A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

L’andropause chez l’homme …mythe ou réalité?

par Sonia Chartier, le 13 June 2016, Santé des hommes
andropause

Que cela vous plaise ou non, les hommes atteignent leur sommet vers leur 17ème anniversaire…avant même de pouvoir voter!  On parle ici uniquement de testostérone, bien sûr.

Le déclin de cette hormone provoque-t-il des symptômes spécifiques, pendant masculin de la ménopause?  Où s’agit-il simplement des manifestations d’un vieillissement normal?

L’andropause n’est pas médicalement reconnue, mais l’ensemble des changements qu’elle regroupe n’en est pas moins bien réel. À ne pas confondre avec la crise de la quarantaine!

Si le sommet de l’hormone mâle par excellence ne dure que quelques années, son taux commence un long déclin dès l’âge de 30 ans, pour arriver diminué de moitié à l’heure de souffler les 80 chandelles.  Chez certains hommes, ce déclin se fait sentir généralement dans les 45-65 ans et entraine toute une série de symptômes.  On nomme parfois ce phénomène andropause mais on parle aussi d’hypogonadisme ou de ménopause masculine.  Si le sujet fait moins de bruit que la ménopause (féminine), c’est que l’andropause n’affecterait que 2% à 5% des hommes.

En fait, si l’andropause n’est pas médicalement reconnue, c’est que le lien entre l’âge, la chute des hormones et les symptômes n’est pas toujours direct.  Les symptômes peuvent être associés à des facteurs autres que la testostérone, malheureusement assez courants :

Il est aussi possible que le taux de testostérone soit affecté par des troubles autres que l’âge, comme par exemple l’apnée obstructive du sommeil.  Il est donc primordial de traiter les causes sous-jacentes avant tout.

Ça ressemble à quoi l’andropause?

Un taux de testostérone peu élevé peut amener tout un éventail de symptômes :

  • Premièrement, des changements dans la fonction sexuelle qui peuvent se traduire par un dysfonctionnement érectile, un manque de libido, moins d’érections spontanées et l’infertilité. Remarquez que certains de ces symptômes peuvent également être causés par un élargissement de la prostate, ce qui est peut être traité par le palmier nain.
  • Ensuite, les changements dans le sommeil. Certains font de l’insomnie tandis que d’autres, au contraire, se sentent somnolents ou très fatigués.
  • Des troubles émotifs peuvent survenir tels : manque de motivation, vague déprime, perte de mémoire et de concentration.
  • Finalement, des changements physiques. Il peut y avoir une perte de masse musculaire et de force, une augmentation de la graisse corporelle (particulièrement du ventre), une baisse de densité osseuse, une pilosité réduite et dans certains cas, les seins poussent.  Des bouffées de chaleur bien que rares, ne sont pas exclues.  Pour les soulager, la sauge est particulièrement efficace et comme elle n’agit pas sur les hormones, elle est aussi utile aux hommes qu’aux femmes.

On note aussi une augmentation d’achats de flamboyants bolides sport mais ça, c’est la crise de la quarantaine.  La remise en question que beaucoup traversent avec plus ou moins de remous vers les 40-50 ans, n’est pas directement liée à la chute de testostérone.

Qui en est affecté

C’est loin d’être tous les hommes qui sont affectés par une baisse de testostérone au point d’en ressentir les symptômes.  Il y a certains facteurs de risque et les connaissant, on peut d’ajuster son mode de vie en conséquence.

  • Médicaments et/ou consommation excessive d’alcool ou de marijuana
  • Embonpoint, particulièrement au tour de taille
  • Diabète ou syndrome métabolique
  • Sédentarité
  • Stress

Notez bien que stress, embonpoint et sédentarité sont un trio intimement lié qu’une saine routine d’exercice et une alimentation adéquate peuvent parvenir à enrayer.

Aliments à privilégier

  • Les fibres alimentaires – donc fruits et légumes et les grains entiers.
  • Les Omégas-3 que l’on retrouve dans les poissons gras et les graines de lin, ou encore en supplément.

Exercices

En plus des activités cardio qui favorisent la santé du cœur et la perte de poids, il faut penser à prévenir la perdre de densité l’osseuse par des exercices:

  • Durant lesquels on soutient notre propre poids, comme la course, le badminton, la danse, le patin, le soccer, etc.
  • Contre résistance, soit avec notre corps tels les pompes et la planche, ou avec des poids comme les haltères ou les étirements avec élastiques.

Suppléments

Si des produits peuvent être utilisés pour soulager certains symptômes spécifiques comme le stress ou l’insomnie, les produits sans ordonnance contenant de la testostérone sont à éviter car la testostérone par voie orale peut s’avérer toxique pour le foie.  L’efficacité des traitements médicaux à base de gel de testostérone pour l’andropause est contestée et n’est pas sans risques; consultez votre médecin!

Contrairement à ce que certains semblent croire, la testostérone ne se retrouve pas non plus dans le moteur d’une voiture sport…mais si ça peut vous faire plaisir, pourquoi pas!

Référence:
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=andropause_pm

Read more:
sclérothérapie
Le traitement des varices par injections – la sclérothérapie – risqué ou pas?

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN Ah, les varices et varicosités... ces ennemies jurées à qui on ne pourra jamais...

Close