A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil / santé / muscles et articulations / Entorse et claquage musculaire

Entorse et claquage musculaire

ou jusqu’où peut-on aller trop loin?

0

Causes

On parle de claquage ou d’élongation musculaire lorsque les fibres des muscles subissent des dommages en raison d’un étirement excessif ou d’une déchirure. Un claquage peut également impliquer des lésions aux tendons, lesquels font partie intégrante des muscles.

Les claquages surviennent par suite d’une trop grande extension d’un muscle soumis à un effort exagéré. Les causes les plus fréquentes sont les traumatismes sportifs, les chutes ou les mouvements brusques, ou encore les efforts fournis pour soulever un objet lourd. Une toux persistante peut aussi, parfois, causer un claquage des muscles logés dans la cage thoracique.

Pratiquement tous les muscles du corps humain sont sujets au claquage. Les régions les plus à risque sont toutefois les mollets, les cuisses, le dos, les épaules et le cou. Un claquage subi au niveau du dos ou du cou peut entraîner des douleurs dans le bas du dos ou des raideurs au cou.

Un claquage affectant les muscles à l’endroit d’une articulation comme la cheville peut aussi être lié à des dommages aux ligaments – c’est ce qu’on appelle une entorse.

Quelle est la différence entre un claquage et une entorse?

Une entorse est une lésion des ligaments dans une articulation; les muscles et ligaments sont étroitement imbriqués les uns aux autres pour former la structure de nombreuses articulations. Par conséquent, les blessures aux chevilles, aux genoux et aux épaules peuvent engendrer simultanément des claquages et des entorses. Voilà pourquoi les deux termes sont souvent associés.

Les symptômes classiques d’un claquage musculaire sont les suivants :

  • Douleur au repos ou lorsque le muscle est sollicité
  • Raideur articulaire (puisque la douleur limite le fonctionnement du muscle)
  • Contusion susceptible d’entraîner un œdème local si elle est sévère

Une enflure importante de la région de même qu’une apparence anormale ou une déformation du muscle blessé peuvent être le signe d’un problème plus grave, comme une déchirure. Si vous remarquez de tels symptômes ou si vous éprouvez une douleur intense et incontrôlable, consultez sans tarder un médecin.

Ce que vous pouvez faire

Si possible, traitez le claquage immédiatement après l’événement afin d’atténuer les symptômes pendant le rétablissement.

  • Cessez l’activité à l’origine du claquage et contentez-vous de vous reposer
  • Appliquez une compresse froide sur la blessure
  • Élevez si possible la partie du corps affectée

Vous pouvez confectionner facilement une compresse froide à l’aide d’un paquet de pois surgelés, enveloppé dans une serviette. Afin d’accélérer la guérison, poursuivez le traitement de manière intermittente – application pendant 10 minutes, pause de 10 minutes – pendant une période maximale de 48 heures après la blessure.

Des analgésiques (sous forme de comprimés, de crèmes ou de gels) peuvent aider à réduire la douleur et l’inflammation.

Si vous préférez utiliser des remèdes à base de plantes médicinales, le Gel Absolüt Arnica peut vous apporter un soulagement de la douleur causée par les claquages musculaires, aussi bien pendant la phase aiguë que durant le rétablissement.

Le gel peut également atténuer les ecchymoses qui accompagnent souvent ce genre de blessure.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

Posez une question

Vous avez une question à propos de la santé des muscles ou des articulations? Posez-la ci-dessous et nous l’enverrons à l’un de nos professionnels de la santé afin de vous fournir la réponse.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!