A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Pourquoi le cerveau a-t-il besoin de cholestérol?

par Dominique Vanier, B.Sc.H., M.Env.Sc., le 24 mai 2017, Mémoire et concentration
cholestérol

Il y a encore quelques années à peine, le cholestérol souffrait d’une des réputations les moins enviables dans l’industrie alimentaire. On disait que le cholestérol et les matières grasses, de façon générale, bloquaient les artères et augmentaient le risque de maladie cardiaque.

Nous savons maintenant que les vertus des régimes pauvres en gras et en cholestérol relèvent du mythe alimentaire. Le cholestérol entre dans la composition de chacune des cellules du corps et contribue à l’envoi de signaux d’une cellule à l’autre…

Sans cholestérol, les membranes cellulaires seraient trop liquides et trop perméables, et ne pourraient fonctionner correctement.

Il est également un précurseur de la structure des hormones stéroïdes comme la testostérone, l’œstrogène, la progestérone et la vitamine D. Bref, le cholestérol est un nutriment essentiel à la santé humaine.

Le cholestérol et le cerveau

L’un des organes qui a le plus besoin de cholestérol est le cerveau. Alors que le cerveau ne représente qu’environ 3 pour cent du poids corporel total, le quart du cholestérol présent dans l’organisme s’y retrouve. Il s’agit en fait de l’organe le plus « gras » du corps : il en contient jusqu’à 60 pour cent. Il n’est donc pas étonnant que les aliments riches en matières grasses – et souvent en cholestérol – soient un carburant pour le cerveau.

La majeure partie du cholestérol de l’organisme est synthétisée par le foie, et le reste provient de l’alimentation. Si les graisses alimentaires fournissent les éléments de base à la production de cholestérol, leur « type » peut faire toute la différence en encourageant la métabolisation de « bon » ou de « mauvais » cholestérol.

Le bon vs le mauvais

Le « bon » cholestérol, aussi appelé lipoprotéine de haute densité (HDL), a un effet protecteur car il aide à chasser du flux sanguin le « mauvais » cholestérol, ou lipoprotéine de faible densité (LDL), et à l’acheminer au foie où il sera traité. C’est ce qui explique pourquoi des niveaux plus élevés de HDL sont associés à un risque moindre de maladies du cœur.

Le « bon » cholestérol HDL joue aussi un rôle non négligeable pour la santé cognitive. Les analyses révèlent avec constance que des niveaux supérieurs de cholestérol HDL aident à préserver les facultés mentales, en particulier chez les sujets plus âgés.

Aliments bénéfiques pour le cerveau

Il n’est pas toujours évident de savoir quels aliments ont un effet bénéfique sur les niveaux de cholestérol et sur la santé du cerveau. Voici quelques aliments bénéfiques pour le cœur et le cerveau, de même que des conseils pour améliorer la production de bon cholestérol :

  • Huile d’olive extra-vierge. L’huile d’olive contient des acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6, qui sont des gras polyinsaturés riches en antioxydants. Il est facile d’en ajouter aux légumes cuits et aux salades, ainsi qu’à presque tous les types d’aliments. Il est préférable de consommer l’huile d’olive crue plutôt que cuite, car ses propriétés sont altérées lorsqu’on la chauffe à plus de 200 °C.
  • Poissons gras. Les poissons gras comme le saumon et le thon sont riches en gras poly et mono-insaturés, en plus de constituer d’excellentes sources de protéines. Ils sont aussi une bonne source de vitamines D et B et de sélénium.
  • Lin et chia. Le lin et le chia sont des sources végétales d’acides gras, de fibres et de minéraux. Les fibres jouent un rôle important car elles augmentent les taux de « bon » cholestérol tout en diminuant les taux de « mauvais » cholestérol.
  • La teneur élevée en acides gras oméga-3 des noix, par exemple les noix de Grenoble, les amandes et les pacanes, peut avoir un effet positif sur les niveaux de cholestérol.
  • Haricots et légumineuses. Les haricots sont riches en fibres, ce qui aide à éliminer et à évacuer le cholestérol LDL et les triglycérides. Les haricots noirs, entre autres, sont l’une des légumineuses contenant le plus de fibres solubles : une demi-tasse de haricots noirs cuits contient environ deux fois plus de fibres que l’avoine.
  • Suppléments d’oméga-3. L’ajout d’un supplément d’oméga-3 à votre apport vitaminique est une option à envisager si vous n’arrivez pas à obtenir suffisamment de bons gras par votre alimentation. VegOmega-3 est une source d’acides gras oméga-3 entièrement végétarienne provenant de l’huile de graine de lin. Il s’agit aussi de l’une des plus petites capsules de suppléments d’huile sur le marché!
  • Consultez votre médecin. Si vos taux de cholestérol sont élevés ou si vous désirez simplement maintenir votre santé cardiovasculaire et préserver vos fonctions cérébrales, votre médecin élaborera avec vous un plan thérapeutique pour vous aider à être en aussi bonne santé que possible.

Références :
http://www.health.harvard.edu/newsletter_article/cholesterol-the-mind-and-the-brain
http://www.bmj.com/content/346/bmj.e8539
http://www.health.harvard.edu/heart-health/how-its-made-cholesterol-production-in-your-body

Read more:
goutte
Conseils nutritionnels pour la goutte

Pour la plupart des gens, le fait de se réveiller au beau milieu de la nuit n’augure rien de bon....

Close