A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil / troubles digestifs / calculs biliaires

Calculs biliaires

Les calculs biliaires que l’on appelle parfois « pierres » parce qu’ils ressemblent à de petits cailloux, peuvent causer des coliques et la jaunisse.

0

Heureusement, les calculs biliaires peuvent être prévenus en apportant quelques changements à vos habitudes de vie et à votre alimentation. Lisez à propos des causes, symptômes et ce que vous pouvez faire pour les soulager naturellement.

Causes et symptômes des calculs biliaires

La vésicule biliaire emmagasine la bile produite par le foie et la libère au besoin, pour permettre la digestion des gras. La bile digère les gras et contient des sous-produits de médicaments, d’hormones et de protéines, éliminés par le foie.
Les calculs se forment lorsqu’il y a une mauvaise alimentation ou lorsque le foie est congestionné. Ils se forment plus facilement lorsqu’il y a un manque de bile ou lorsque la bile demeure trop longtemps dans la vésicule et s’épaissit.
Les calculs biliaires que l’on appelle parfois « pierres » parce qu’ils ressemblent à de petits cailloux, peuvent causer des coliques et la jaunisse.
Les symptômes les plus communs sont: douleur (légère ou intense) sous les côtes du côté droit et qui peut monter jusque dans l’épaule droite ou dans le dos, nausées, fièvre avec frissons, peau jaune qui démange et indigestion.
Un blocage à l’extrémité du conduit biliaire engendrer une pancréatite aigüe.

Alimentation et calculs biliaires

  • Consommer beaucoup d’acides gras essentiels qui contribuent au transport du cholestérol et stimulent la production et la sécrétion de bile par la vésicule biliaire. On les retrouve naturellement dans les huiles de première pression à froid telles que l’huile de lin et l’huile d’olive.  
  • Éviter les aliments riches en gras saturés (viandes et produits laitiers).  
  • Favoriser les fibres solubles dans l’eau (pectine de pomme, carottes, son d’avoine et légumineuses) qui aident à neutraliser et à éliminer le cholestérol d’autres agents nocifs.  
  • Boire 8 verres d’eau de 250 ml par jour pour que les fibres puissent bien fonctionner.

Suppléments pour les calculs biliaires

La vitamine E et la vitamine C aident à prévenir la formation de calculs biliaires par leur action antioxydante qui contribue à réduire les taux de cholestérol sanguin. 
La lécithine, présente dans le soya, est un des éléments essentiels à la bile, pour émulsifier les substances grasses.

En cas de crise

Lors d’une crise ou de douleurs à la vésicule biliaire, il est très important de consulter un médecin rapidement pour déterminer s’il y a une perforation de la vésicule, qui pourrait être mortelle si elle n’est pas soignée à temps. 
Pendant les crises, il est recommandé d’éviter les aliments solides, de boire seulement de l’eau distillée, purifiée par osmose renversée ou de l’eau de source ainsi que du jus de pomme ou de betterave. 
Lorsque la crise passe, ajouter les aliments solides tout doucement, en commençant par des pommes et des betteraves crues et râpées. Une c. à s. d’huile d’olive de première pression à froid peut aider à garder les conduits lubrifiés et réduire les risques de blocages. 
 Certains font passer les petits calculs en alternant la prise d’un mélange jus de citron-sel d’Epson et huile d’olive de première pression à froid, suivit d’une tisane de plantes amères telles l’achillée millefeuille, l’armoise, la camomille ou la busserole.
Pour que ce traitement soit efficace il faut que les intestins soient bien vides. La prudence est de mise car si les calculs sont trop gros ils peuvent bloquer les conduits et causer une rupture de la vésicule biliaire. 
Si les calculs sont plus gros, il est très important de suivre les recommandations du médecin pour éviter des complications beaucoup plus graves. Les traitements médicaux incluent l’ablation chirurgicale, la dissolution orale (par médicament: ursodiol), la dissolution par contact (par médicament: méthyl tert-butyl éther ou MTBE) ou la lithotripsie biliaire extracorporelle (fractionnement des pierres à l’aide d’ondes sonores à haute fréquence). 
Il est très important de considérer toutes les alternatives puisque l’ablation de la vésicule peut avoir des effets permanents sur la digestion, l’assimilation et l’élimination.

Que faire après l’élimination des calculs biliaires?

Une fois les calculs éliminés ou la vésicule enlevée, il est important d’assurer une fonction hépatique optimale pour diminuer les risques de nouvelle formation de calculs ou pour compenser l’absence de la vésicule biliaire. 

 Le stress, les abus alimentaires, l’alcool, les médicaments et le manque de fibres sont particulièrement néfastes à la bonne santé du foie. Un manque de fibres diminue l’efficacité du foie à éliminer les toxines, puisque les fibres servent de véhicules pour les faire sortir. 

Éviter de manger des aliments transformés et choisir plutôt des aliments dans leur état le plus naturel possible. Par exemple : 

  • Les margarines et les huiles commerciales ne sont pas reconnues comme normales par l’organisme, elles doivent être transformées ou éliminées, ce qui crée une surcharge pour le foie.
  • Les produits laitiers et les viandes peuvent être plus difficiles à digérer par un foie engorgé à cause de leur haute teneur en acides gras saturés.
  • Les huiles de première pression à froid et des noix crues fourniront les gras nécessaires au foie pour la production de plusieurs hormones (ex. hormones sexuelles), le contrôle des gras circulants (ex. cholestérol et triglycérides) ainsi que l’absorption des vitamines liposolubles.
  • Le sédentarisme a tendance à ralentir le transit intestinal, réduisant l’élimination des toxines en provenance du foie. 

Un demi-citron fraîchement pressé dans de l’eau chaude le matin aide à l’élimination des toxines accumulées dans le foie. Un petit verre de jus de carotte fraîchement pressé aident au bon fonctionnement du foie. 

Une bonne respiration du diaphragme permet d’oxygéner le foie. Le repos et l’exercice régulier contribuent également à la santé du foie. 

Afin d’activer le processus, l’utilisation de quelques herbes peut être fort utile. Le Boldocynara d’A.Vogel est tout recommandé. Il contient de l’artichaut, du chardon marie, du pissenlit, du boldo et de la menthe poivrée. C’est plantes sont très efficace pour stimuler la production de bile et l’élimination de toxines par le foie. On peut éventuellement en prendre durant 2 mois pour réduire la congestion du foie pour ensuite ne le prendre qu’aux changements de saisons en prévention. Par contre, si la vésicule biliaire a été enlevée, il est important de commencer la prise de ce remède en douceur, à doses réduites.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 21.99 (50mL)

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!