A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / nutrition / ingrédients / fraise / comment cultiver la fraise

Comment cultiver la fraise

0

On associe spontanément la culture de la fraise aux climats chauds; or, celle-ci se cultive très bien – et de plus en plus – au Canada. La fraise peut pousser dans différents types de sols et tolérer diverses gammes de températures. Son goût sera cependant d’autant plus sucré qu’elle sera exposée à la chaleur. La fraise se prête aussi à la culture en pot ou à l’intérieur; il n’y a donc aucune raison de s’en priver, quel que soit l’espace dont vous disposez ou la latitude où vous vivez!

Choix d’un emplacement

À part la fraise de montagne qui préfère les endroits semi-ombragés, la fraise s’épanouira davantage en plein soleil, dans un sol bien drainé. Bien que la fraise puisse tolérer aussi bien un sol léger et sablonneux qu’un sol très argileux, les plants risquent de pourrir si la terre devient gorgée d’eau. Un pH autour de 6 est l’idéal; il est préférable de ne pas planter de fraisiers là où des framboises, des pommes de terre et des tomates ont poussé récemment, car cela augmente le risque de maladies.

La fraise se cultive en contenants et même en jardinières, une solution fort commode lorsque l’espace manque (et en prime, les plants sont alors moins susceptibles de développer des maladies!). Un fraisier peut pousser dans un contenant d’à peine 25 cm de diamètre et de 20 cm de profondeur, mais l’utilisation de contenants de plus grande taille réduira l’entretien nécessaire. On doit placer le contenant de manière à ce qu’il soit en plein soleil et dans un endroit aussi chaud que possible, tout en le gardant à l’abri du vent afin de ne pas nuire à la pollinisation.

Plantation

Les stolons de fraisier se présentent sous la forme de petites racines surmontées de quelques feuilles. Plantez le bourgeon du stolon au niveau du sol, en couvrant les racines tout en laissant les feuilles exposées à l’air. Si vous plantez en rangs, espacez ces derniers d’environ 35 cm. Si vous utilisez un contenant de 30 cm, il vaut mieux de pas y mettre plus de trois fraisiers à la fois.

Le calendrier de plantation dépend du type de fraise. De façon générale, la fraise d’été peut être plantée au printemps ou à la fin de l’été, la fraise de montagne à la fin du printemps, tandis que la fraise à jour neutre aime être mise en terre à l’automne.

Entretien

Un minimum de soins attentionnés est essentiel à une belle récolte de fraises. À la suite de ses observations, Alfred Vogel en était venu à la conclusion que la chaleur et la lumière étaient les deux principaux facteurs responsables du bon goût sucré des fraises. Il était également d’avis que la fertilisation joue un rôle important; lorsqu’on leur fournit une quantité suffisante de chaux biologique, les fraises sont plus sucrées que si on ne nourrit pas du tout le sol.

Les fraisiers ont besoin d’être bien arrosés, mais sans excès sinon ils risquent de pourrir. Voici un bon indicateur : si les deux premiers centimètres de terre sont secs, c’est que les plants ont besoin d’arrosage.

Certains jardiniers déposent de la paille autour de leurs plants de fraises à partir de la fin mai; cela permet d’éliminer les mauvaises herbes, protège des limaces et évite que les fraises soient en contact avec le sol et pourrissent.

Avant que les fruits deviennent rouges, il peut être bon de protéger vos plants des oiseaux, dont la voracité risque de vous priver d’une partie de votre récolte. Un mince filet déposé sur les plants s’avère habituellement efficace et permet quand même aux insectes d’assurer la pollinisation.

Si vous avez planté vos fraisiers dans des contenants, assurez-vous autant que possible de remplacer le terreau chaque année. Le meilleur moment pour ce faire est au début du printemps; les plants en pot devraient fournir une bonne récolte pendant trois ou quatre ans.

Problèmes de culture

La culture de la fraise n’est pas à l’abri de certains problèmes, qu’il est généralement possible de prévenir avec de bons soins et une rotation régulière. De cette manière, les plants seront moins sujets aux maladies. Souvenez-vous également que s’il faut éviter que les fraisiers ne sèchent, un arrosage excessif peut en revanche avoir pour effet de les faire pourrir.

Durant la saison de croissance, le fraisier craint le gel et le temps froid. Essayez de protéger vos plants le plus possible; si la température chute, isolez-les au moyen de paillis.

Si vous remarquez que des feuilles jaunissent ou moisissent, enlevez-les afin qu’elles ne contaminent pas le reste du plant. Cueillez les fruits lorsqu’ils sont mûrs pour éviter qu’ils pourrissent sur le plant.

Récolte

De 4 à 6 semaines après la floraison, la fraise est prête à être récoltée (elle sera successivement passée du vert au blanc, puis au rouge). Attendez qu’elle soit bien rouge avant de la cueillir; si vous la cueillez trop tôt, elle ne mûrira pas.

 

Plutôt que de tirer sur la fraise pour la détacher du plant, coupez ou pincez la tige juste au-dessus du fruit, afin d’éviter d’endommager le plant et le fruit lui-même. Il est important de retirer tous les fruits mûrs, sinon ils pourriront et risqueront d’endommager le plant. La récolte pourra s’étendre sur trois semaines environ. Les fruits frais se conserveront 5 jours au réfrigérateur ou 2 mois au congélateur.

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!