A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil / troubles digestifs / Le cholestérol

Le cholestérol

Le cholestérol est un élément essentiel dans la formation des membranes cellulaires, des hormones, de la vitamine D et de la bile.

0

Un niveau trop élevé de cholestérol (cholestérol total de plus de 5.2 mmol/L) indique un risque de développer de l'artériosclérose, de l'hypertension, des problèmes cardiaques, des accidents cardiovasculaires (ACV) et des calculs biliaires

L’alphalipoprotéine (HDL) est une sorte de vésicule graisseuse dans le sang, qui a pour rôle principal de transporter les gras (dont le cholestérol) des cellules jusqu’au foie où le surplus de gras sera éliminé par la bile. Le HDL est également appelé le ''bon cholestérol''. 

La bêtalipoprotéine (LDL) qui transporte les gras du système digestif jusqu’aux cellules, est plus susceptible de contribuer à la formation de plaques dans les vaisseaux sanguin et d'artériosclérose. Pour cette raison, la LDL est également appelée ''mauvais cholestérol''.

D’ou vient le cholestérol?

La majorité du cholestérol circulant dans nos vaisseaux sanguins ne provient pas de sources alimentaires; plus de 90% est en effet produit par le corps. 

Des taux élevé de cholestérol ne sont pas révélateur de la quantité de cholestérol absorbé à travers l'alimentation mais indiquent plutôt une grande quantité de radicaux libres (ex. mycotoxines de levures, peroxydes, dérivés du pétrole, résidus de la cigarette...) dans l’organisme. 

Les radicaux libres causent une oxydation importante de l'organisme, qui peut être à l’origine de la majorité des maladies dégénératives. Le cholestérol joue un rôle d’antioxydant dans l'organisme. Plus il y a de radicaux libres, plus le taux de cholestérol sera élevé afin de protéger le corps d’une oxydation excessive.

Facteurs de santé

La prise de médicaments anti-cholestérol peut nuire à la capacité du corps de se protéger des dommages des radicaux libres. Les recherches récentes indiquent que la prise de médicaments anti-cholestérol est liée à une augmentation de l’incidence de maladies dégénératives telles Alzheimer, certains types de cancer et des maladies auto-immunes.

Certains facteurs de santé augmentent le taux de cholestérol: hypothyroïdisme, usage de tabac, sédentarisme, abus d'alcool, alimentation pauvre en fibres et riche en aliments transformés. Certains médicaments tels que la cortisone et les contraceptifs oraux peuvent aussi faire augmenter le taux de cholestérol.

En résumé, un taux de cholestérol élevé n'est pas en soi la cause du problème mais plutôt un signal d'alarme pour aider à prévenir les maladies dégénératives et les problèmes cardiaques. Les médicaments anti-cholestérol risquent de masquer le problème et en créer d'autres. Par contre, il ne faut pas stopper un médicament prescrit sans en discuter au préalable avec son médecin.

Alimentation

La seule façon de réellement faire descendre le taux de cholestérol est de diminuer la quantité de radicaux libres dans le corps. Pour arriver à ce résultat il est nécessaire de réduire les toxines ingérées en éliminant de notre alimentation tout aliment transformé ou raffiné.

  • Consommer des aliments entiers et frais et lire les étiquettes pour vérifier l’absence d’additifs. Éviter le tabac, le café (pas plus d’une tasse par jour), l'alcool et les sucreries.
  • Réduire la consommation d'aliments contenant des gras saturés. Privilégier les viandes maigres en petites quantités (de 85-170 g à la fois) et les produits laitiers écrémés tels que les fromages maigres et le yogourt.
  • Choisir des aliments à faible index glycémique (donc éviter tout aliment où il y a du sucre ajouté incluant le glucose, sucre blanc, sucre brun, mélasse, miel, sirop d'érable...) car ceux-ci favorisent les parasites et les bactéries nuisibles dans l’intestin, ce qui libèrent des radicaux libres.
  • Limiter les glucides en ne consommant que de très petites quantités de pâtes alimentaires (entières seulement), de pain entier, de pommes de terre, de riz et de céréales.

Il est très important de consommer beaucoup de fibres pour permettre un bon nettoyage de l'intestin et une bonne élimination des toxines de l'organisme.

  • Manger beaucoup de légumes (min. 2 ½ t. par jour), surtout ceux aux couleurs vives (laitue, poivron, brocoli, carotte, courge, pois...).
  • Manger un minimum de 2 fruits par jour.
  • Boire la moitié de votre poids (lb) en onces d'eau (1 litre = 32 onces) pour accroitre l’efficacité des fibres.
  • Manger des noix et des graines (tournesol, citrouille, lin...) crues (donc non rôties) pour bénéficier non seulement de leurs fibres mais aussi de leurs bonnes huiles.
  • Consommer des légumineuses qui sont une bonne source de fibres et de protéines tout en étant faible en gras. Elles sont reconnues pour aider à réduire le taux de cholestérol. Dans la famille des légumineuses on retrouve tous les haricots (ou fèves) (ex. haricots rouges, de Lima, haricots blancs, doliques et les produits du soya), les pois (pois chiches, pois verts et pois jaunes), les lentilles et les arachides.
  • Finalement, diminuer les portions aux repas et compenser par des collations en matinée et en après-midi pour éviter les fluctuations de glycémie car elles affectent la production de cholestérol.

Suppléments

Afin de faire augmenter votre taux de HDL, il est important de consommer un minimum de 4 portions de bons gras par jour (plus si vous êtes corpulent). La meilleure source de bons gras est l’huile d’olive de première pression à froid (prendre 1 c. à soupe par jour dans l’alimentation – ne pas faire cuire). Également, le VegOmega-3 d’A.Vogel est bénéfique pour le cœur et est recommandé en cas de cholestérol élevé. Il est préférable de prendre le VegOmega-3 à un repas, et l’huile d’olive à un autre.

Lorsque le taux de cholestérol est trop élevé ou lorsqu’il y a des antécédents familiaux de maladies cardiaques liés au cholestérol, une combinaison de levure de riz rouge, de CoQ10 et de vitamine D peut s’avérer efficace.

Pour aider à contrôler la production de cholestérol il est important d'aider le foie dans ses diverses fonctions et surtout dans son élimination des toxines :

  1. Digestion : il aide à la digestion des gras et à l’absorption des vitamines liposolubles.
  2. Filtre : situé entre l’intestin et le cœur, il sert de filtre pour tout ce qui pénètre dans l’organisme. Il purifie le sang en éliminant les toxines en provenance des cellules. Le foie a le rôle essentiel de neutraliser tous les médicaments et les produits chimiques que nous ingérons, pour qu’ils soient plus facilement éliminés par l’organisme.
  3. Usine de fabrication : la fonction hépatique est capitale dans la formation du sang, la production de matériaux d’entretien ou de construction, la production de plusieurs enzymes.
  4. Organe de transformation : il active certaines hormones (ex. l’hormone thyroïdienne T3), et transforme les protides et les graisses.
  5. Régulation : il a un rôle clé dans la régulation et l’équilibre hormonal. Il intervient dans la synthèse des protides, dans la régulation des glucides et dans le métabolisme des lipides (ex. contrôle la production du cholestérol). Il régularise la teneur de fer dans les globules du sang. Il contribue à la régulation de la température interne de l’organisme.

Un demi-citron fraîchement pressé dans de l’eau chaude le matin aide à l’élimination des toxines accumulées dans le foie. Un petit verre de jus de carotte fraîchement pressé aident au bon fonctionnement du foie. Du repos et de l’exercice régulier aident également.

Afin d’activer le processus, l’utilisation de quelques herbes peut être fort utile. Le Boldocynara d’A.Vogel est tout recommandé. Il contient de l’artichaut, du chardon marie, du pissenlit, du boldo et de la menthe poivrée. Ces plantes sont très efficaces pour la décongestion du foie, mais aident également à réparer les cellules endommagées par les abus. Selon les recherches, le chardon marie aurait un effet réparateur et tonifiant sur le foie.

Finalement, Aubépine – Santé du cœur d’A.Vogel est un excellent produit pour tonifier le cœur, régulariser le battement cardiaque, régulariser la pression sanguine (basse et haute) et réduire l’accumulation de plaque dans les artères. C’est donc la plante idéale pour aider à réduire les risques de problèmes cardiaques. L’aubépine empêche le cholestérol de le coller aux parois artérielles, ce qui diminue le risque de blocage. C’est une plante efficace, qui agit en douceur et très graduellement.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 13.99 (200mL)

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!