A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Pourquoi donc ce mal de cou au lever?

par Sonia Chartier, le 6 March 2017, Muscles et articulations
mal de cou

La cervicalgie (mal de cou) matinale est un phénomène courant, souvent attribuable à un mauvais positionnement du cou pendant la nuit. Votre posture naturelle de sommeil, vos oreillers, votre matelas ou même la grossesse peuvent être en cause.

Dans cet article, nous approfondirons ces différents facteurs et examinerons certains exercices et remèdes permettant d’atténuer la douleur.

En quoi le sommeil affecte-t-il les muscles?

Une cervicalgie constante peut apparaître de façon soudaine, par exemple à la suite d’un accident, ou se développer au fil du temps en raison de problèmes articulaires au niveau de la colonne vertébrale. Mais qu’en est-il si la douleur ne se manifeste qu’au lever? Comment imaginer que le fait de dormir puisse en être la cause?

Il faut savoir que les muscles, les tendons et les ligaments ont souvent tendance à raidir après une période d’inactivité, à plus forte raison s’ils ont été immobilisés dans une position incongrue pendant une longue période. Autrement dit, votre posture, votre type d’oreiller ou de matelas, ou même votre grossesse sont autant de facteurs à l’origine d’un mal de cou après une nuit de sommeil.

Impact de votre position de sommeil sur votre cou

Si vous constatez que les heures passées au lit semblent déclencher votre mal de cou, la manière dont vous dormez est peut-être la seule coupable.

Ne dormez jamais sur le ventre, car l’angle que doit adopter votre cou pour tourner la tête et vous permettre de respirer est trop prononcé. Il vaut beaucoup mieux dormir sur le dos ou sur le côté; le choix de la position la plus confortable sera dicté par la nature de votre problème de cou, votre anatomie et vos préférences.

Considérant que vous allez bouger et vous retourner durant la nuit, il est évident que vous ne pourrez demeurer totalement maître de votre position, mais vous pouvez au moins débuter la nuit correctement.

Choix d’un oreiller adéquat

Les avis sur les oreillers sont partagés. Certains ne jurent que par les oreillers de duvet (ou de toute bourre souple), d’autres font la promotion des oreillers en mousse à mémoire de forme, sans parler des oreillers conçus pour ceux qui dorment sur le dos, sur le côté, etc. Ce que tous semblent oublier (outre le fait que votre portefeuille n’est pas un puits sans fond…), c’est que nous bougeons en dormant.

Si vous souhaitez faire votre propre recherche, sachez que les oreillers offrant un soutien au niveau du dos ou du cou sont dits « orthopédiques ». Vous trouverez des oreillers orthopédiques pour le cou dans la catégorie des oreillers « cervicaux », le cou étant la partie « cervicale » de la colonne.  Ces oreillers comportent souvent une partie creuse plus prononcée là où la tête repose et un renflement vis-à-vis du cou pour soutenir la colonne.

Ce sur quoi la plupart des experts s’entendent, toutefois, est qu’on doit n’utiliser qu’un seul oreiller et que celui-ci doit être ferme. Sur des oreillers trop mous, la tête risque de s’affaisser, et si au contraire ils sont trop durs (ou trop nombreux), la position sera trop arquée. Vous pouvez jeter un coup d’œil aux oreillers orthopédiques sur le marché, mais avant d’investir beaucoup d’argent, essayez d’abord d’ajuster les oreillers « normaux » que vous possédez déjà.

Soutien du matelas

Peu d’études ayant été menées jusqu’ici sur le choix du matelas et le soulagement du mal de dos, encore moins le soulagement du mal de cou, on doit surtout se fier au gros bon sens.

Il est plus que probable qu’un matelas extrêmement mou fera en sorte que tout le corps s’enfonce dans le lit. Lorsque vous serez allongé sur le côté, votre colonne vertébrale sera alors tout sauf droite. En effet, l’angle du cou ainsi formé ira à l’encontre de sa position naturelle puisque les épaules seront beaucoup plus basses que la tête. Ce même matelas fera plonger votre bassin et vos épaules au creux du lit si vous dormez sur le dos – un mauvais alignement n’offrant aucun soutien.

Imaginez simplement la même posture à la verticale : ce serait certainement fort inconfortable de marcher ainsi… Essayez de vous rappeler depuis combien d’années vous possédez votre matelas et à quand remonte la dernière fois où vous l’avez retourné – et demandez-vous s’il ne serait pas opportun d’envisager l’achat d’un matelas offrant un meilleur soutien.

Grossesse et mal de cou après la nuit

Si vous êtes enceinte et éprouvez des douleurs cervicales, il vous faut prendre des mesures particulières puisque la prise d’analgésiques n’est pas une option.

Souvenez-vous qu’au cours du premier trimestre de la grossesse, le mal de cou est attribuable pour une bonne part aux fluctuations hormonales. Lorsque les hormones se seront stabilisées, le mal de cou devrait s’estomper. Cependant, le fœtus prenant de plus en plus de place, le dernier trimestre pourrait coïncider avec un certain inconfort.

À mesure que la pression exercée sur le bas du dos augmente et que le ventre prend du volume, les femmes enceintes essaient souvent toutes sortes de positions, parfois étranges, pour trouver un peu de confort. Comme le dos et le cou sont intimement liés, certaines positions les plus extrêmes – comme surélever le haut du corps au moyen de 4 ou 5 oreillers – pourraient soulager le bas du dos mais susciter un tout nouveau malaise au niveau du cou.

Souvent, la douleur au bas du dos et la sciatique peuvent être grandement soulagées en « ouvrant » le bas de la colonne. Le moyen de plus simple d’y arriver consiste à placer un ou deux oreillers sous vos genoux si vous dormez sur le dos, ou entre vos genoux si vous dormez sur le côté. Si en plus vous disposez de l’oreiller idéal pour votre cou, la cervicalgie devrait se régler d’elle-même.

Cinq exercices faciles à faire le matin pour dissiper les raideurs cervicales

Nous ne pouvons ici que formuler des conseils généraux; si vous souffrez d’un problème chronique comme une spondylose cervicale, de l’engourdissement ou des fourmillements dans les bras ou les mains, des troubles de la vessie ou des intestins, consultez un physiothérapeute (par l’entremise de votre médecin ou privément), un chiropraticien ou un ostéopathe afin de vous faire examiner et d’obtenir des recommandations personnalisées.

Si toutefois il ne s’agit de rien d’autre que de raideurs au cou, on peut penser qu’il serait possible de redonner de la vigueur à ces tissus mollassons moyennant un peu d’exercice. En voici quelques-uns qui ne prendront que 10 minutes de votre temps (promis!) et qui devraient aider à renforcer les muscles déconditionnés et tendus de votre cou.

Exercice 1 : En position debout, penchez votre tête d’un côté, sans cesser de regarder devant vous. Demeurez dans cette position pendant 10 secondes, puis changez de côté. Répétez deux autres fois de chaque côté. Pour intensifier l’étirement, abaissez l’épaule opposée.

Exercice 2 : Toujours en position debout, abaissez votre menton vers votre poitrine, maintenez la position 10 secondes, puis relevez la tête en regardant vers le plafond pendant 10 autres secondes. Répétez cette séquence deux autres fois. Une version plus avancée consiste à vous allonger à plat ventre sur votre lit, en n’ayant que la tête qui dépasse du bord. Courbez lentement la tête d’en avant en arrière pour renforcer davantage les mêmes muscles cervicaux.

Exercice 3 : Ensuite, encore une fois debout, tournez la tête pour regarder au-dessus de votre épaule droite et maintenez la position 10 secondes, puis faites de même du côté gauche. Répétez trois fois. Vous devriez remarquer une sensation de traction ou de pincement plus marquée d’un côté que de l’autre, signe que vous venez de toucher le nœud du problème.

Exercice 4 : Couché sur le dos, le regard dirigé vers le haut, tirez votre langue vers votre palais et rentrez le menton vers votre poitrine en comptant jusqu’à 10. Relevez ensuite votre tête au-dessus du sol, en essayant d’imaginer un pli créé à la base du crâne, entre les oreilles. Gardez la position 10 secondes, puis relâchez. Refaites ce mouvement lentement pendant deux minutes. Cet exercice favorise l’allongement des muscles à l’arrière du cou.

Exercice 5 : Finalement, tout en demeurant assis bien droit, projetez votre tête vers l’avant et maintenez la position 10 secondes, puis tirez-la complètement vers l’arrière et attendez 10 secondes. Répétez la séquence cinq fois de plus. Et voilà, vos 10 minutes sont terminées.

Produits naturels et remèdes à base d’herbes médicinales

Les meilleurs traitements naturels pour le mal de cou que je puisse recommander sont la chaleur et le gel d’arnica.

Si vous avez mal au cou au réveil, prenez un bain si vous avez le temps, en laissant l’eau supporter le poids de votre tête, ou prenez une douche chaude si vous êtes pressé, en veillant à diriger le jet vers votre cou. Vous pouvez également appliquer une bouillotte enveloppée d’une serviette sur votre cou.

Certains articles suggèrent parfois d’appliquer du froid, mais cela pourrait faire en sorte que les muscles raidissent davantage en se contractant et que les tissus conjonctifs deviennent rigides. Le froid convient davantage aux problèmes inflammatoires, par exemple pour traiter l’enflure consécutive à une blessure.

Une fois que les muscles sont réchauffés et déliés, appliquez un peu de gel Absolüt Arnica, un excellent produit pour les douleurs et raideurs musculaires.

Si vous n’avez pas de temps pour le traitement thermique le matin, frottez simplement un peu de gel Absolüt Arnica au réveil; vos muscles s’en trouveront rapidement apaisés.

Des raideurs cervicales après une nuit de sommeil peuvent être douloureuses, entraîner de l’inconfort et hypothéquer le reste de la journée, mais en apportant des changements tout simples à votre environnement de sommeil, en modifiant votre position pour dormir et en faisant quelques exercices matinaux, vous pourrez enfin vous lever frais et dispos.

Si toutefois votre douleur persistait ou s’aggravait malgré tout, n’hésitez pas à consulter votre professionnel de la santé.

Read more:
allergie au soleil
Comment détecter une allergie au soleil

Est-il normal de voir apparaître des plaques qui démangent sur la peau qui a été exposée au soleil? Si la...

Close