A.Vogel Blog

Language/Langue

 
 
 
 

accueil / troubles digestifs / flatulences

Flatulences

Une flatulence n’est ni plus ni moins qu’une accumulation de gaz dans l’estomac ou l’intestin. Or, il faut savoir qu’au moment où la nourriture transite par le tube digestif et est métabolisée par les bactéries intestinales, la production de gaz fait naturellement partie d’une saine digestion.

0

Nos experts expliquent quelles sont les les causes des flatulences et quels traitements sont disponibles. Vous pouvez également poser une question sur les flatulences ou sur tout autre problème digestif via notre section questions et réponses.

A propos des flatulences

Nous émettons des gaz une vingtaine de fois par jour environ, soit par la bouche sous forme de rot, soit par l’anus sous forme de flatulence(1).

En effet, lorsque les bactéries décomposent les aliments non digérés, elles produisent de l’hydrogène, du dioxyde de carbone et du méthane. C’est que nos bactéries doivent se nourrir elles aussi afin de pouvoir survivre et proliférer!

Qu’est-ce qui cause les flatulences?

Les aliments à teneur élevée en glucides contenant certains types de sucres sont ceux qui sont le plus souvent pointés du doigt. Parmi ces aliments, mentionnons les haricots; les légumes crucifères comme le brocoli, les choux de Bruxelles et le chou-fleur; les fruits, les produits laitiers; les produits céréaliers; de même que certains édulcorants artificiels comme le sorbitol.

Si vous avez l’habitude de parler pendant les repas, il se peut qu’une absorption excessive d’air au moment d’avaler entraîne des flatulences. Si cet air n’est pas libéré par un rot, il fera son chemin jusqu’à l’autre bout du système digestif, provoquant peut-être de l’inconfort au passage.

L’âge peut aussi contribuer à une production accrue de gaz. En vieillissant, la production naturelle d’enzymes digestives nécessaires au fractionnement des aliments diminue. À titre d’exemple, le déclin progressif de la capacité de l’organisme à produire la lactase (l’enzyme qui permet de décomposer le lactose présent dans les produits laitiers) explique pourquoi plusieurs adultes plus âgés développent une intolérance au lactose(2).

Des flatulences peuvent aussi se manifester chez les personnes qui sont constipées ou dont le péristaltisme est ralenti – le péristaltisme est le mouvement de pompage des intestins qui permet d’acheminer les aliments digérés jusqu’à l’anus. La constipation ou la paresse intestinale peut faire en sorte de prolonger le processus de fermentation des aliments et d’accroître la production de gaz. Une trop grande quantité de gaz peut se traduire par des ballonnements, de la douleur et des malaises.

Pourquoi les flatulences sont-elles parfois accompagnées de mauvaises odeurs?

Les flatulences sont odorantes lorsqu’elles contiennent un mélange de composés sulfurés. La consommation d’aliments riches en soufre, en particulier les viandes ou les légumes sulfurifères, produit souvent des gaz nauséabonds. Toutefois, chacun digère à sa façon; les aliments sulfurifères qui incommodent une personne peuvent n’avoir aucun effet sur une autre.

La présence de gaz peut aussi avoir des causes organiques. Une malabsorption due à un problème physique ou physiologique dans l’intestin grêle peut entraîner la production de selles et de gaz malodorants : non digérées, les particules alimentaires voyagent dans le tube digestif et offrent aux bactéries un festin inespéré qui favorise une importante accumulation de gaz(3).

Des flatulences excessives et persistantes, surtout après le retrait des principaux « agents provocateurs » du régime alimentaire, peuvent être le signe d’un problème de santé plus sérieux comme une maladie intestinale inflammatoire, le syndrome du côlon irritable, le cancer du côlon et/ou une prolifération bactérienne de l’intestin grêle, ou encore le reflux gastro-œsophagien pathologique.

Alimentation et flatulences

Des changements positifs apportés aux habitudes de vie permettent habituellement d’améliorer le fonctionnement intestinal et d’atténuer la production de gaz, et ce, même si une maladie ou un problème de santé sous-jacent a été diagnostiqué.

Pour réduire les flatulences, on commence par vérifier si la consommation d’aliments défavorables (ou une carence en aliments nutritifs et favorables) est en cause.

En éliminant les aliments comme les glucides (sucres) fermentescibles, notamment les oignons, l’ail, les asperges, les produits du blé, les édulcorants de même que plusieurs autres légumes et fruits, il est possible d’atténuer les flatulences ainsi que d’autres symptômes gastro-intestinaux associés.

À l’inverse, un apport insuffisant en fruits et légumes peut être à l’origine du problème. Les adeptes du régime alimentaire typiquement nord-américain – riche en viandes, produits laitiers, gras trans, sucre et aliments transformés ou traités – ne consomment pas toujours assez de fibres, ce qui peut provoquer une constipation chronique et éventuellement des flatulences.

Ou encore, l’alimentation peut fournir une quantité adéquate de fibres, mais pas suffisamment de liquide pour amollir les selles et les aider à descendre le long du tube digestif, ralentissant ainsi le transit et accentuant la fermentation et la production de gaz(4).

 

Modification des habitudes de vie

La pratique régulière de l’activité physique peut améliorer la digestion. L’exercice libère des hormones antistress, notamment des endorphines et des encéphalines, et améliore la circulation sanguine dans l’organisme (y compris dans l’appareil digestif).

L’exercice peut en outre favoriser une meilleure composition de la flore intestinale. Une étude récente a observé une plus grande diversité du microbiote chez des joueurs de rugby comparativement à des non-athlètes, ce qui donne à penser qu’une activité physique modérée pourrait contribuer à la santé du tube digestif(5).

Le stress psychologique ou social entraîne parfois des troubles digestifs se manifestant entre autres par des flatulences. Lorsqu’on vit un stress, qu’il soit réel ou perçu, notre digestion en souffre car l’énergie de l’organisme est canalisée vers des régions plus importantes qui participent à la réaction de « fuite ou combat »(6).

Des techniques de relaxation telles que la thérapie cognitivo-comportementale, le qi gong et la méditation peuvent aider à réduire la réactivité au stress et favoriser une meilleure digestion.

Remèdes naturels aux flatulences

Les plantes médicinales et suppléments nutritionnels peuvent renforcer la capacité naturelle de guérison de l’organisme.

Comme le foie et la vésicule biliaire jouent des rôles clés pour la digestion, par la production de bile et l’élimination des toxines, le fait de donner un coup de pouce à ces organes peut du même coup faciliter la digestion.

Boldocynara contient des plantes bénéfiques pour le foie et la vésicule biliaire, qui accroissent en douceur la sécrétion de bile, favorisent l’absorption des graisses et réduisent les flatulences.

L’équilibre du pH dans l’intestin grêle et le gros intestin est un autre aspect essentiel du processus digestif. Molkosan est une boisson lactofermentée riche en acide lactique L+, une substance présente dans divers aliments et également produite par le corps humain. L’acide lactique L+ lactofermenté normalise l’équilibre acidobasique et peut aider à assainir le milieu intestinal afin d’assurer une bonne digestion.

L’utilisation d’agents antispasmodiques et carminatifs, comme les tisanes de menthe poivrée, de camomille ou de fenouil, constitue une solution simple et peu coûteuse pour réduire les ballonnements, les gaz intestinaux ainsi que les spasmes intestinaux.

Appliqués sur l’abdomen, certains traitements naturels et biologiques pourront stimuler localement la circulation sanguine afin d’améliorer la digestion et même provoquer l’expulsion des selles. Les compresses d’huile de ricin sont un remède topique naturel qui peut soulager grandement les gaz intestinaux.

Si les flatulences occasionnelles se transforment en gaz chroniques et inexpliqués, il est important de consulter votre médecin traitant afin de vérifier si ces manifestations sont le symptôme d’un problème de santé plus sérieux.

1. http://www.webmd.com/digestive-disorders/chronic-diarrhea-16/gas-causes-treatments
2. http://www.merckmanuals.com/en-ca/home/digestive-disorders/biology-of-the-digestive-system/effects-of-aging-on-the-digestive-system
3. http://www.merckmanuals.com/home/digestive-disorders/malabsorption/overview-of-malabsorption
4. http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/gas-and-gas-pains/basics/causes/con-20019271
5. http://universityhealthnews.com/daily/digestive-health/the-benefits-of-exercise-for-digestive-health/
6. http://www.health.harvard.edu/newsletter_article/stress-and-the-sensitive-gut

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 21.99 (60 comps)

  • Qu'est-ce que le pH corporel?

    Un taux d'acidité élevé peut avoir un effet négatif sur tous les systèmes.

  • Remèdes pour l'indigestion

    A.Vogel vous offre des produits doux et efficaces pour l'indigestion et la constipation.

  • Evaluation du système digestif

    Comment se porte votre système digestif? Faites le test

0 produit(s) dans le panier