A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Rhume et grippe – Symptômes, prévention et traitement

par Sonia Chartier, le 8 September 2014, Rhume et grippe
rhume et grippe

Rhume et grippe – Symptômes, prévention et traitement

Année après année, la saison froide met notre environnement sens dessus dessous et expose notre organisme à de multiples dangers : prolifération de germes au bureau, à l’école, au gym, en avion ou dans les transports en commun, variations extrêmes de la température; pénurie de soleil, d’air frais et d’activités extérieures…

Pour déjouer ces menaces et se maintenir en bonne santé, il n’y a pas 36 solutions : on doit se préparer physiquement. La prévention joue un rôle essentiel si on veut traverser indemne la saison du rhume et de la grippe. C’est d’autant plus vrai pour les personnes particulièrement vulnérables aux infections.

Durant les périodes de stress excessif, d’épuisement ou d’exposition prolongée à des virus ou des bactéries, le système immunitaire risque d’être débordé et de ne pas être en mesure de vous protéger. En cas d’infection, l’objectif est simple : soulager les symptômes et se remettre rapidement sur pied.

Les personnes les plus sujettes à attraper des microbes sont les fumeurs. Si vous êtes stressé, que vous manquez de sommeil et que vous fumez (et on fume généralement davantage lorsqu’on est sous tension), votre niveau de risque atteint des sommets car ce sont là autant de facteurs qui ont un impact sur votre système immunitaire.

Quelle différence y a-t-il entre le rhume et la grippe?

Le rhume simple, ou rhume de cerveau, est une maladie virale contagieuse qui infecte les voies respiratoires supérieures. Plus de 200 virus connus sont à l’origine du rhume – voilà pourquoi on peut attraper des rhumes à répétition sans jamais devenir immunisé contre la maladie. La plupart des gens développent de deux à quatre rhumes par année, habituellement durant les mois d’hiver.

La grippe, ou « influenza », est une infection de l’appareil respiratoire supérieur qui est extrêmement contagieuse. Bien qu’ils présentent des symptômes semblables, le rhume simple et la grippe sont des problèmes relativement différents. La grippe est causée par un groupe spécifique de virus appelés « virus de l’influenza ».

Il existe de nombreuses souches d’influenza, par exemple la grippe porcine (H1N1) et la grippe aviaire (H5N1), et leur nombre ne cesse de croître en raison de la mutation rapide des virus. C’est ce qui explique pourquoi les gens sont victimes de la grippe année après année et pourquoi la protection offerte par la vaccination ne vaut que pour une saison. Chaque année, la grippe affecte jusqu’à un milliard d’humains de par le monde.

Symptômes du rhume et la grippe

Bien que plus de 200 virus puissent déclencher un rhume simple, les symptômes ont tendance à se manifester toujours de la même (et désagréable) manière :

  • Les symptômes apparaissent un ou deux jours après l’infection par un virus du rhume. Cela commence par un mal de gorge, une légère toux ou un enrouement. Vous pouvez aussi souffrir d’un écoulement nasal ou d’éternuements, ou au contraire avoir le nez bouché.
  • À mesure que le rhume se développe, une quantité croissante de mucus (devenant de plus en plus épais) sera évacuée par le nez. La sensation d’avoir le nez bouché vous empêchera de bien dormir et de respirer normalement.
  • Toute cette congestion peut éventuellement provoquer un mal de tête.

Les virus de la grippe sont également nombreux et provoquent généralement des symptômes similaires, notamment:

  • Fièvre
  • Sudation excessive et sueurs nocturnes
  • Frissons
  • Douleurs articulaires
  • Mal de gorge
  • Toux
  • Congestion nasale
  • Épuisement

Comme on le voit, on peut éprouver plusieurs symptômes identiques à l’occasion d’un rhume ou d’une grippe. Toutefois, leur sévérité est en général plus marquée dans le cas de la grippe. Mais il peut aussi arriver qu’un mauvais rhume nécessite d’être traité comme une grippe. La plupart du temps, on peut mener nos activités même si on est enrhumé, tandis que la grippe nous obligera à demeurer au lit, dans un état lamentable. Si vous ne savez pas lequel des deux vous incommode, consultez ce tableau afin de savoir à quoi vous avez affaire.

Traitement du rhume et de la grippe

Bien des gens comptent sur les antibiotiques pour les guérir de maladies mineures. Or, les antibiotiques ne sont pas vraiment utiles pour soigner le rhume de cerveau. Les antibiotiques traitent les infections d’origine bactérienne et n’ont aucun effet sur les rhumes ou les grippes attribuables à des virus. Habituellement, les médecins prescrivent des antibiotiques lorsqu’il y a des signes évidents d’une infection bactérienne, par exemple au niveau des voies respiratoires.

Les médicaments sans ordonnance pour le rhume et la grippe peuvent aider à soulager les symptômes, mais ils ne guérissent pas l’infection et n’en réduisent pas la durée non plus. Ils peuvent provoquer divers effets secondaires; plusieurs entraînent de la somnolence et empêchent de fonctionner normalement.

L’activité physique ayant un effet bénéfique sur le système immunitaire, il est bon de faire de l’exercice lorsqu’on a le rhume – dans la mesure où l’on est à l’écoute de son corps. Si vous faites de la fièvre ou souffrez d’asthme, il est préférable de ne pas imposer d’effort supplémentaire à votre organisme. Par ailleurs, si vous prenez un médicament contre le rhume qui augmente votre fréquence cardiaque, il n’est pas souhaitable de vous activer et de faire travailler votre cœur plus qu’il ne le devrait.

On sous-estime parfois l’influence qu’ont les habitudes de vie et le régime alimentaire sur notre susceptibilité au rhume et à la grippe. Consultez nos conseils de prévention à la fin de cet article.

Remèdes naturels contre le rhume et la grippe

Il est possible d’atténuer ou même d’éliminer les symptômes du rhume et de la grippe par la prise de produits naturels comme l’échinacée, le sureau, la vitamine C, le zinc, l’ail et le plantain lancéolé – tous sans somnolence, faut-il le préciser? Vous pouvez ainsi accomplir vos tâches tout en maîtrisant vos symptômes.

Évidemment, le mieux est de ne pas tomber malade, un point c’est tout. Plusieurs suppléments et remèdes naturels peuvent vous aider à y parvenir en réduisant votre risque de succomber aux attaques du rhume ou de la grippe. Ces produits agissent en effet en améliorant le potentiel immunitaire de l’organisme.

Qu’est-ce que l’échinacée?

L’échinacée est une plante bien connue pour le traitement des symptômes du rhume et de la grippe. Elle possède la faculté de renforcer le système immunitaire, augmentant ainsi la résistance de l’organisme aux infections. Echinaforce (faite d’échinacée biologique fraîche) est le seul remède qui s’avère efficace à la fois pour la prévention et pour le traitement des symptômes du rhume et de la grippe. Echinaforce agit sur deux fronts afin de prévenir l’infection. De un, il empêche le virus de s’introduire à l’intérieur des cellules de l’organisme et de s’y multiplier. De deux, il accroît la rapidité avec laquelle les cellules immunitaires réagissent à l’invasion des germes.

Si par malheur vous attrapez un rhume ou une grippe, Echinaforce peut aussi vous apporter un soulagement. La recherche a démontré que ce produit permet de réduire non seulement la gravité des symptômes du rhume et de la grippe, mais également la durée de l’infection en termes de jours. La plus récente étude illustre comment Echinaforce adapte son action à la santé de chaque sujet, en offrant un soutien accru lorsque les besoins de l’organisme l’exigent. Si une personne est stressée, qu’elle est épuisée ou qu’elle fume, Echinaforce travaillera encore plus fort pour la remettre sur pied!

Remède naturel contre la toux

La toux est un réflexe qu’on ne souhaite pas nécessairement combattre, puisqu’elle permet d’évacuer les matières indésirables logées dans les poumons. Une toux utile est celle qui fait remonter les sécrétions jusqu’au « monde extérieur », où elles feront moins de ravages qu’à l’intérieur de votre appareil respiratoire. La toux est toutefois une activité fatigante, voire douloureuse. Pour atténuer les spasmes et liquéfier les sécrétions, faites appel à Bronchosan, une combinaison de lierre et de thym. Cela vous aidera à réduire votre toux, mais lorsque vous tousserez, ce qui doit être expulsé le sera!

Sirop antitussif naturel

Les toux causées par les tissus enflammés dans la gorge sont moins « productives » et plus irritantes, tout comme celles qui vous torturent la poitrine sans vous libérer, ou si peu. Les bourgeons de sapin aident à éliminer les mucosités et à prévenir les infections dues au rhume; depuis des siècles on en fait un sirop reconnu pour ses innombrables vertus curatives. La sève de bourgeons et de jeunes pousses de sapin, fraîchement pressée, contient en effet des substances qui apaisent les bronches et atténuent les toux irritantes. Le sirop apaisant contre la toux d’A.Vogel contient également des sucres naturels qui exercent une action très adoucissante et qui procurent au sirop un goût délicieux.

Traitement de la sinusite

La sinusite est une maladie inflammatoire et infectieuse des sinus qu’on observe de plus en plus fréquemment. Souvent récurrente et chronique, la sinusite peut être consécutive à un rhume ou un grippe, ou encore se manifester seule. Un climat froid et humide, des variations significatives de température et des niveaux élevés de pollution, de même que la consommation de produits laitiers et les allergies alimentaires, sont autant de facteurs qui contribuent au développement de la sinusite. Sinna réunit des ingrédients homéopathiques qui agissent en synergie pour combattre l’enflure des muqueuses enflammées et infectées de même que pour atténuer l’inconfort et la douleur associés à la congestion et à la sinusite.

Conseils pour la prévention du rhume et de la grippe

Lavez, lavez!
Lavez régulièrement vos mains au savon et à l’eau afin de prévenir la propagation de l’infection, en particulier avant et après les repas, après avoir fréquenté un endroit public, après être allé aux toilettes, après avoir toussé et vous être mouché, etc. Songez-y un peu : combien de fois touchez-vous des objets qui sont entrés en contact avec les mains de personnes qui ne les ont peut-être pas lavées après avoir éternué? Boutons de porte, poignées de réfrigérateur, cafetière, rampes… voilà autant de surfaces propices à la contamination.

Dormez!
Visez chaque jour au moins huit heures d’un sommeil réparateur, pour aider votre organisme à se régénérer et à garder votre système immunitaire en forme.

Hydratez-vous
Buvez de l’eau pour nettoyer votre organisme et préserver la santé de votre système immunitaire. Le chauffage assèche beaucoup l’air ambiant, d’où l’importance de s’hydrater suffisamment.

Prenez l’air!
Marchez au moins 20 minutes par jour à l’extérieur. Recherchez l’air frais et prenez de profondes respirations. Profitez du soleil d’hiver pour faire le plein de vitamine D. La pratique régulière de l’exercice offre l’avantage de donner un petit coup de fouet au système immunitaire, ce qui peut aider à réduire le nombre de rhumes que vous attraperez durant la saison froide.

Nourrissez-vous d’aliments entiers et naturels
Les fruits et les légumes frais contiennent de précieux antioxydants dont votre corps a besoin pour tenir les microbes à distance. Réduisez peu à peu votre consommation de sucre et d’aliments sucrés. Le sucre dépossède l’organisme des minéraux qui lui sont essentiels et entraîne une fluctuation des niveaux d’énergie, ce qui affaiblit les défenses naturelles. Les hivers canadiens sont rudes et les produits frais, hors de prix, n’ont pas toujours autant de goût qu’en saison. Les fruits et légumes surgelés constituent une excellente solution de rechange; cueillis à pleine maturité, ils sont immédiatement congelés pour conserver le plus de nutriments possible.

Détendez-vous!
Il est important de savoir s’arrêter pour évacuer la pression avant qu’il ne soit trop tard : le manque de sommeil, le surmenage, l’excès de stress à court ou à long terme, etc. mettent tous à mal vos défenses. Accordez-vous du temps pour décompresser.

Ne laissez pas vos défenses s’envoler en fumée!
Le tabagisme a pour effet d’obstruer les voies respiratoires et d’affaiblir les poumons; l’appareil respiratoire devient alors plus sensible aux micro-organismes étrangers. Le tabagisme contribue également à réduire la concentration sanguine d’antioxydants protecteurs (comme la vitamine C), ce qui vous rend plus vulnérable face à l’ennemi. Sachez qu’il existe des remèdes naturels pour vous aider à renoncer au tabac. Ce n’est pas nécessairement facile, mais cela vaut l’effort!

Et… riez!
C’est lorsqu’on est heureux que le système immunitaire fonctionne le mieux. Gardez votre bonne humeur!

 

Read more:
varices
Circulation veineuse et varices

Collaboration spéciale - Josée Fortin, naturopathe et biochimiste À l’approche de l’été, plusieurs d’entre nous souhaitent montrer des jambes lisses,...

Close