A.Vogel Blog

Language/Langue

Muscles et articulations Arthrite douloureuse ou douleurs musculaires et articulaires?

Information sur les problèmes communs aux muscles et articulations pour renseigner les personnes qui en souffrent, et répondre à leurs questions





accueil / santé / problèmes musculaires et articulaires

Problèmes musculaires
et articulaires

Vous recherchez un soulagement efficace à la raideur et la douleur musculaires, aux entorses et ecchymoses, à l’enflure associée aux blessures - telle que blessure sportive- aux maux de dos et la douleur arthritique? A.Vogel peut vous aider!

1

« L’arthrite est assurément une maladie de notre civilisation, la conséquence d’une alimentation déficiente et de mauvaises habitudes de vie »

Alfred Vogel


Douleur musculaire

On utilise le terme générique de douleur musculaire pour parler d’un ou de plusieurs symptômes rattachés à divers problèmes de santé. 

La douleur peut être localisée dans une partie particulière d’un muscle, par exemple à l’occasion d’un claquage, ou s’étendre à différents endroits du corps lors d’infections virales, comme la grippe. 

En médecine, la douleur musculaire porte le nom de myalgie; c’est de là que viennent des termes tels que fibromyalgie (maladie caractérisée par des douleurs au niveau des muscles et des tissus mous) ainsi que polymyalgie rhumatismale (condition entraînant des douleurs à la tête et causée par un dérèglement du système immunitaire).

Douleur articulaire

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine des douleurs articulaires. Selon les cas, une ou plusieurs articulations peuvent être l’objet d’inflammation ou de douleur. 

Nos articulations sont des structures complexes, composées d’os, de muscles, de ligaments, de tendons et d’autres tissus. Les blessures ou dommages subis par une articulation peuvent affecter l’une ou l’autre de ces structures – d’où la difficulté, parfois, d’identifier précisément la source de la douleur. Souvent, toutes les parties de l’articulation sont touchées et deviennent enflammées. 

Les articulations qui posent le plus souvent problème sont le genou et la hanche, du fait qu’elles sont flexibles et possèdent une grande amplitude de mouvement. Elles subissent en outre passablement de stress et supportent pratiquement tout le poids du corps.

Arthrite

L’arthrite et l’arthrose se caractérisent par la dégradation du cartilage qui recouvre la surface des articulations. Les mouvements répétitifs associés par exemple au jogging, à la dactylographie ou au travail sur une chaîne de montage ont une importante part de responsabilité dans le développement de ces conditions.

Lorsque le cartilage est totalement usé, les extrémités des os frottent directement l’une contre l’autre, provoquant à la fois inflammation et douleur.

La douleur est un signal de détresse que le corps envoie pour indiquer que quelque chose ne va pas; il ne faut surtout pas l’ignorer.

Muscles: le corps humain adulte comporte 650 muscles..

Les muscles sont des tissus spécialisés qui ont la faculté de se contracter, et donc d’être plus ou moins « longs ».

Les muscles sont liés aux os par les tendons, des structures robustes, semblables à de la corde. Les tendons jouent un rôle essentiel en permettant aux muscles d’exercer une traction sur les muscles.

Il existe trois types de muscles possédant chacun des fonctions spécifiques.

  • Les muscles squelettiques se trouvent dans les jambes, les bras, l’abdomen, le visage et le cou. Ces muscles sculptent la forme du corps. Les muscles squelettiques se contractent rapidement mais se fatiguent facilement. Les muscles squelettiques sont des muscles « volontaires », car nous sommes capables d’en contrôler les mouvements.
  • Les muscles lisses se trouvent à l’intérieur des vaisseaux sanguins, de l’estomac, des intestins et d’autres organes internes. On parle de muscles « involontaires » car nous ne pouvons en commander les mouvements. Les muscles lisses contribuent au fractionnement des aliments, en plus de contrôler le débit du sang dans nos vaisseaux. Contrairement aux muscles squelettiques, les muscles lisses ne se fatiguent pas facilement.
  • Le muscle cardiaque est situé dans le coeur. Il s’agit également d’un muscle « involontaire ».

Articulations

Les articulations correspondent aux endroits où les os se rejoignent. Le corps humain comporte différents types d’articulations, qui jouent des rôles différents et sont plus ou moins mobiles.

  • Comme leur nom l’indique, les articulations fixes ne sont capables d’aucun mouvement perceptible. Elles sont entre autres situées dans le crâne, qui se doit d’être rigide pour remplir pleinement son rôle de protection du cerveau.
  • Les articulations semi-mobiles sont en mesure de bouger un peu. Il y en a dans la colonne vertébrale, où chaque articulation est assujettie au mouvement de ses voisines. Le disque intervertébral – souvent appelé tout simplement « disque » – est un exemple d’articulation semi-mobile.
  • Les articulations mobiles sont capables de bouger dans plusieurs  sens et avec une grande amplitude. Les genoux, les hanches et les épaules en sont quelques exemples.

Ces  articulations ont ceci de particulier qu’elles sont remplies d’une substance appelée liquide synovial; voilà pourquoi on les appelle aussi articulations synoviales. Le liquide synovial agit comme lubrifiant et permet aux articulations de bouger librement, en réduisant la friction interne.

Les ligaments sont des structures d’une grande importance qui sont également présentes dans les articulations. Ce tissu semblable à une corde sert en quelque sorte à attacher les os formant l’articulation, ce qui empêche cette dernière de se défaire.

L’extrémité des os qui constituent une articulation synoviale est recouverte d’un robuste tissu lisse appelé cartilage. Il s’agit d’un élément essentiel des articulations qui, avec le liquide synovial, permet le libre mouvement de l’articulation. L’arthrite est due aux dommages subis par le cartilage.

Origine des problèmes

Usure normale

Certains travaux ou passe-temps entraînent une pression sur des parties de l’appareil locomoteur. La marche ou le jogging, par exemple, exigent un effort accru de la part des genoux, tandis que la dactylographie crée une tension au niveau des poignets et des doigts. Ces régions risquent une usure du cartilage entourant les articulations. Les extrémités osseuses frottent alors l’une contre l’autre, ce qui entraîne inflammation et douleur. Un surplus de poids viendra assombrir le scénario en ajoutant à la pression que subissent les articulations.

Acidité

Un régime alimentaire comportant de grandes quantités de caféine, de viandes rouges, d’aliments transformés (contenant de la farine blanche, du sucre blanc, ainsi que des colorants et des arômes artificiels) et d’alcool peut entraîner une accumulation d’acide urique dans les fines articulations des mains et des pieds, causant alors douleur et enflure. L’acidité est un facteur majeur de plusieurs troubles locomoteurs.

La nicotine est également impliquée dans la création d’un environnement acide, tandis que le stress peut être en cause par la production d’hormones inflammatoires dans l’organisme.

Arthrose

L’arthrose peut se développer par suite de l’usure normale du cartilage, être précipitée par l’accumulation de cristaux d’acide urique dans les articulations (phénomène parfois appelé « arthrite goutteuse »), ou être due à ces deux facteurs combinés. D’une manière ou d’une autre, l’arthrose suscite une vive douleur inflammatoire, qui à son tour entraîne l’enflure et réduit la mobilité.

Polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie résulte d’un état auto-immune : le système immunitaire commence à attaquer les tissus sains de l’organisme au lieu de s’en prendre aux éléments indésirables. Les articulations qui subissent de telles attaques commencent à enfler; il s’ensuit une érosion du cartilage et de l’os qui provoque une douleur intense et des raideurs. Parfois les os formant une articulation se soudent l’un à l’autre, limitant encore plus la mobilité. On peut diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde en vérifiant la présence d’anticorps spécifiques dans le sang.

Rhumatismes

Ce terme plutôt vague fait référence à une douleur générale ainsi qu’à une raideur articulaire et musculaire. Il peut aussi bien s’agir d’arthrose que de polyarthrite rhumatoïde.

Fibromyalgie

Ce trouble mal défini est associé à une grande variété de symptômes. Certains d’entre eux, très courants, sont la sensibilité musculaire, la douleur et la raideur articulaire. Ces symptômes résultent de facteurs présents dans les troubles arthritiques et rhumatismaux; les mêmes remèdes s’avéreront bénéfiques.

Ostéoporose

Ce problème se manifeste lorsqu’il y a perte de calcium au niveau du squelette; les os deviennent alors plus fragiles. Le manque d’activité physique (surtout les exercices avec des poids), le tabagisme, le stress et l’insuffisance de poids sont des facteurs aggravants. Le calcium étant extrait des os pour neutraliser l’acidité du flux sanguin, la réduction de l’acidité interne aidera à prévenir la perte de densité osseuse.

Inflammation et douleur

Ces deux symptômes accompagnent souvent les problèmes décrits plus haut. La douleur est le résultat de l’inflammation; elle est présente dans la plupart des troubles arthritiques et rhumatismaux.

Il ne faut surtout pas ignorer la douleur. Il s’agit d’un signal par lequel le corps manifeste sa détresse; c’est en quelque sorte la « fumée » qui indique le « feu » de l’inflammation. Les analgésiques traditionnels masquent la douleur; l’inflammation demeure aussi vive et cause encore plus de dommages aux tissus.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!