A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil / troubles digestifsconseils nettoyage interne

Votre intérieur est-il vraiment propre?

Si votre organisme est encrassé de l’intérieur, tôt ou tard cela se manifestera au dehors.

0

Il existe deux sources principales de toxines à l’intérieur du corps

Les déchets produits dans l’organisme par suite de l’activité métabolique – les cellules absorbent les nutriments et rejettent les déchets (tout comme le fait le corps humain, mais à l’échelle de l’infiniment petit).

Les substances toxiques qui se trouvent dans les aliments et boissons ou qui sont absorbées par les poumons et la peau – c’est-à-dire les polluants externes. Ces toxines doivent être évacuées du corps; pour ce faire, elles empruntent normalement une des trois grandes portes de sortie : l’intestin, les voies urinaires et les poumons.

Ces voies d’évacuation jouent un rôle capital. Dès que l’une ou l’autre ne fonctionne pas à plein régime, les toxines s’accumulent dans l’organisme. Or, la paresse intestinale est un problème particulièrement répandu! Si ces voies d’évacuation sont bloquées ou léthargiques, l’organisme dispose aussi de quelques sorties de secours : les toxines peuvent être expulsées par la peau, par les muqueuses et, chez les femmes, dans le sang menstruel.

En présence d’un surplus de toxines, le système lymphatique risque en outre de ralentir, provoquant alors une enflure récurrente des glandes. Par conséquent, l’engorgement des issues s’accompagne souvent de problèmes cutanés, de congestion catarrhale et de pertes menstruelles abondantes.

Les cystites et autres infections des voies urinaires attendent aussi au tournant; et que dire de la sensation de léthargie et de lassitude que peut provoquer le foie – un des organes chargés de produire de l’énergie – lorsqu’il est aux prises avec des toxines constamment recyclées. En maintenant votre intérieur d’une propreté étincelante, vous projetterez une image tout aussi impeccable à l’extérieur.

Comment dois-je m’y prendre pour faire un petit ménage interne printanier?

Lorsqu’on veut alléger le fardeau que représentent les toxines pour notre organisme, on doit d’abord s’organiser pour leur frayer un chemin vers l’extérieur. Plusieurs cures de détoxification commencent par une modification radicale des habitudes alimentaires et par des purges qui peuvent provoquer un véritable déferlement de toxines – ces dernières se précipitent vers la sortie, qui n’est pas nécessairement en mesure de faire face à une telle cohue. Au final, vous souffrez le martyre sans que ce soit nécessairement pour le mieux. Que des sacrifices, aucun bénéfice.

Ce qu’il faut, c’est d’abord débloquer les voies d’évacuation pour ensuite diriger toutes ces toxines vers le monde extérieur… Faisons-nous toutefois les apôtres de la non-violence – purifier son intérieur ne devrait pas être un supplice. Pour commencer, buvez quotidiennement 1,5 litre d’eau plate, afin de nettoyer vos voies urinaires. Vous pourriez aussi prendre des tisanes à base d’ortie; en plus de purifier le sang, cette plante apporte un regain d’énergie et de vitalité. Si vous détestez les tisanes ou désirez obtenir un effet plus marqué, prenez 20 gouttes de teinture d'ortie deux fois par jour avant les repas.

Adoptez de meilleures habitudes alimentaires et évitez la «camelote» : plats à emporter, farine blanche, sucre blanc, café, aliments frits et alcool. (Pas facile, j’en conviens, mais vous devrez vous abstenir d’alcool pendant un certain temps. Vous ne pourrez que vous en féliciter, par contre.)

Efforcez-vous de prendre un peu d’air frais tous les jours. Ce peut être simplement une courte promenade d’une dizaine de minutes; l’important, c’est que l’exercice soit régulier, pour assurer le bon fonctionnement de votre système lymphatique (qui dépend du mouvement musculaire) et de vos poumons. Une heure par semaine d’exercice effréné dans un gymnase qui empeste n’a rien à voir avec un bol d’air pur à l’extérieur une fois par jour!

Si vos intestins sont particulièrement paresseux, commencez par un mélange de graines de lin, bourdaine et séné (selon le degré de persistance du problème) pour leur donner un petit coup de fouet. Ce remède est extrêmement efficace pour les intestins paresseux, d’où la nécessité de jouer de prudence au début, car une dose un peu trop enthousiaste risquerait de vous confiner aux toilettes plus que de raison… Si vos intestins coopèrent déjà suffisamment, la dose la plus faible sera alors de mise. Dans le cas où ce serait encore trop puissant, cessez complètement le traitement. Gardez quand même à l’esprit que si vous avez l’habitude d’aller aux toilettes tous les deux ou trois jours, le fait d’avoir deux ou trois selles quotidiennes pourrait vous sembler excessif – mais en fait, c’est la fréquence idéale, alors ne vous en faites pas.

Un complexe contenant du chardon-marie constitue un remède formidable pour les foies engorgés et surmenés, condamnés à subir quotidiennement la tyrannie des toxines. Ces indices ne trompent pas sur la mauvaise forme hépatique : menstruations pénibles, problèmes de peau, goût métallique dans la bouche, gain de poids excessif en particulier autour de l’abdomen, léthargie, difficulté à régulariser la température du corps et anémie. Outre le chardon-marie, la teinture contient de la racine de pissenlit, de l’artichaut, de la menthe poivrée et du boldo. Mélangez 15 à 20 gouttes dans un peu d’eau deux fois par jour.

La racine de pissenlit fait aussi merveille pour le foie et la vésicule biliaire. Son pouvoir nettoyant est remarquable et en fait une des plantes de détoxification les plus efficaces qui soient. Elle possède un vaste éventail d’ingrédients actifs et est également riche en minéraux et éléments nutritifs.

Assurez-vous également de bien nettoyer et renforcer vos voies urinaires à l’aide de plantes médicinales. Si vous avez un faible pour le chocolat, le café, les boissons gazeuses et les sucreries, il se peut que vous présentiez certains symptômes au niveau de la vessie, par exemple de la douleur au moment de la miction ou un urgent besoin d’uriner, ne serait qu’en petite quantité; parfois la douleur peut s’étendre au bas de l’abdomen ou du dos.

Un complexe à base d’uva-ursi soulagera l’irritation de la vessie et des voies urinaires, en même temps que l’inconfort ou la douleur qui en résulte. Toutes ces plantes constituent une formidable cure de détoxification.

Utilisez-les tout en surveillant votre alimentation pendant au moins dix jours, ou plus longtemps si vous en ressentez le besoin. Ce programme est particulièrement indiqué au printemps et à l’automne, alors que l’organisme a déjà le réflexe de se débarrasser de ses toxines.

par Alison Cullen

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!