaussures à talons hauts exercent une pression anormale sur les orteils, ce qui est un facteur de risque pour la formation de cors et durillons.

Oui mais, j’adore les talons hauts!

Comme c’est souvent le cas lorsqu’il est question de santé, la meilleure des médecines demeure la prévention. Il existe plusieurs moyens d’atténuer la douleur et les dommages associés aux talons hauts :

  • Optez pour la modération. En réduisant le nombre d’heures ou de jours où vous portez des talons hauts, vous pourriez éventuellement réduire votre risque global de blessures aux pieds.
  • Évitez les talons mesurant plus de 5 centimètres. L’American Podiatric Medical Association recommande de porter des chaussures dont les talons ne mesurent pas plus de 5 cm de hauteur. Les talons plus hauts peuvent déplacer le poids du corps et ajouter une pression indue au niveau des articulations des métatarses du pied et d’autres régions.
  • Soulagez vos symptômes. Le gel d’arnica peut aider à apaiser l’inflammation musculaire et articulaire associée au port de talons hauts.
  • Songez à porter une chaussure plus large. Aussi élégants que les escarpins à talons aiguilles puissent paraître, il vaudrait peut-être mieux privilégier des chaussures à talons hauts offrant un peu plus d’espace pour les orteils. Le fait de diminuer la pression et la friction subies par les ongles d’orteils peut aider à ralentir certains des effets négatifs du port de talons hauts, comme la déformation des ongles et les infections fongiques.
  • Faites de l’exercice. Le renforcement des muscles des membres inférieurs peut améliorer l’équilibre, gage d’une meilleure protection contre les entorses de la cheville. De plus, toute réduction de l’IMC par l’exercice et la saine alimentation sera la bienvenue pour réduire l’énorme pression que les chaussures à talons hauts font subir à ces pauvres pieds.

Références :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9593411
http://www.osteopathic.org/osteopathic-health/about-your-health/health-conditions-library/womens-health/Pages/high-heels.aspx
http://www.apma.org/Media/PRdetail.cfm?ItemNumber=13076
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24704645
http://www.webmd.com/women/features/tips-to-avoid-foot-pain-from-high-heels
http://www.webmd.com/skin-problems-and-treatments/understanding-corns-calluses-prevention
http://www.webmd.boots.com/foot-care/corns-calluses-symptoms-diagnosis-treatment
https://www.aofas.org/footcaremd/how-to/footwear/Pages/Smart-Tips-for-Wearing-High-Heels.aspx
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9593411

Read more:
rhume et grippe
Rhume et grippe – Symptômes, prévention et traitement

Rhume et grippe – Symptômes, prévention et traitement Année après année, la saison froide met notre environnement sens dessus dessous...

Close