A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / votre santé / circulation /  Hypertension

Hypertension

L’hypertension artérielle ou la haute pression, est une maladie fréquente reliée au vieillissement.

0

L'hypertension artérielle est la tension artérielle - soit la force exercée par le sang pour parcourir les vaisseaux sanguins - qui est toujours trop élevée.

L'hypertension est un "tueur silencieux"

Une pression artérielle élevée peut causer des dommages pouvant menacer votre santé et ce, sans même que vous vous en doutiez. La meilleure prévention consiste à connaître vos nombre (nombres systolique et diastolique) et à apporter des changements nécessaires pour prévenir et gérer l'hypertension artérielle.

 

La pression artérielle

Le nombre le plus élevé est la pression systolique, c'est la pression dans les artères lorsque le cœur pompe. Le nombre le plus bas est la pression diastolique, c'est la pression dans les artères lorsque le cœur se repose, entre les battements.

Pression sanguine

Systolique
mm Hg (nbre élevé)
  Diastolique
mm Hg (nbre bas)
Normalmoins de 120
etmoins de 80
Préhypertension120 – 139
ou80 – 89
Hypertension Stade 1140 – 159
ou
 
90 – 99
Hypertension Stade 2160 ou plus élevé
 
ou
 
100 ou plus élevé
 
Crise d'hypertension
(Soins d'urgence nécessaire)
Plus de 180
ou
Plus de  110

* source American Heart Association

Symptôme de l'hypertension

L'hypertension ne présente souvent aucun signe ou symptôme.

  • Près d'une personne sur six souffrant d'hypertension artérielle ne sait même pas qu'elle en souffre.
  • L'hypertension artérielle se développe lentement à travers les années et peut être liée à de nombreuses causes.
  • L'hypertension artérielle ne se guérit pas. Cependant, il est possible de la gérer de manière très efficace soit par des changements au niveau des habitudes de vie ou au besoin, par des médicaments.

Quels aliments à privilégier en cas d'hypertension?

  • Consommez beaucoup d’aliments contenant du potassium comme les légumes-feuilles verts, les produits de grains entiers, les graines de tournesol et de sésame, les bananes, les abricots, les figues, les raisins secs, le soya, les haricots de Lima, les pois chiches, les noix du Brésil, les noix de Grenoble, les avocats et le cassis.
  • Buvez quotidiennement au moins 1,5 litre d’eau plate et optez pour des tisanes à base de fenouil, d’ortie et de pissenlit, qui préviennent la rétention d’eau, au lieu de boire du café et du thé ordinaires, qui la favorisent.
  • Gardez toujours de bonnes provisions de fruits et de légumes frais pour préserver vos niveaux de vitamine C – cette vitamine aide à maintenir vos capillaires (vos plus petits vaisseaux sanguins) en bon état.
  • Préférez les fruits séchés aux produits contenant du sucre raffiné; les fruits séchés fournissent de l’énergie de manière continue en même temps que de précieux éléments nutritifs tels que le magnésium et la vitamine B (voir ci-dessous), sans bloquer vos artères ni vous faire engraisser.

Quels aliments à éviter ou à limiter en cas d'hypertension

  • Sel – Réduisez la quantité consommée graduellement jusqu’à l’éliminer complètement de votre régime. Lisez les étiquettes, vérifiez les listes d’ingrédients et recherchez des substituts comme Herbamare.
  • Caféine – Réservez les boissons caféinées pour les occasions spéciales au lieu d’en prendre plusieurs par jour, car elles agissent au niveau des surrénales pour accroître la tension artérielle.
  • Alcool – Il est permis d’en consommer avec modération, mais idéalement on ne devrait pas en boire tous les jours ou en avoir besoin pour se détendre; l’alcool a lui aussi un effet indésirable sur la pression sanguine.
  • Sucre – Le sucre raffiné se transforme en graisse dans l’organisme, et vous n’avez surtout pas envie de voir des dépôts de gras engorger vos artères et gêner la circulation du sang jusqu’à votre cœur.
  • Matières grasses saturées – Celles-ci ne servent qu’à encrasser vos artères, alors dites adieu à la friteuse et faites plutôt dorer vos pommes de terre au four.

Habitudes de vie en cas d'hypertension

Activité physique – Des séances quotidiennes en douceur valent beaucoup mieux qu’un entraînement hebdomadaire intensif, qui fera « forcer » votre cœur.

Repos – Prenez le temps de récupérer, en particulier après l’activité physique, et pratiquez des exercices de respiration ou des techniques de méditation pour vous aider à relaxer chaque jour. Cela aura un effet des plus bienfaisants sur la santé de votre cœur et atténuera les impacts négatifs du stress dans votre vie.

Tabagisme – Abstenez-vous complètement.

Exercice en cas d'hypertension

La marche demeure le meilleur point de départ d’un programme d’exercice; commencez par une marche quotidienne de 10 à 20 minutes, jusqu’à ce que vous soyez prêt à faire davantage. Marchez d’abord en terrain plat et joignez si possible l’utile à l’agréable en vous rendant à pied aux magasins ou à la poste.

Le yoga est un exercice doux et extrêmement bénéfique, qui peut s’adapter à tous les niveaux de forme physique. Si cela vous convient mieux, la méthode Pilates est un peu plus exigeante.

La natation est excellente pour les personnes qui ont des problèmes de genoux.  Elle permet de se mettre à l’exercice de façon lente et progressive. 

Suppléments

Le magnésium est le meilleur élément minéral qui soit pour votre cœur. Non seulement il permet d’atténuer les effets du stress, mais il contribue aussi à nourrir le tissu cardiaque afin de maintenir la régularité des battements du cœur. Une carence en magnésium peut entraîner des palpitations, de l’hypertension artérielle, des troubles du sommeil et une perception exacerbée de la douleur. Vous avez donc tout intérêt à avoir des réserves suffisantes de magnésium.

La vitamine B joue un rôle important pour la réduction des symptômes de stress ainsi que pour le fractionnement d’un acide aminé appelé homocystéine, associé aux maladies du cœur et aux AVC. 

Si vous prenez déjà des médicaments pour la pression

Lorsqu’il est question de problèmes cardiaques, on ne devrait jamais poser soi-même un diagnostic ou décider de prendre un remède de son propre chef. Il faut plutôt consulter son médecin afin d’obtenir un vrai diagnostic et un traitement approprié.

Comme vous l’avez vu plus haut, vous pouvez faire quelque chose pour améliorer la santé globale de votre cœur et réduire votre risque de maladie cardiaque; ces mesures ne sauraient toutefois se substituer aux soins médicaux prescrits à la suite d’un diagnostic de maladie du cœur.

Si vous remarquez une enflure au niveau des jambes, si vous souffrez de douleurs dans la région du cœur, aux bras, au haut de l’abdomen ou autour du cou, ou si vous éprouvez des difficultés à respirer (pouvant aller jusqu’à la détresse respiratoire), vous devez impérativement obtenir une assistance médicale d’urgence. 

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier