A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / ménopause / Sueurs nocturnes

Sueurs nocturnes

0

Sueurs nocturnes et ménopause

Les sueurs nocturnes sont un problème fréquent à la ménopause. Elles sont associées aux épisodes de transpiration excessive et de bouffées de chaleur qui se manifestent durant le jour; ensemble, ces symptômes sont ceux que l’on observe le plus fréquemment chez les femmes durant la ménopause.

Il serait faux de croire que les sueurs nocturnes constituent un symptôme de ménopause à part entière. Il s’agit simplement d’une manifestation nocturne des bouffées de chaleur et de la transpiration qui se produisent durant le jour. Mais comme les sueurs nocturnes surviennent lorsque les femmes sont endormies ou incapables de prendre des « mesures d’évitement », on les remarque davantage.

Il n’est pas rare pour une femme éprouvant des sueurs nocturnes de se réveiller dans des vêtements de nuit complètement trempés. En plus d’être désagréables, les sueurs nocturnes ont un effet perturbateur sur le sommeil de celle qui en est victime... et de la personne avec laquelle elle partage son lit.

Tout comme dans le cas des bouffées de chaleur, les femmes en ménopause ne vivront pas toutes les mêmes épisodes de sueurs nocturnes et de transpiration excessive. Certaines éprouveront des sueurs nocturnes plutôt intenses, tandis que d’autres ne sembleront pas inquiétées du tout.

 

À quel moment est-ce que je risque d’avoir des sueurs nocturnes?

Tout comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes sont très imprévisibles. Pour certaines femmes, les sueurs nocturnes constituent le principal ou unique symptôme de ménopause tandis que pour d’autres, ce n’est qu’un symptôme parmi une multitude.

Il n’y a pas de moment particulier au cours de la nuit qui soit plus propice aux sueurs nocturnes. Dans les faits, toutefois, elles sont plus susceptibles de se produire s’il fait trop chaud dans la pièce – d’où la nécessité dans certains cas de faire chambre à part!

Le nombre de sueurs nocturnes éprouvées chaque nuit est variable et souvent imprévisible. Si les sueurs nocturnes sont habituellement accompagnées de bouffées de chaleur, on peut toutefois se consoler du fait que les sueurs sont de plus courte durée.

 

Causes des sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes sont très fréquemment associées à la ménopause, de même que les bouffées de chaleur et la transpiration excessive. Tous ces symptômes de ménopause ont probablement une cause commune.

Avec la baisse des taux d’œstrogène à la ménopause, le fonctionnement de la région du cerveau qui agit comme thermostat de l’organisme (l’hypothalamus) se dérègle. Même si on n’arrive pas encore à expliquer parfaitement ce phénomène, on croit que la chute des taux d’œstrogène perturbe la perception de l’hypothalamus, en lui donnant l’impression que l’organisme est trop chaud.

S’ensuit alors la réaction habituelle (et normale) du corps pour se rafraîchir – la peau rougit (bouffée de chaleur) et les glandes sudoripares entrent en action (transpiration excessive et sueurs nocturnes).

Les femmes qui ne sont pas en période de ménopause de même que les hommes peuvent également être sujets à des sueurs nocturnes. La plupart du temps, ces dernières ne sont pas liées à un problème de santé, mais il peut arriver qu’elles le soient.

Si vous éprouvez des sueurs nocturnes inexpliquées, n’ayant pas de lien avec la ménopause, il serait sage d’en parler à votre médecin.

Mieux composer avec les sueurs nocturnes

Plusieurs éléments peuvent aggraver les sueurs nocturnes :

  • Il est évident que les sueurs nocturnes sont plus difficiles à supporter dans une chambre où il fait chaud. Éteignez le chauffage central, ouvrez la fenêtre et optez pour une couette plus légère.
  • Des variations soudaines de la température peuvent déclencher les sueurs nocturnes.
  • Évitez les boissons chaudes, la caféine et le vin rouge en soirée.
  • Évitez le chocolat, les produits raffinés et les aliments épicés.
  • Combattez la déshydratation en buvant beaucoup d’eau.
  • Le tabagisme peut amplifier les sueurs nocturnes.
  • Les troubles émotifs et le stress ont pour effet d’accroître le taux d’adrénaline, ce qui stimule les glandes sudoripares.
  • La prise d’un extrait de sauge comme celui qu’on retrouve dans les comprimés de sauge peut atténuer la transpiration excessive et les sueurs nocturnes.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

  • FAQ

    Nos experts répondent à toutes vos questions sur la ménopause.En savoir plus

  • Etude Cliniques

    efficacité et la tolérance du nouveau Menopause de A.Vogel. En savoir plus

  • Produits complémentaires

    pour le traitement de la ménopause. En savoir plus

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!