A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / votre santé / circulation /  Hypotension

Hypotension

Basse tension artérielle ou hypotension
Les cas de basse tension artérielle ou hypotension – par opposition à la tension artérielle élevée ou hypertension – sont plus fréquents qu’on pourrait le penser.

0

Comme elle ne pose pas de danger immédiat pour la santé, l’hypotension ne soulève pas les mêmes inquiétudes que l’hypertension… mais on aurait tort de banaliser ce problème!

En effet, sur le continent européen, on commence à établir des corrélations entre l’hypotension et les idées noires ou la dépression, la fatigue chronique, les troubles du sommeil et même la migraine. Bien qu’elles courent moins de risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, les personnes souffrant d’hypotension peuvent développer divers troubles de santé susceptibles d’affecter sensiblement leur qualité de vie.

Faits et chiffres sur la tension artérielle

Les valeurs d’une tension artérielle normale varient de 120/75 à 140/85. Le chiffre le plus élevé désigne la pression systolique – la pression exercée sur les artères lorsque le cœur pompe le sang. Le chiffre le plus bas est la pression diastolique – la pression dans les artères lorsque le cœur est au repos, entre les battements.

Une tension artérielle inférieure à ces valeurs de référence est le signe que les parois des vaisseaux sanguins sont trop relâchées et que le sang ne circule pas efficacement dans l’organisme, si bien que les nutriments transportés par le sang, comme l’oxygène et le fer, risquent de ne pas alimenter les tissus correctement.

Le pouls a alors tendance à s’accélérer, le corps essayant de compenser l’hypotension en pompant le sang plus rapidement.

Causes

La maladie, en particulier en cas de vomissements, peut être à l’origine d’une baisse de la tension artérielle causée par la déshydratation et l’absence de nourriture. Le retour à une alimentation normale devrait dissiper rapidement les symptômes.

Une tendance persistante aux évanouissements, à la dépression ou à l’hypotension devrait être signalée à un médecin.

Des changements dans la régulation de la pression artérielle peuvent être indicateurs de troubles métaboliques sous-jacents, tels qu’une insuffisance de la fonction thyroïdienne ou l’anémie.

Des modes de vie ou des occupations sédentaires peuvent contribuer aussi bien à l’hypertension qu’à l’hypotension. Dans les deux cas, il est impératif de stimuler la circulation sanguine.

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique sont très sujettes à l’hypotension, laquelle contribue grandement aux symptômes comme la fatigue et les vertiges.

L’hypotension est un facteur prédictif de dépression et devrait être vérifiée avant la prescription d’antidépresseurs.

Les antidépresseurs peuvent favoriser la normalisation de la tension artérielle, bien qu’ils puissent avoir d’abord pour effet de la réduire; la tension se régularisera d’elle-même avec le temps.

Contrer l’hypotension

Après une période de relaxation, et en particulier après le sommeil, la tension artérielle diminue considérablement. Chez les personnes dont la tension artérielle est généralement basse, les valeurs peuvent chuter jusqu’à 50/35 durant le sommeil. Alors évitez de vous lever d’un seul coup! Préparez-vous plutôt en remuant les orteils et en contractant les muscles de vos cuisses et de vos mollets, avant de vous lever lentement.

Si vous aimez les bains chauds, faites particulièrement attention car la chaleur dilate encore plus les artères et peut provoquer de sévères étourdissements. La pratique régulière d’un exercice léger, surtout s’il sollicite les muscles du mollet, améliorera la circulation sanguine en général et portera la tension artérielle à un niveau plus sain. N’en faites pas trop toutefois afin de ne pas vous épuiser. Deux ou trois promenades quotidiennes de 10 minutes constituent un bon départ.

Consommez des fruits séchés (glucides complexes) plutôt que des produits à base de sucre raffiné, du chocolat, des biscuits ou des sucreries. Assurez-vous de prendre vos repas à heures fixes pour stabiliser votre glycémie. Ne passez pas plus de trois à quatre heures sans prendre au moins une collation afin de maintenir votre taux de sucre sanguin à un niveau acceptable. Buvez du jus de carottes, excellente source de nutriments pour les troubles artériels.

Si vous faites de l’anémie, même légère (à plus forte raison si vous êtes une femme et que vos menstruations sont abondantes), prenez un bon supplément de fer ou Bio-Strath, afin d’augmenter votre apport de fer.

L’aubépine: un tonique pour le coeur

L’aubépine est une formidable plante utilisée comme tonique pour le coeur.  Diverses références traditionnelles1 soulignent l'usage bénéfique de l'aubépine pour le traitement de l’hypotension, car elle a pour effet de régulariser et de rééquilibrer la fonction cardiaque. L’aubépine améliore l’afflux sanguin au cœur et (ce qui constitue probablement le principal avantage pour les personnes souffrant d’hypotension) renforce les pulsations cardiaques, de telle sorte que le sang est plus facilement expulsé du cœur vers les artères.

Un battement cardiaque léger et faible ne permet pas au sang d’aller très loin dans l’organisme, tandis que des pulsations énergiques et efficaces propulseront le sang avec plus de vigueur, favorisant ainsi une meilleure irrigation.  

Cette action renforcée a des répercussions positives sur plusieurs des symptômes décrits ci-dessus, car les tissus et organes bénéficient d’un apport accru en oxygène et autres nutriments transportés par le sang.

Il est indiqué de prendre l’aubépine pendant au moins quatre à six mois avant d’observer des résultats. On recommande de consulter le médecin avant de commencer un traitement à l’aubépine. Ajoutez aussi duGinkgo afin de maximiser la capacité des artères à acheminer le sang jusqu’aux extrémités. Veuillez prendre note qu'il faut éviter de prendre du ginkgo si vous suivez un traitement à base d’aspirine ou de warfarine.

Le traitement de l’hypotension peut par ricochet éliminer plusieurs problèmes de santé. Si vous avez des raisons de croire que vous souffrez d’hypotension, faites vérifier votre tension artérielle et reprenez (lentement et en douceur) la voie d’une bonne circulation.


1 American Materica Medica, Ellingwood, 1919;  The Eclectic Materica Medica, Felter, 1922.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!