A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Quel est le lien entre les aliments et la libido?

par Sonia Chartier, le 28 January 2016, Manger santé
aliments et la libido

La libido n’est pas la même pour tous, alors si vous vous demandez dans quelle mesure votre libido est « normale », dites-vous que c’est à vous de décider ce que normal signifie dans votre cas!

Toutefois, si vous avez constaté une baisse importante du désir sexuel, ou avez l’impression d’une absence totale de libido, ce pourrait être le signe de problèmes de santé plus préoccupants.

Une baisse de libido peut-elle être signe de problèmes de santé sous-jacents?

Un indice de masse corporelle (IMC) trop élevé ou trop bas peut affecter sérieusement votre vie sexuelle. Lorsque l’aiguille sur la balance monte (ou descend) trop, la substance appelée globuline liée aux hormones sexuelles (SHBG) augmente, ce qui fait diminuer le taux de testostérone et entraîne une chute du désir sexuel.

Un gain de poids peut aussi contribuer à l’élévation du taux de cholestérol et à une résistance à l’insuline (un indicateur précoce du diabète de type 2), ce qui peut causer la formation de dépôts lipidiques dans les vaisseaux sanguins, ralentir le flux sanguin et interrompre l’excitation sexuelle.

Y a-t-il quelque chose à faire pour stimuler sa libido?

Oui! Il existe bien des aliments qui stimulent l’énergie, aident à dormir et à lutter contre l’embonpoint. Pourquoi n’y aurait-il pas des aliments pour accroître la vitalité sexuelle? Intégrez ces aliments qui stimulent la libido à votre alimentation :

  • L’avocat : Ce superfruit est une excellente source de gras mono-insaturés, essentiels pour maintenir une bonne circulation et un cœur sain. L’avocat contient également de la vitamine E riche en antioxydant, du potassium, qui aide à réguler la glande thyroïde féminine et de la vitamine B6, un nutriment qui stimule la production d’hormones masculines.
  • L’asperge : Considérée comme un aphrodisiaque depuis des centaines d’années, l’asperge est riche en acide folique et en potassium, qui aident à la production de produits chimiques augmentant la vitalité sexuelle. Elle contient également des niveaux élevés de vitamine E, qui stimule la production de testostérone. Or, plus la testostérone est élevée, plus la libido est élevée!
  • La maca : La maca (appelé aussi « ginseng péruvien »), stimule et nourrit l’hypothalamus et la glande pituitaire (ou hypophyse), qui joue un rôle dans la régulation des autres glandes endocrines. Quand elle est stable, elle favorise l’équilibre des glandes surrénales, de la thyroïde, du pancréas, et chez les femmes, des glandes ovariennes.

Qu’est-ce qui tue la libido?

  • L’alcool : Bien qu’on ait tendance à croire que l’alcool augmente le désir sexuel en donnant du courage, l’excès d’alcool peut être un puissant inhibiteur. La baisse du désir sexuel, une diminution de l’excitation sexuelle et de la sensibilité sont quelques-uns des effets négatifs de l’excès d’alcool sur la libido.
  • Les haricots : Se sentir ballonné et avoir des flatulences n’est pas des plus sexy. Les haricots contiennent des glucides non digestibles ou prébiotiques, qui nourrissent les bonnes bactéries de la flore intestinale; mais avant de parvenir au côlon, ces glucides passent par l’estomac et emmagasinent des gaz qui peuvent causer de la flatulence. S’inquiéter de ce qui passe dans son estomac est un moyen infaillible de casser l’ambiance.
  • Le soya : Si vous mangez de petites quantités de produits à base de soya comme le lait de soja, le tofu et les edamame, pas besoin de vous inquiéter. Mais les études ont montré que consommées en excès, les phytoestrogènes présents dans les produits à base de soya peuvent réduire considérablement les niveaux de testostérone, une hormone essentielle à la libido.

Dites non au verre de vin de trop, ajoutez quelques aliments qui stimulent la libido à votre panier d’épicerie et perdez quelques kilos pour augmenter votre appétit sexuel.

Read more:
andropause et perte de libido
Andropause et perte de libido – en êtes-vous affecté?

L’andropause, c’est peut-être plus que la chute de testostérone.  Si elle n’est pas officiellement reconnue dans le monde médical, c’est...

Close