A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / ménopause / sécheresse vaginale et ménopause

Sécheresse vaginale et ménopause

La ménopause peut causer la sécheresse du vagin

1

La sécheresse vaginale est l’un des symptômes les plus courants de la ménopause et incontestablement le plus gênant. Elle peut être causée par les changements hormonaux qui font que les parois vaginales sont plus sensibles et irritables. 

Introduction à la sécheresse vaginale liée à la ménopause

Il semble que de nombreuses femmes hésitent à rechercher un traitement pour la sécheresse vaginale pendant la ménopause et préfèrent souffrir en silence. Pourtant, la sécheresse vaginale ou atrophie vaginale comme on l’appelle également, est un symptôme courant de la ménopause qui touche jusqu’à la moitié des femmes ménopausées.

La plupart des femmes éprouvent de l’inconfort, des démangeaisons, une sensation de brûlure et de la douleur ou de légers saignements au cours des relations sexuelles ou en urinant. C’est un symptôme qui ne devrait pas être ignoré car il peut mener à des infections comme la candidose ou à des infections urinaires. Il existe des traitements efficaces pour ce symptôme qui non seulement réduisent l’inconfort, mais améliorent la santé vaginale.

Pourquoi la ménopause cause-t-elle la sécheresse vaginale?

À l’approche de la ménopause, le corps subit des modifications hormonales importantes et les hormones féminines, soit les estrogènes et la progestérone en particulier, commencent à diminuer. Cela peut entraîner divers symptômes, dont la sécheresse vaginale.

Avant la ménopause, les estrogènes garde la paroi vaginale humide et souple en s’assurant que la muqueuse qui tapisse le vagin est suffisamment lubrifiée. Cette muqueuse est légèrement acide pour combattre les bactéries. Lorsque les niveaux d’estrogènes commencent à diminuer, la lubrification ralentit et la paroi vaginale devient mince et sensible. Les niveaux d’acide diminuent, ce qui rend plus sujet aux infections bactériennes.

Quels sont les remèdes naturels qui existent pour la sécheresse vaginale?

Cela vaut la peine d’essayer quelques remèdes naturels tout simples avant de chercher à prendre des médicaments, car ils suffisent souvent à procurer le soulagement désiré par des moyens moins invasifs : 

  • Utilisez des savons et des produits à lessive non parfumés – De nombreux savons et détergents contiennent des produits chimiques qui peuvent nuire à l’hydratation des muqueuses génitales. Même le fait de nager régulièrement dans de l’eau chlorée peut dessécher les cellules de la peau. 
  • Restez hydratée – La façon la plus efficace de conserver les muqueuses humides, y compris celles qui tapissent le vagin, est de boire beaucoup d’eau. Boire beaucoup d’alcool ou de caféine peut avoir l’effet opposé, car à la longue, ils déshydratent l’organisme.
  • Médicaments – Certains médicaments, y compris les traitements pour les allergies ou le rhume, dessèchent les muqueuses. Si votre médecin ou votre pharmacien peut vous suggérer un autre médicament, cela pourra être bénéfique pour votre sécheresse vaginale. 

Existe-t-il des remèdes à base de plantes qui peuvent m’aider?

La sécheresse vaginale pendant la ménopause peut être un problème complexe à résoudre car il est inextricablement lié à la perte de libido à cette époque de la vie. Les facteurs psychologiques ont une influence sur les problèmes physiques et vice versa.

Pour soulager les aspects physiques, commencez par utiliser un supplément contenant des isoflavones de soja. Il s‘agit d’un groupe de substances végétales du nom de phytoestrogènes parce qu’elles miment l’action des estrogènes dans l’organisme. 

Les acides gras omega-3 stimulent également la lubrification. On les trouve dans les poissons gras, les algues, l’huile de lin ou sous forme de supplément. Un régime trop faible en gras (les bons gras bien sûr) ne peut qu’empirer la situation. 

Qu’en est-il de la médecine traditionnelle?

Si les plantes médicinales ou les remèdes naturels ne parviennent pas à soulager vos symptômes, il pourrait être utile d’en parler à votre médecin. Il pourra vous prescrire des traitements hormonaux comme le THS ou encore un lubrifiant ou une crème.

Il est recommandé de subir un examen vaginal pour détecter tout changement ou anomalie. Si votre état vous inquiète ou si vous croyez avoir contracté une infection bactérienne secondaire, il est important de consulter un médecin.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

  • FAQ

    Nos experts répondent à toutes vos questions sur la ménopause En savoir plus

  • Etude Cliniques

    efficacité et la tolérance du nouveau Menopause de A.Vogel. En savoir plus

  • Produits complémentaires

    pour le traitement de la ménopause. En savoir plus

0 produit(s) dans le panier