A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

La ménopause et l’anxiété – Non, vous n’êtes pas seule!

par Sonia Chartier, le 31 March 2016, Ménopause @fr, Stress et sommeil
ménopause et l'anxiété

L’anxiété est probablement l’une des émotions les plus dérangeantes que vivent les femmes au moment de leur ménopause – période de grandes turbulences s’il en est une. Or, on n’en parle que très peu.

Considérant que la moitié de l’humanité risque d’être aux prises un jour avec ce redoutable symptôme, regardons les choses de plus près pour tenter de dompter la « créature »…

Primo : l’anxiété qui semble sortir de nulle part lorsque vous entamez la périménopause et la ménopause est tout à fait NORMALE! Toutes les femmes n’en feront pas nécessairement l’expérience, mais les malheureuses élues doivent se dire qu’il s’agit là d’un simple symptôme parmi les nombreux autres qui peuvent se manifester durant cette période de transition.

Secundo : c’est TEMPORAIRE! Les choses finiront par aller mieux. Chez la plupart des femmes, les problèmes d’anxiété durent entre six mois et deux ans. (J’entends d’ici les hurlements de celles qui commencent tout juste à vivre des épisodes anxieux… « Deux ans! Je ne pourrai jamais endurer ça deux ans! ») Bien sûr que vous le pouvez. Et vous y arriverez. Car il existe de l’aide.

Vous n’êtes pas seule.

Au mitan de la vie, certaines femmes qui n’avaient jamais éprouvé de sentiments d’anxiété ou de peur, sont soudain terrorisées à l’idée de circuler sur l’autoroute ou de franchir un pont, deviennent quotidiennement tétanisées sans raison apparente et font même de spectaculaires crises de panique malgré l’absence évidente de menace. Comment composer avec cette déconcertante réalité?

Pour traiter l’anxiété associée à la ménopause, le premier réflexe devrait être de modifier certaines habitudes. Les résultats ne seront peut-être pas immédiats, mais à long terme vos efforts pourraient bien être récompensés :

  • Techniques de relaxation – le yoga, la méditation et les exercices de respiration sont utilisés depuis des années pour contrer l’anxiété. En développant votre capacité à vous détendre physiquement et mentalement, vous pourriez réduire de beaucoup la fréquence ou la gravité des crises d’anxiété.
  • Mode de vie sain – on ne le répétera jamais assez : de saines habitudes d’alimentation et de vie en général peuvent avoir un immense impact sur votre bien-être.
  • Moins de caféine – les effets excitants de la caféine sont bien documentés; une consommation élevée ne peut qu’aggraver l’état d’anxiété. Vous pouvez opter pour une délicieuse tasse de thé ou un café de céréales.

Si vous souhaitez prendre un supplément naturel pour vous aider à surmonter le stress et l’anxiété, la valériane ou la passiflore pourraient vous intéresser. Demandez conseil à un professionnel de la santé qui établira le dosage et surveillera vos symptômes de près.

Méfiez-vous des solutions pharmaceutiques comme première approche. Les tranquillisants et médicaments comme le Prozac ont leur utilité, mais ils peuvent également entraîner d’autres problèmes ou des effets indésirables. N’oubliez pas, nous sommes des femmes. Nous sommes capables d’en prendre. Nous le faisons quotidiennement. Il faut simplement se rappeler que cet épisode de notre vie est NORMAL et TEMPORAIRE.

Si vous vous sentez nerveuse, il n’y a rien d’anormal. Si vous n’arrivez pas à mettre le pied dehors parce que vous avez peur ou si vous n’arrivez plus à effectuer vos tâches de tous les jours, ce n’est pas normal et il vous faut demander l’aide d’un professionnel.

Lorsque votre inquiétude devient difficile à gérer, essayez de relativiser les choses. Demandez-vous :

  • « Qu’est-ce qui est en train d’arriver à ce moment précis? » Habituellement, la réponse est : « Rien. »
  • « Suis-je en sécurité, en vie, à l’aise, etc.? » Respirez profondément et prenez la décision de ne pas paniquer tant et aussi longtemps que vous n’aurez pas une raison objective de le faire, au lieu d’imaginer toutes sortes de situations hypothétiques. Cela devrait déjà vous aider à vous calmer un peu.

Mais, par-dessus tout, soyez indulgente envers vous-même. Donnez un nom à votre peur. Invitez-la à votre table. Dites-vous qu’elle fait partie de ce grand tour de montagnes russes qu’est la ménopause – après l’ascension vertigineuse et l’anticipation de la chute, vient l’exaltation de la descente à fond de train. La peur et le plaisir se vivent toujours mieux en bonne compagnie.

Read more:
café de céréales
Les 7 effets néfastes du café sur notre corps

Le café et notre corps Faites-vous partie des personnes qui ne peuvent commencer leur journée sans café? C'est presque devenu...

Close