A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Qu’est-ce qu’une allergie?

par Sonia Chartier, le 4 June 2014, Allergies@fr
Qu'est-ce qu'une allergie?

Une allergie se produit lorsque le système immunitaire considère une molécule alimentaire ou environnementale (allergène) comme un intrus dangereux à éliminer. Les symptômes tant redoutés ne sont que les outils dont notre corps dispose pour s’en débarrasser.

Le mécanisme de l’allergie est un processus beaucoup plus complexe qui met en cause le système immunitaire et implique une série de réactions biochimiques.  L’histamine et autres médiateurs sont libérés dans le système sanguin et sont à la source des symptômes.  Les allergènes peuvent provenir de l’environnement, des aliments, des médicaments ou des produits de soins personnels comme les crèmes pour la peau ou les lotions solaires.

La réaction de l’organisme à un allergène se manifeste par des symptômes variant de légers à plus ou moins sévères, voire parfois mortels. Une réaction allergique peut provoquer une sensation de fatigue, de confusion ou de somnolence, ou encore des symptômes semblables à ceux du rhume ou de la grippe.    

L’exposition à des allergènes présents dans l’environnement comme la poussière, le pollen ou les poils et squames d’animaux peut provoquer des symptômes de nature externe : éternuements, congestion nasale, accumulation de sécrétions dans les voies respiratoires et éventuellement dans d’autres systèmes comme le tube digestif.

Comme les réactions allergiques ne sont pas toujours immédiates, il est parfois difficile d’identifier précisément l’allergène en cause. Certaines réactions peuvent prendre jusqu’à 72 heures avant de se manifester. Les allergies peuvent être présentes à la naissance, être génétiques ou se développer plus tard dans la vie, à l’âge adulte.

Rhume ou allergie?

Il existe de nombreux types d’allergies et une grande diversité de symptômes. Bien souvent ces derniers s’apparentent à ceux d’un banal rhume de cerveau. Si vous ne savez pas que vous avez été exposé à un allergène, il est facile de se méprendre. Ainsi, vous pourriez avoir l’impression que vous souffrez d’un rhume qui traîne en longueur depuis des semaines, alors qu’il s’agit en réalité d’une rhinite allergique.

Types d’allergies

Il existe quatre grands types d’allergies : environnementales, alimentaires, médicamenteuses et cutanées (« de contact »).

  1. Les allergies environnementales sont causées par le pollen, les poils d’animaux, la poussière, les moisissures, les piqûres d’insectes, etc. Ce que nous appelons rhume des foins est habituellement une rhinite allergique provoquée par le pollen. Certaines personnes sont tellement incommodées par le rhume des foins qu’elles ne peuvent supporter l’été autrement qu’à l’intérieur, les fenêtres fermées et la climatisation en marche. Généralement, chaque type de pollen se retrouve dans l’air à un moment bien précis de l’année. Selon le ou les types de pollen auxquels vous réagissez, vos allergies s’éterniseront du début du printemps jusqu’à la fin de l’été, ou encore ne dureront qu’une ou deux semaines par année.

Les allergies liées à l’environnement peuvent provoquer un seul ou plusieurs de ces symptômes : démangeaisons, écoulement nasal, congestion, eczéma, urticaire, crises d’asthme (augmentation des sécrétions dans les bronches, essoufflement, toux et respiration sifflante) et rhinite allergique (sensation d’avoir un rhume).

Les symptômes peuvent aussi se manifester au niveau des yeux et causer une conjonctivite allergique, alors que la couche protectrice recouvrant le blanc des yeux développe une inflammation. Les yeux deviennent rouges, picotent et larmoient; cette réaction est typique de la rhinite allergique.  On l’observe souvent en cas d’allergies au pollen ou aux chats.

  1. Les allergies alimentaires  et les intolérances alimentaires sont très répandues; pratiquement tout le monde en fera l’expérience tôt ou tard dans sa vie.
    On confond souvent allergie et intolérance alimentaire : une allergie est une réaction anormale du système immunitaire, tandis que l’intolérance correspond à l’incapacité de digérer adéquatement un aliment et n’a rien à voir avec le système immunitaire. Par exemple, si les produits laitiers provoquent chez vous des malaises parce que vous avez une intolérance au lactose, il ne s’agit pas d’une allergie. Les symptômes peuvent se ressembler, mais ce sont deux phénomènes distincts.

Les allergies alimentaires peuvent entraîner diverses réactions, allant des éruptions cutanées à la diarrhée et aux vomissements, et dans les cas extrêmes, au choc anaphylactique. En Amérique du Nord, les principaux déclencheurs de l’anaphylaxie chez les enfants sont les arachides, le blé, les fruits de mer, le lait et les œufs.  Heureusement, la plupart des enfants gravement allergiques finissent par tolérer ces aliments avant d’atteindre l’âge de 16 ans.

  1. Les allergies médicamenteuses ne doivent pas être confondues avec les effets secondaires indésirables. Il s’agit véritablement d’une réaction allergique, alors que le système immunitaire perçoit le médicament comme un intrus et déclenche une réaction pour le combattre. Le cas le plus fréquent est l’allergie à la pénicilline. Les vaccins, les sulfamides, les barbituriques et les anticonvulsivants sont aussi des allergènes courants.

La libération d’histamine peut provoquer des symptômes comme l’urticaire ou les éruptions cutanées, la congestion, les problèmes digestifs ou, ce qui est plus grave, la constriction des voies respiratoires et l’anaphylaxie. Lorsqu’on est déjà souffrant et qu’on prend un médicament pour se soigner, la dernière chose dont on a besoin est de se retrouver avec une réaction allergique en plus. Il est donc des plus importants, si vous êtes allergique à un médicament, de porter un bracelet d’alerte médicale.

  1. Les allergies cutanées sont déclenchées par  un contact de la peau avec un allergène comme le latex, le nickel ou l’herbe à puce. La peau réagit alors localement par une sensation de brûlure ou des démangeaisons. Les symptômes peuvent ne se manifester qu’un jour ou même deux après le contact. Il n’est pas toujours facile de  faire la différence entre une allergie de contact et une dermatite de contact (réaction non allergique). Les symptômes sont relativement  semblables; c’est la cause qui diffère. La dermatite de contact provoque davantage de douleur que de démangeaisons et se produit par suite d’un contact avec une substance toxique.

Traitements pour les allergies

Les antihistaminiques sont les médicaments les plus souvent prescrits dans les cas d’allergie. Ils agissent en inhibant la production d’histamine, sécrétée par notre organisme afin de se défendre contre l’élément indésirable. L’histamine figure au nombre des principaux responsables des symptômes allergiques tant redoutés.

L’homéopathie propose des solutions naturelles aux allergies. Ces remèdes peuvent être pris en association avec les médicaments d’ordonnance et peuvent être administrés aux femmes enceintes ainsi qu’aux enfants.

Soulagement Allergies d’A.Vogel cible un large spectre de symptômes caractéristiques des allergies saisonnières. Comme ce produit prévient aussi la libération d’histamine, il est sage de commencer à le prendre une semaine ou deux avant la date prévisible de l’apparition des symptômes.

Si votre nez a déjà commencé à couler, il est trop tard pour la prévention. Dans ce cas, le vaporisateur nasal Soulagement Allergies vous délivrera rapidement de l’emprise des papiers-mouchoirs. La teinture d’ortie est également un choix intéressant parce qu’elle contribue à régulariser les niveaux d’histamine. Elle est utile pour traiter la rhinite allergique et s’avère particulièrement efficace dans les cas d’urticaire.

Pour obtenir d’autres trucs afin de mettre les allergies en échec, cliquez ici.

 

 

Read more:
douleurs articulaires
Douleurs articulaires: êtes-vous victime des caprices de la météo?

Les météorologues ne sont pas nécessairement les seuls à être capables de prévoir le temps qu’il fera. Souvent, les personnes...

Close