A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Troubles de la prostate – Le grand tabou masculin

par Sonia Chartier, le 17 June 2014, Santé des hommes
troubles de la prostate

Pour de nombreux hommes, les troubles de la prostate sont aujourd’hui encore un sujet tabou.  Souvent, on confond la bonne fonction de cet organe avec la virilité.

Quel homme oserait avouer sa faiblesse?  Parfois même cette maladie est taxée de ” maladie de vieux “.  L’appréhension à l’idée d’une palpation de la prostate par le rectum, effectuée par le médecin à titre d’examen préventif, est une autre raison pour laquelle beaucoup d’hommes font comme si de rien n’était.

C’est ainsi qu’environ 40% seulement des hommes concernés se font soigner – la majorité préférant garder le silence.  Non traitées, les affections de la prostate empêchent de plus en plus souvent la vidange complète de la vessie.  L’urine résiduelle s’accumule, les bactéries se sentent à l’aise dans ce milieu chaud et prolifèrent rapidement.

Cela peut entraîner des inflammations dans la région des voies urinaires (cystite, pyélite, prostatite) qui se manifestent de façon particulièrement douloureuse par une incapacité subite d’uriner.  Malgré un besoin impérieux, il est impossible de vider la vessie.  A ce stade, il ne reste plus que l’application d’une sonde urinaire.

Symptômes typiques

A partir de la quarantaine, la prostate augmente de volume suite à la multiplication bénigne des cellules de ses tissus; ce phénomène est l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Près de 50% des hommes âgés de 50 ans sont touchés par cette maladie gênante, mais bénigne.  Les symptômes typiques sont les suivants :

  • Réveils nocturnes avec besoin d’uriner
  • Difficulté à commencer à uriner
  • Flux urinaire affaibli
  • Sensation d’urine résiduelle dans la vessie
  • Pertes urinaires malgré une vessie apparemment vide
  • Douleurs et sensations de brûlure

Prévenir les troubles de la prostate

Une attitude ouverte par rapport aux troubles de la prostate et au traitement précoce permet d’enrayer l’évolution de la maladie et d’éviter des symptômes gênants.

Mesures auxiliaires

  • Renoncer aux substances irritantes – poivre, piment, épices, bière, vin blanc
  • Réduire de préférence la caféine (thé, café).  Le café de céréales Bambu de A.Vogel est une alternative idéale.
  • Pratiquer un exercice régulier
  • Ajouter aux sales ou yogourt des graines de citrouilles qui sont reconnues pour avoir une influence positive sur l’hyperplasie prostatique.
  • Ne pas attendre trop longtemps avant la pause toilette et prendre le temps de bien vider sa vessie

Traitements médicamenteux 

Les finastérides : inhibent une enzyme dans l’organisme masculin, ce qui permet de réduire la transformation de la testostérone et de freiner la croissance tissulaire de la prostate.  Cela a toutefois pour inconvénient qu’au moins 10% des hommes se plaignent d’une réduction de l’éjaculation, d’une diminution de la libido et de troubles d’érection.

Les alpha-bloquants : diminuent la tension musculaire en entraînent le relâchement de la musculature vésicale, prostatique et urétrale.  La prostate ne diminue pas de volume, mais il devient plus facile d’uriner.  Ce traitement a aussi des effets secondaires fréquents, comme les baisses de tension, le nez bouché et les dysfonctions érectiles.

Fruits du palmier nain : agit simultanément comme les finastérides et les alpha-bloquants.  Cela signifie que la croissance de la prostate est stoppée et que le tissu musculaire se détend.  Le grand avantage de cette plante réside dans le fait qu’elle n’a pas les effets secondaires connus des préparations chimiques.  Pour cette raison, les remèdes à base d’extrait de palmier nain sont devenus le premier recours en cas de troubles de la prostate légers à modérés.

La chirurgie

L’opération s’impose en cas de mauvaises réponses aux traitements médicamenteux ou si la prostate est déjà trop grosse.

N’attendez pas une diminution de votre qualité de vie pour traiter un problème urinaire. Votre corps vous envoie des messages: ne les négligez surtout pas.  Pour toute information d’ordre médical sur l’HBP, consultez un professionnel de la santé, afin d’agir à temps, de prévenir une aggravation du problème et de profiter pleinement de la vie.

 

 

 

 

 

 

Read more:
aliments contre le rhume
Les meilleurs aliments contre le rhume et la grippe

  La saison du rhume et de la grippe est de retour, et même si l’on sait que gérer son...

Close