A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Les pertes blanches…quand faut-il s’inquiéter?

par Sonia Chartier, le 14 April 2016, Santé des femmes
pertes blanches

À part faire le profit des compagnies de serviettes hygiéniques avec leurs dizaines de modèles de protège-slips, les pertes blanches sont parfaitement inutiles et juste…assommantes!  Que nenni.

En fait, les pertes blanches jouent un rôle nettoyant et peuvent indiquer un problème de santé…

Les pertes blanches font généralement leur première apparition quelques mois avant le début des règles, au tout début de la puberté.  Toutes les femmes en ont, à tous les jours.  Le vagin et le col de l’utérus produisent des fluides qui servent à éliminer les bactéries et les cellules mortes. Leur rôle est de maintenir le vagin et la muqueuse vaginale humectés et sains.

Aspects des pertes blanches

Ce qui surprend toujours un peu c’est les différents aspects des pertes blanches.  Elles peuvent être translucides, blanches, jaunâtres, opaques, fluides, abondantes, quasi absentes…en fait, rien d’inquiétant, les changements d’allure reflètent les variations hormonales durant le cycle.  Pendant la grossesse, l’ovulation et l’excitation sexuelle, elles sont plus abondantes. Un peu difficile de s’y retrouver pour déterminer ce qui est normal ou pas!

Après la grossesse, les pertes blanches sont légèrement rosées et parfois abondantes. Il s’agit en fait des « lochies » un écoulement utérin qui se termine quelques semaines après l’accouchement.

La vigilance est de mise si les pertes blanches se présentent avec une texture inhabituelle, s’il en émane une odeur prononcée, et surtout s’il y a des rougeurs, des démangeaisons ou une sensation de brûlure.  Comme les intestins, le vagin abrite une flore bactérienne qui ne supporte pas les déséquilibres.  Ceux-ci peuvent être provoqués par une panoplie de facteurs dont :

  • Les vaginoses bactériennes qui causent environ la moitié des pertes vaginales anormales
  • Les antibiotiques
  • La « pilule »
  • Certaines maladies transmises sexuellement telles gonorrhée, chlamydia et vaginites
  • Les douches vaginales, savons parfumés et bains moussants
  • Les infections à levures
  • Le diabète
  • Le cancer du col de l’utérus

La liste continue et il est sage de consulter un professionnel de la santé pour régler le problème avant qu’il ne s’aggrave.

La flore vaginale

La flore vaginale, tout comme la flore intestinale est largement composée de bactéries lactiques qui prospèrent dans un environnement fragile, facilement dérangé.  Les probiotiques oraux que l’on connait pour leurs bienfaits intestinaux favorisent également la flore vaginale mais moins rapidement.

Il existe des probiotiques sous forme de capsules vaginales qui ont un effet plus direct.  Un extrait lactofermenté riche en acide lactique L+, contribue à rétablir un environnement favorable aux bactéries lactiques et donc à la santé de la flore.

Voici quelques règles d’or pour prévenir les infections vaginales :

  • Porter des petites culottes 100% coton
  • Éviter les pantalons très serrés
  • Aux toilettes, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière afin d’éviter la contamination bactérienne
  • N’utilisez pas de douches vaginales, savons parfumés ou bains moussants
  • Évitez les lingettes antibactériennes et vaporisateurs désodorisants soi-disant indispensables à une bonne hygiène féminine. Les agents antibactériens détruisent la flore!
  • Lavez vous les parties externes avec un savon doux, non parfumé et de l’eau chaude. Les pertes blanches se chargeront de nettoyer l’intérieur.

Si certains jours les pertes blanches sont assez abondantes pour rendre les protège-slips quasi indispensables, les produits parfumés ou antibactériens offerts pour l’hygiène féminine …n’ont pas vraiment de raison d’être.

Il vaut mieux laisser votre corps faire son travail autonettoyant, pensez-y…pour une fois que le ménage se fait tout seul!

Référence:
Sarah Cribby, Michelle Taylor and Gregor Reid. Vaginal Microbiota and the Use of Probiotics. Interdiscip Perspect Infect Dis. 2008; 2008: 256490.

Read more:
plats végétariens
Un barbecue zéro viande?

Où est le bœuf? Vous n'avez pas à manger de la viande pour profiter de la saison du BBQ -...

Close