A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / ménopause / douleurs articulaires et ménopause

Douleurs articulaires et ménopause

Les douleurs articulaires constituent l’un des symptômes les plus courants de la ménopause en plus d’être l’un des plus débilitants du fait qu’il réduit la mobilité et la souplesse.

1

Cette page explore les causes et symptômes des douleurs articulaires pendant la ménopause et présente des solutions santé. Vous pouvez poser une question sur les douleurs articulaires pendant la ménopause ou sur tout autre trouble en lien avec la ménopause via notre section questions et réponses.

Les douleurs articulaires et la ménopause

Les douleurs articulaires touchent de nombreuses personnes qui vieillissent, mais sont également courantes chez les femmes ménopausées. Les douleurs, la raideur et l’enflure autour des articulations, accompagnées parfois de chaleur, sont des symptômes typiques des douleurs articulaires liées à la ménopause. Elles peuvent être pires le matin, et diminuer à mesure que la journée avance.

Les articulations soumises à des impacts élevés comme les hanches et les genoux ont tendance à être les plus touchées par ce qu’on nomme ‘l’arthrite ménopausique.’ Les mains et les doigts peuvent également être affectés. Les exercices à impact élevé comme le jogging peuvent exacerber le problème, bien que le repos suffise souvent à apporter un soulagement.

Les estrogènes ont un rôle important à jouer dans le maintien de la santé articulaire et osseuse. On ne sait pas avec certitude de quelle façon, mais on pense que les estrogènes contribuent à minimiser l’enflure autour de l’articulation. Lorsqu’on arrive à la ménopause, les niveaux d’estrogènes dans l’organisme commencent à chuter. Cela donne lieu à des symptômes courants de la ménopause comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, mais peut aussi entraîner une enflure des articulations qui deviennent douloureuses.

La déshydratation peut également causer des douleurs aux articulations, l’accumulation d’acide urique pouvant provoquer de l’inflammation articulaire. Les estrogènes sont également importants pour réguler le niveau de fluides dans le corps, et lorsque les niveaux d’estrogènes chutent, l’organisme ne peut plus retenir l’eau efficacement. 

Alimentation, mode de vie et remèdes naturels pour contrer les douleurs articulaires

Pour protéger les articulations, il est important de réduire la pression que les microtraumatismes, comme le fait de faire du jogging sur des surfaces dures, leur impose. En même temps, garder les articulations souples permet de réduire la douleur. Certains exercices comme le yoga et la natation contribuent à renforcer les muscles et les articulations sans exercer trop de pression sur eux.

Le régime alimentaire peut avoir une influence positive sur la santé des articulations. De nombreux fruits et légumes possèdent des propriétés permettant de réduire l’inflammation. Une alimentation équilibrée n’est pas seulement bonne pour la santé et pour atténuer de nombreux symptômes de la ménopause, mais permet également de maintenir un poids santé. L’excès de poids impose un stress additionnel aux articulations, ce qui accroît le problème. 

Le calcium est particulièrement important car il contribue à la force et à la santé des os. À mesure que vous traversez la ménopause, il sera peut-être utile de prendre un supplément de calcium. Toutefois, pour que le calcium soit absorbé efficacement dans la circulation sanguine, un apport élevé en magnésium est également important. Il suffit pour cela de mettre des noix, des céréales complètes et des fruits secs au menu. 

Sinon, la prise de suppléments de calcium et de magnésium peut offrir à peu près les mêmes avantages. Certaines femmes trouvent que prendre du magnésium tout seul est très efficace, car il aide à décontracter les muscles hypertendus.  

Chose étonnante, le stress peut avoir un impact négatif sur la santé des articulations. Lorsqu’on vit beaucoup de stress, le corps libère de grandes quantités de cortisol, l’hormone du stress. Cette hormone agit comme un agent d’inflammation, si bien que des niveaux élevés de stress pendant la ménopause ne peuvent qu’empirer vos douleurs articulaires. Si vous avez tendance à être stressée, il est important de prendre chaque jour du temps pour vous détendre. 

Les traitements alternatifs comme les massages et l’acupuncture aident de nombreuses femmes qui souffrent de douleurs articulaires. Ils ciblent directement la zone de la douleur afin des soulager les symptômes.

Existe-t-il des remèdes à base de plantes qui peuvent m’aider?

Certaines femmes peuvent souffrir de douleurs de type ‘rhumatismales’ provenant de l’intérieur de l’articulation. C’est là que la griffe du diable peut être utile. Elle a un effet similaire à celui des stéroïdes, bien que sans les composés stéroïdiens, et donc sans les effets secondaires associés. Cette plante est douce pour l’organisme et peut prendre jusqu’à quatre semaines pour faire son chemin dans l’organisme. 

Recommandation de notre expert en santé : Il est préférable de prendre la griffe du diable après avoir mangé. Si vos douleurs articulaires sont pénibles, commencez par une dose élevée de griffe du diable. Prenez deux comprimés du produit Douleurs articulaires d’A.Vogel deux fois par jour pendant trois à cinq jours, puis un comprimé deux fois par jour par la suite.

Qu’en est-il de la médecine traditionnelle?

Les médicaments classiques pour traiter les douleurs articulaires comprennent les analgésiques et les anti-inflammatoires. Toutefois, ils ne sont pas habituellement recommandés pour les douleurs articulaires associées à la ménopause, car la douleur est un symptôme plutôt qu’une cause en soi. Pour traiter les douleurs articulaires ménopausiques, votre médecin peut envisager d’avoir recours au traitement hormonal substitutif (THS).

Si vos douleurs sont intenses et que les remèdes naturels et à base de plantes sont inefficaces, il se peut qu’elles aient une autre cause sous-jacente. Dans ce cas, ou si votre état vous préoccupe, il est important d’en parler à votre médecin qui pourra vous prescrire un traitement plus adapté.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier