A.Vogel Blog

Language/Langue

Conseillère en Grippe A.Vogel

accueil / dossier grippe / bronchite aiguë et bronchite chronique

Bronchite aiguë et bronchite chronique

Qu’est-ce que la bronchite et la MPOC?

0

En cas de bronchite, les ramifications des voies respiratoires sont infectées par un virus ou une bactérie. Il existe deux formes de bronchite : la bronchite aiguë et la bronchite chronique. C’est une affection très courante : chaque année, plus de 550 000 personnes souffrent d’une bronchite aiguë.

Le terme générique « MPOC » (maladie pulmonaire obstructive chronique) désigne la bronchite (chronique) et l’emphysème pulmonaire. La MPOC est une maladie pulmonaire incurable. Il s’agit d’un rétrécissement permanent des petites voies respiratoires avec, pour conséquence, de l’essoufflement et de la toux. En fait, le patient a constamment des difficultés à respirer, et ce contrairement à l’asthme où le patient connaît aussi de « bonnes » périodes sans trop de problèmes.

Comment soulager la bronchite? Que pouvez-vous faire vous-même en cas de bronchite...

La bronchite chronique guérit généralement toute seule après environ deux semaines. Toutefois, vous pouvez souffrir de toux, de fatigue ou de douleur lorsque vous toussez. Les conseils pour vous rétablir respectent un principe : veillez à rétablir votre résistance immunitaire au maximum. C’est possible en prenant les mesures suivantes :

  • Veillez à bien vous hydrater en buvant au moins 2 litres d’eau par jour.
  • Dormez suffisamment. Allez vous coucher plus tôt pendant plusieurs jours consécutifs.
  • Ne fumez pas.
  • Consommez des aliments contenant beaucoup de vitamines et de minéraux.
  • Prévenez l’irritation de vos poumons; ne les exposez pas à la fumée ou aux produits d’entretien.
  • L’inhalation de vapeurs peut faciliter l’expectoration du mucus et soulager les symptômes.

Où se trouvent vos bronches?

Lorsque vous respirez, l’air descend jusqu’aux poumons en passant par la trachée. Les poumons contiennent de petites ramifications; ce sont les bronches. Les alvéoles pulmonaires se trouvent à l’extrémité de ces ramifications. Les alvéoles permettent l’absorption dans l’organisme de l’oxygène contenu dans l’air. L’intérieur des bronches est recouvert d'une muqueuse. Lorsque les bronches sont enflammées, la muqueuse sécrète plus de mucus.

Cause de la bronchite

La bronchite peut avoir plusieurs causes. Lors d’une bronchite, les bronches – les ramifications des voies respiratoires – sont enflammées. Les causes principales sont :

Bronchite aiguë à la suite d’une infection virale comme une grippe qui a été négligée ou suite un gros rhume. Cette infection disparaît après un certain temps.

Une infection bactérienne, par exemple une amygdalite, entraîne aussi parfois une bronchite aiguë.

Mais de nombreux cas de bronchite trouvent leur origine dans l’inhalation de vapeurs nocives provenant des cheminées d’usines, des tuyaux d’échappement des voitures.

La principale cause de la MPOC est le tabagisme.

Bronchite : symptômes

On reconnaît à la fois la bronchite aiguë et la bronchite chronique à plusieurs symptômes :

  • Toux persistante avec production de mucus (jaune ou vert);
  • Respiration rauque (due au fait que le flux d’air passe le long du mucus);
  • Douleur à l’arrière de la cage thoracique;
  • Difficulté à respirer parfois;
  • Fièvre la plupart du temps.
  • En cas de bronchite chronique, il peut aussi y avoir – outre ces symptômes – une diminution de la force musculaire et une variation de poids.

Bronchite chronique

Une bronchite de longue durée peut devenir chronique. Dans ce cas, les bronches sont constamment enflammées et irritées. La fonction pulmonaire dégénère progressivement et entraîne, dans les cas les plus graves, la destruction d’une partie des alvéoles pulmonaires (emphysème pulmonaire).

Le tabagisme est généralement la cause principale de la bronchite chronique. Les muqueuses produisent plus de mucus que la normale, ce qui entraîne des difficultés respiratoires et une forte toux.

Symptômes de la bronchite chronique

  • Quintes de toux, surtout le matin et en cas de changements de température et d’effort;
  • Expectoration de peu de mucus, mais d’un mucus visqueux;
  • Difficulté à respirer.

Quelle est la différence entre la bronchite aiguë et la bronchite chronique?

Il existe quelques différences entre la bronchite aiguë et la bronchite chronique. Tout d’abord, la bronchite aiguë disparaît d’elle-même dans les deux semaines. Dans le cas d’une bronchite chronique, l’infection est persistante. Parfois, vous constatez que vous allez mieux, mais la toux revient sans cesse. Une deuxième différence réside dans la cause. Dans le cas de la bronchite aiguë, l’infection des bronches se déclenche après un rhume ou une grippe. La bronchite chronique peut être causée par un virus ou une bactérie, mais est principalement due au tabagisme.

Une bronchite « normale » peut-elle déboucher sur une bronchite chronique?

Oui. Une bronchite qui dure longtemps peut devenir chronique. La fonction pulmonaire dégénère lentement et entraîne, dans les cas les plus graves, la destruction d’une partie des alvéoles pulmonaires. C’est ce qu’on appelle un emphysème pulmonaire.

La bronchite est-elle contagieuse?

Oui et non. La contagiosité dépend de la cause de la bronchite. Si la bronchite est due à la pollution atmosphérique, à l’inhalation de fumée ou à une allergie, elle n’est pas contagieuse; les bronches ne sont pas infectées par une bactérie ou un virus.

Les bronchites provoquées par une infection virale ou bactérienne peuvent être contagieuses. C’est surtout par la toux que les bactéries contaminent d’autres personnes. 

Une personne dotée d’une bonne résistance immunitaire n’en sera pas affectée et ne sera pas contaminée. Les personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies risquent toutefois d’être touchées. 

Traitement de la bronchite

La bronchite (chronique) ou MPOC est une affection grave qui nécessite une surveillance médicale. Consultez un médecin, surtout si vous ressentez une douleur au niveau de la poitrine, si la respiration ou la toux est vraiment douloureuse ou si vous expectorez du sang ou du mucus rougeâtre. Vous pourrez alors, si vous le désirez, opter pour un traitement naturel en concertation avec votre médecin. La quantité importante de mucus constitue généralement un gros problème. Un kinésithérapeute peut vous apprendre une technique de respiration pour vous débarrasser de l’excès de mucus. Cette technique s’appelle Forced Expiration Technique (F.E.T.). Dans un certain nombre de cas, un « tapotage » est nécessaire. En tapotant la cage thoracique, le mucus peut être plus facilement expectoré.

En cas de bronchite, le médecin évaluera s’il est nécessaire de laisser simplement la maladie suivre son cours ou s’il faut prescrire une cure d’antibiotiques. En cas de difficultés respiratoires, votre médecin peut vous prescrire des bronchodilatateurs.

Les principaux conseils en cas de bronchite sont les suivants :

  • Arrêter de fumer est indispensable.
  • Une habitation humide peut aussi aggraver la maladie.
  • Le froid et l’humidité peuvent aussi affaiblir la résistance immunitaire.
  • Optez surtout pour des vêtements chauds.
  • Allez régulièrement dehors; il est important de respirer de l’air frais.
  • Évitez de préférence les régions où l’air est très pollué.
  • Évitez les environnements humides, que ce soit au travail où tout autre endroit que vous fréquentez.
  • Soyez attentif à votre posture, surtout lorsque vous travaillez assis. Vous ne pouvez pas respirer convenablement si vous êtes recroquevillé, car les poumons sont oppressés. Asseyez-vous droit, les épaules redressées.
  • En concertation avec votre médecin, vous pouvez régulièrement faire un sauna. Un bain de vapeur peut aussi vous soulager.

Les enfants souffrent-ils plus fréquemment de bronchite?

Les enfants de moins de trois ans présentent plus de risques de contracter une bronchite, tout comme les personnes âgées de plus de 65 ans. Il arrive que des petits enfants soient hospitalisés; ce phénomène est rare chez les enfants de plus d’un an. Si votre enfant éprouve beaucoup de difficulté à respirer à cause d’une bronchite, mettez-le en position assise dans son lit et soutenez-le avec des oreillers. Si votre enfant a beaucoup de difficulté à respirer ou que la peau autour de ses lèvres devient bleue, contactez immédiatement un médecin. Celui-ci pourra déterminer s’il s’agit effectivement d’une bronchite ou d’asthme. Il est difficile pour un profane de différencier les deux.

Que faire en cas de bronchite accompagnée de fièvre?

La bronchite peut s’accompagner de fièvre. La résistance immunitaire est affaiblie à cause de l’inflammation des bronches, ce qui vous rend plus sensible aux virus, aux bactéries et aux infections. En dehors du fait d’être désagréable, la fièvre en soi n’est pas dangereuse. Veillez à boire suffisamment. Si vous souffrez de fièvre persistante accompagnée de toux, il faut consulter le médecin. Il est possible qu’il s’agisse d’une pneumonie.

Quelle est la différence entre l’asthme et la bronchite chronique?

L’asthme et la bronchite impliquent tous deux une inflammation des bronches. Il existe toutefois plusieurs différences.

Les difficultés respiratoires occupent une place centrale dans l’asthme; dans la bronchite chronique, ce sont la toux et le mucus.

L’asthme touche principalement les jeunes et les jeunes adultes; la bronchite chronique survient la plupart du temps vers l’âge de quarante ans.

Chez les patients atteints de bronchite chronique, les voies respiratoires ont subi des altérations de sorte que la fonction pulmonaire est en permanence inférieure à la normale.

Pour ce qui concerne l’asthme, une diminution de la fonction pulmonaire est possible également, mais elle redevient généralement normale de façon spontanée ou après l'inhalation de bronchodilatateurs.

Conseils alimentaires en cas de bronchite (MPOC)

Optez pour une alimentation légère et complète riche en vitamines et en minéraux, de préférence bio.

Évitez les aliments lourds et riches en protéines comprenant beaucoup de viande et de charcuterie.

Consommez surtout des aliments riches en provitamine A comme les fruits, les légumes verts, les carottes et autres légumes orange.

Un apport en vitamine C est également important (agrumes, kiwis, légumes et pommes de terre).

Salades avec du raifort, du cresson de fontaine ou du cresson alénois.

Tisanes de verge d’or, de baies de genévrier, de feuilles de bouleau, de persil, d’ortie, de cynorhodons, de sauge et de thym.

Attention aux produits laitiers (sucrés), car ils favorisent la sécrétion de mucus. 

Les produits laitiers fermentés tels que le lait fermenté, le yogourt et le fromage blanc sont permis. 

Ne buvez pas de boissons trop froides et ne mangez pas de repas lourds trop tard le soir.

Faut-il consulter le médecin?

Les personnes souffrant d’une MPOC peuvent être gravement malades si une infection virale comme la grippe touche leurs voies respiratoires. L’état des voies respiratoires peut s’aggraver à cause des infections.

La bronchite (chronique) ou la MPOC ne se traitent pas par automédication. Consultez un médecin.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Krista, votre Conseillère en Grippe A.Vogel

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!