A.Vogel Blog
 

Blogue A.Vogel – Sain et Naturel

Pour cultiver sa santé!

Votre bien-être passe aussi par la santé buccodentaire

par Sonia Chartier, le 21 March 2016, Digestion@fr, Soins corporels
santé buccodentaire

co-écrit par Rick Olazabal, B.Sc., BN

Si on parle de digestion, à quoi pensez-vous d’abord? Probablement aux aliments, mais aussi à l’estomac et aux intestins. Bien sûr, ces organes jouent un rôle vital pour notre bien-être, mais la digestion n’est pas l’œuvre exclusive du tube digestif.

En fait, ce processus commence dans la bouche et l’hygiène buccodentaire est tout aussi essentielle à notre santé globale. Nous verrons ici en quoi votre santé buccodentaire peut avoir un impact sur votre bien-être… et faire la fierté de votre dentiste.

Comment la santé des dents et de la bouche peut-elle influencer notre digestion?

Selon l’OMS, la santé buccodentaire se caractérise par l’absence de douleur buccale ou faciale, de cancer buccal ou pharyngé, de lésions buccales, de handicaps congénitaux tels que les fissures labiales ou palatines, de parodontopathie (maladie des gencives), de caries dentaires et de perte de dents, ainsi que d’autres maladies ou troubles de la cavité buccale.

Votre bonne santé buccodentaire peut être un indicateur de votre santé globale; inversement, une mauvaise hygiène buccodentaire aura des répercussions sur l’ensemble de votre organisme. La bouche est un véritable éden pour les bactéries; fort heureusement, la plupart sont inoffensives et même utiles pour la digestion de certaines particules alimentaires. Par contre, certaines substances (notamment les sucres) sont digérées par ces bactéries et produisent des acides qui finissent par éroder l’émail des dents. Celles-ci deviennent alors sensibles à la chaleur et au froid, et la mastication peut entraîner de l’inconfort, voire de la douleur.

Les bactéries peuvent en outre se loger dans les interstices entre les dents et causer des dommages très loin dans les gencives, à un endroit non visible – du moins au début. Avec le temps, ces bactéries risquent de s’infiltrer jusqu’au cœur et de provoquer l’inflammation ou même la destruction des valves cardiaques – rien de réjouissant pour votre santé cardiovasculaire! Par ailleurs, certains médicaments (ex. : antihistaminiques, analgésiques et diurétiques) réduisent la production de salive. Cet effet peut avoir une incidence importante car la salive neutralise les acides produits par les bactéries présentes dans la cavité buccale; elle contient également des enzymes qui facilitent la digestion des glucides avant qu’ils n’atteignent les intestins.

Quels troubles mineurs de la bouche risquent d’affecter la digestion?

Des problèmes buccodentaires mineurs peuvent s’avérer fort douloureux, et à plus d’un titre. Par exemple, les ulcérations buccales (stomatite aphteuse) sont parfois très pénibles. Si on n’en connaît pas exactement la cause, on sait qu’elles pourraient être associées à des facteurs de stress biologiques, chimiques ou psychologiques. Autrement dit, il pourrait s’agir de quelque chose que vous avez mangé et que votre organisme n’a pas bien toléré ou digéré, ce qui entraînera l’irritation et inflammation de votre tube digestif.

Dans le même ordre d’idées, votre niveau de stress peut contribuer au développement de problèmes buccodentaires mineurs, mais aussi de troubles digestifs plus importants. Lorsque vous êtes très tendu, votre organisme devient en état d’alerte et privilégiera alors la réaction « de combat ou de fuite » (provenant du système nerveux sympathique), au détriment des fonctions digestives (assumées par le système nerveux parasympathique).

Si la situation perdure, des symptômes de côlon irritable risquent alors d’apparaître (ex. : modification des selles, ulcérations dans la bouche ou sur la langue, etc.). Les personnes atteintes d’une maladie du côlon irritable ou d’une entéropathie au gluten (maladie cœliaque) développeront aussi des ulcérations dans la cavité buccale, et le stress pourra être un facteur précipitant majeur.

Nous ne reconnaissons pas toujours les signaux de stress – ou sommes très habiles à les ignorer – mais ils viennent parfois nous hanter à la nuit tombée. Le cas classique est celui du bruxisme… ou si vous préférez les grincements de dents durant le sommeil. Le bruxisme chronique peut entraîner l’attrition (usure) dentaire, des douleurs à la mâchoire ou au visage ainsi que des maux de tête. Ces problèmes risquent à leur tour d’affecter votre humeur, votre comportement (ex. : prise de médicaments pouvant modifier l’absorption des nutriments; tabagisme aggravant les dommages à la cavité orale) ainsi que vos choix alimentaires. Tout cela ajoute au cycle infernal du stress et à l’inconfort digestif.

Comment une mauvaise santé buccodentaire peut-elle perturber la santé?

Croyez-le ou non, la santé de vos dents est directement liée à celle de votre cœur! Chaque fois que vos gencives saignent, les bactéries de votre bouche s’infiltrent dans la circulation sanguine. Celles qui ne seront pas éliminées par le système immunitaire iront se loger dans des organes comme le cœur, principalement dans les valves cardiaques, et provoqueront alors des problèmes en chaîne. Voici quelques-unes des conséquences d’une mauvaise hygiène buccodentaire :

  • Endocardite : infection de la paroi interne du cœur (endocarde).
  • Maladie cardiovasculaire : les artères obstruées et les accidents vasculaires cérébraux peuvent être associés à l’inflammation et aux infections causées par les bactéries de la bouche.
  • Complications périnatales : la parodontite a été associée aux accouchements prématurés et à l’insuffisance pondérale à la naissance.
  • Maladie d’Alzheimer : la perte de dents avant l’âge de 35 ans pourrait faire partie des facteurs de risque.
  • Ostéoporose : cette affection serait peut-être liée à la perte osseuse autour des dents et à la perte de dents elles-mêmes.

Il est important de mentionner que les maladies comme le diabète et le VIH réduisent la résistance de l’organisme aux infections, ce qui peut être problématique pour les gencives. Les maladies des gencives sont plus fréquentes et sévères chez les personnes atteintes de diabète ou du VIH. Votre dentiste pourra vous renseigner davantage à ce sujet.

Que peut-on faire d’autre?

Une bonne hygiène est la clé de la santé buccodentaire :

  • Brossez vos dents régulièrement, recherchez un dentifrice sans fluor, ni parabènes et ni laurisulfate de sodium
  • Utilisez la soie dentaire aussi souvent que possible (n’ayez pas peur d’en faire trop!)
  • Passez des examens dentaires régulièrement
  • Remplacez votre brosse à dents quelques fois par année (votre dentiste ou hygiéniste dentaire vous indiquera à quelle fréquence)
  • Évitez le tabagisme (un facteur de risque majeur de cancer de la cavité buccale)
  • Évitez les sucreries et les boissons gazeuses (qui provoquent l’érosion de l’émail et la formation de caries dentaires)

Bien qu’il n’existe pas de remèdes « naturels » spécifiques, vous pouvez par exemple créer votre propre rince-bouche : ajoutez quelques gouttes d’essence de menthe poivrée et d’huile de melaleuca à une tasse d’eau, agitez bien puis gargarisez-vous.

En cas de doute, demandez conseil à votre hygiéniste dentaire ou à votre dentiste. Si vous grincez des dents la nuit, procurez-vous un protège-dents, mais prenez soin également d’identifier la cause de votre stress et de régler le problème à la source.

Read more:
règles irrégulières
Règles irrégulières: comment en venir à bout?

Êtes-vous de celles qui vivent sans se soucier de leurs prochaines menstruations parce qu’elles sont réglées au quart de tour?...

Close