A.Vogel Blog

Language/Langue

Conseillère en Grippe A.Vogel

accueil / dossier grippe / renforcer votre résistance immunitaire

Renforcer votre résistance immunitaire

Qu’est-ce que la résistance immunitaire?

0

Le système immunitaire est l’un des piliers majeurs de notre santé. Malgré son poids insignifiant de 1,5 kg, c’est le réseau le plus complexe du corps humain abstraction faite du système nerveux.

Chaque être humain dispose de sa propre résistance immunitaire naturelle contre les agents pathogènes. Notre système immunitaire veille à ce que les bactéries et les virus qui pénètrent dans l’organisme soient combattus et ne nous rendent pas malades. Il est donc important d’avoir de bonnes défenses immunitaires pour prévenir la grippe et le rhume, mais aussi d’autres maladies virales et bactériennes.

Mon conseil pour renforcer son système immunitaire

Comprimés Echinaforce

Les comprimés Echinaforce contiennent des ingrédients efficaces et éprouvés qui renforcent le système immunitaire, ce qui permet d’améliorer la résistance aux infections bactériennes et virales. Vous tombez malade moins facilement  et vous vous rétablissez plus rapidement en cas de maladie! Plus d’infos

Regardez la vidéo A.Vogel à propos de la grippe, du rhume et de la résistance immunitaire.

Comment fonctionne le système immunitaire?

Le système immunitaire spécifique et non spécifique

Nous sommes tous les jours exposés à d’innombrables agents pathogènes qui s'attaquent à notre système immunitaire. La peau et les muqueuses constituent une première barrière de protection. Leur rôle de défense de l’organisme est renforcé par les anticorps présents dans le mucus, la salive et les larmes, c.-à-d. les substances qui constituent les cellules immunitaires. Lorsqu’un agent pathogène franchit tout de même cette première barrière, le système immunitaire spécifique et le système immunitaire non spécifique entrent alors en action.

Le système immunitaire spécifique et le système immunitaire non spécifique

La partie non spécifique de notre système immunitaire se compose de différentes cellules dites de « nettoyage » (granulocytes et macrophages). Cette partie sert à opposer une première résistance rapide et déterminante lorsque des organismes étrangers franchissent les barrières de protection. En cas de lésions cutanées, par exemple. L’agent pathogène est alors phagocyté (« dévoré ») et éliminé de façon intracellulaire (« digéré dans la cellule »). Le système immunitaire non spécifique – comme son nom l’indique – ne cible pas un agent pathogène en particulier; il assure la protection contre divers envahisseurs.

La partie spécifique de notre système immunitaire se compose de cellules de défense spécialisées. Ces cellules exercent un rôle de régulation du système immunitaire. Elles sont, par exemple, capables d’éliminer des cellules cancéreuses ou infectées par un virus. Elles peuvent aussi produire de grandes quantités d’anticorps, c.-à-d. des substances défensives spécifiques. Le système immunitaire spécifique s’adapte au fil de la vie et permet ainsi une réaction immunitaire (spécifique) très ciblée. Les cellules mémoires spéciales – qui peuvent atteindre l’âge de 20 ans – permettent une contre-offensive massive et rapide en cas de contact ultérieur avec le même agent pathogène : c’est le principe de l’immunisation.

Les parties non spécifique et spécifique du système immunitaire sont multiples et indissociablement liées entre elles; de plus, elles travaillent en étroite collaboration.

Conseils pour une bonne résistance immunitaire

Pour se constituer une bonne résistance immunitaire, il est important d’adopter un mode de vie sain. Les trois axes principaux sont les suivants :

  • Manger sain et varié (beaucoup de fruits et légumes frais) et boire suffisamment (eau, tisane, jus de fruits fraîchement pressé);
  • Se détendre et dormir suffisamment (évitez autant que possible le stress);
  • Bouger régulièrement, de préférence en plein air - une activité physique qui oxygène bien le corps, p. ex. le vélo ou la natation, qui assure une meilleure circulation du sang et qui permet un bon apport d’éléments nutritifs et une bonne évacuation des déchets.

Conseils alimentaires pour une bonne résistance immunitaire

Une alimentation naturelle et la moins transformée possible donne à votre organisme ce dont il a besoin et l’aide à reconstruire son système immunitaire.

Le riz complet, par exemple, contient neuf fois plus de minéraux que le riz blanc. Les produits complets sont beaucoup plus riches en nutriments essentiels que les produits fabriqués à base de farine blanche.

Tout le monde sait qu’il est important de consommer suffisamment de fruits et de légumes. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il est déconseillé de manger des fruits et des légumes au cours d’un même repas. Car cela peut entraîner un processus de fermentation. Une bonne alimentation naturelle se compose en partie de légumes cuits et de crudités. Les crudités contiennent plusieurs nutriments importants.

Un point très important pour terminer : prenez votre temps à chaque repas et mâchez bien les aliments. La salive neutralise certaines substances et prépare la digestion des aliments.

Pourquoi nous arrive-t-il de tout de même de tomber malade?

Cela peut être dû au fait que les agents pathogènes sont en surnombre. Parce que vous avez mangé des aliments avariés ou qu’une épidémie de grippe est en train de sévir, par exemple.

Les agents pathogènes qui pénètrent à l’intérieur de notre organisme sont alors si nombreux qu’ils peuvent temporairement avoir le dessus. C’est principalement le cas lorsque le système immunitaire est affaibli par le stress, le manque de sommeil, une opération ou une mauvaise alimentation. C’est précisément dans ces situations qu’il faut se montrer particulièrement attentif à sa résistance immunitaire.

Prévenir la grippe

Un bon système immunitaire peut diminuer le risque de contracter la grippe. Pour prévenir la grippe, il est par ailleurs important de ne pas entrer en contact avec le virus. 

Étant donné que la propagation du virus de la grippe se fait par les postillons, la toux ou les éternuements, vous pouvez vous protéger en évitant tout contact avec des patients présentant des symptômes grippaux. Vous pouvez également prendre les mesures suivantes :

  • Mettez l'intérieur de votre coude ou votre mouchoir devant la bouche lorsque vous éternuez ou que vous toussez.
  • Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon.
  • Touchez le moins possible votre bouche, votre nez ou vos yeux.
  • Utilisez des mouchoirs en papier lorsque vous toussez, éternuez ou mouchez votre nez. Ne les utilisez qu’une seule fois. Jetez-les ensuite dans la poubelle.
  • Nettoyez régulièrement les objets tels que les poignées de portes.
  • Aérez les espaces communs et les chambres à coucher.

Vous voulez en savoir plus sur la grippe? Consultez le dossier spécial « grippe »!

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Krista, votre Conseillère en Grippe A.Vogel

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!