A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Les palpitations: on cause ménopause et votre coeur s’emballe?

par Sonia Chartier, le 26 January 2016, Circulation@fr, Ménopause @fr
palpitations

Attention, le rythme change… il palpite, il ralenti et oups, tout d’un coup il bat trop vite?  Ce n’est pas la musique mais bien votre cœur qui ne garde pas la mesure et qui s’emballe.

Il faut bien sûr vérifier avec votre médecin, mais il se peut fort bien que ça soit de la faute à la ménopause, ça aussi!  Oui, oui…voyez pourquoi!

En tant que femme adulte, votre cœur bat en moyenne de 60 à 100 fois minute.  Pendant la ménopause, le cœur peut parfois manquer une mesure, sauter un battement, accélérer ou même varier son rythme.  Si ça nous arrive, il faut bien évidemment consulter un médecin immédiatement.  Après tout, au Canada les maladies cardiaques sont une des principales causes de décès chez les femmes.  Dans la majorité des cas, heureusement, il s’agit d’un symptôme de la ménopause.

Et la faute retombe encore une fois sur…

Eh oui, les hormones!!!  Normalement, les estrogènes ont un effet bénéfique sur la paroi des artères, en contribuant à maintenir leur flexibilité. Ainsi, les artères peuvent se relâcher et se dilater pour faire place au débit sanguin.  En période de ménopause, le taux d’estrogène fluctue, parfois de façon tout à fait erratique. Lorsque le taux d’estrogènes est élevé, les artères se dilatent mais lorsqu’il est bas, elles se contractent.  Résultat de ces hauts et ces bas désordonnés: la pression sanguine varie, le rythme cardiaque aussi, d’où les palpitations.

Il faut comprendre aussi que les estrogènes modulent le système nerveux autonome.  Ils agissent sur l’axe nerveux qui contrôle les fonctions reproductrices, le comportement, la réaction au stress et la température corporelle.  L’activité nerveuse influencée par les estrogènes touche aussi le rythme cardiaque, la pression sanguine et le sommeil. Pas étonnant donc que la transition vers la ménopause puisse être aussi mouvementée.

Être proactive

Quand le cœur bat la chamade ou change de chanson, on se sent tout de suite très mal et la panique nous envahit rapidement. Au lieu paniquer, il vaut mieux agir. Il est possible de diminuer l’intensité des symptômes grâce à des ajustements à notre style de vie.

Les exercices cardio, comme leur nom l’indique, sont essentiels à la santé du cœur.  Pour profiter de leurs bienfaits, il faut en faire souvent et régulièrement.  20 minutes par jour valent mieux que 2 heures exténuantes un samedi, une fois de temps en temps.  La marche rapide et la natation sont tout à fait indiquées car elles travaillent tous les muscles du corps, sans entrainer d’usure des articulations.  Il existe des activités cardio pour tous les goûts : ZumbaMC, course à pied, badminton, ski de fond, corde à sauter, elliptique, et j’en passe…à vous de choisir!

Une alimentation bien équilibrée vous garde en forme et permet à votre corps de naviguer les changements sans trop tanguer.  Elle augmente vos chances de traverser la ménopause sans trop de symptômes.  De boire beaucoup d’eau vous permettra d’esquiver en partie les symptômes reliés aux changements de dilatation des artères.

Le stress peut être le facteur déclencheur d’arythmie et inversement, quand notre cœur n’est pas régulier, il nous cause un stress.  Il vaut mieux prendre le temps de relaxer à tous les jours en méditant, en lisant ou en pratiquant le yoga par exemple.  Étant donné toute la panoplie de problèmes de santé que le stress entraine, il vaut mieux savoir le dompter.

À votre secours

Certaines plantes peuvent aussi venir à votre rescousse :

L’aubépine est connue pour son action bénéfique sur le cœur depuis le 16ème siècle.  Son effet clinique est maintenant compris de façon plus spécifique et cette plante est aujourd’hui un tonique cardiaque bien documenté.  Il augmente l’efficacité et la force de contraction du cœur et aide à normaliser la tension artérielle. Il faut de 3 à 6 mois pour obtenir le plein effet.

Si le stress est au cœur de vos problèmes, des plantes telles la valériane ou la passiflore peuvent vous donner un coup de main.  La première est un sédatif naturel qui vous permettra de mieux dormir, et la seconde un tonique pour les nerfs.

D’être proactive permet de diminuer le stress et l’impact négatif des variations d’estrogènes sur le cœur.  On peut ainsi affirmer (non sans sourire) qu’un mode de vie santé est « au cœur »de la solution.

Référence:

PubMed : 18579753

Read more:
congestion des sinus
Congestion des sinus? On respire par le nez!

L’air passe difficilement par vos voies nasales? Au réveil, vous avez des sécrétions qui s’écoulent à l’arrière de la gorge?...

Close