A.Vogel Blog

Language/Langue

 
 
 
 

accueilRhume et grippe / amygdalites

Amygdalites

Étant donné leur haut degré d’exposition aux microbes, il arrive aux amygdales et aux végétations adénoïdes de s’infecter, surtout chez les enfants

0

Définition

Les amygdales et la tonsille pharyngienne (aussi appelée végétations adénoïdes) sont des tissus « lymphoïdes », c’est-à-dire semblables à ceux qui composent les ganglions lymphatiques.  Les amygdales se situent à l’arrière de la gorge, alors que la tonsille pharyngienne réside sur la paroi postérieure de la gorge, derrière le nez et en haut du palais.  Les amygdales et les végétations adénoïdes sont postées de façon stratégique à l’entrée des voies respiratoires, où elles réagissent aux agents infectieux. Les bactéries et les virus qui pénètrent dans le corps les rencontrent immédiatement, ce qui permet au système immunitaire de se défendre rapidement face à ses envahisseurs en lançant la production d’anticorps.  

Étant donné leur haut degré d’exposition aux microbes, il arrive aux amygdales et aux végétations adénoïdes de s’infecter, surtout chez les enfants. Une amygdalite est une infection des amygdales, qui peut être très douloureuse, surtout au moment d’avaler.  Les glandes dans le cou sont alors généralement enflées.  Une telle infection peut se développer lorsque le système immunitaire n’offre qu’une faible résistance.  D’un autre côté, une amygdalite chronique affaibli le système immunitaire et rend le corps plus susceptible aux infections.  Lorsque les végétations adénoïdes s’infectent, elles enflent, deviennent douloureuses et peuvent obstruer les voies respiratoires supérieures, devenant une source de congestion et de ronflements.

Alimentation

Que faire en cas d’amygdalites ou d’infections des végétations adénoïdes :

  • Boire beaucoup d’eau (6 à 8 verres d’eau par jour) pour aider à évacuer les toxines.  
  • Boire des tisanes, des jus de légumes de bonne qualité (ex. Biotta), des soupes et des bouillons.  
  • Consommer beaucoup d’ail, de raifort et de légumes vert foncé (riche en chlorophylle) car ils possèdent des propriétés antiseptiques. 
  • Boire du jus de citron fraîchement pressé dans un verre d’eau, pour son contenu en vitamine C et son action antiseptique.
  • Éviter les sucres, sauf le miel car ils affectent l’efficacité du système immunitaire. 
  • Ne pas manger d‘aliments riches en gras animal (viandes et produits laitiers) ou en gras trans, car ils congestionnent le système lymphatique et ralentissent la guérison.

Suppléments

Afin de soutenir le système immunitaire dans son effort pour éliminer les virus et bactéries, on pourra prendre Echinaforce de A.Vogel.  Il est efficace même lorsque l’infection est bien installée.  En cas d’infection est très douloureuse, Echinaforce Spray peut s’avérer un meilleur choix car l’échinacée (antivirale, antibactérienne et anti-inflammatoire) y est combinée avec de la sauge (anti-inflammatoire, astringente et anti-infectieuse) et de l’huile essentielle de menthe poivrée (analgésique).  On utilise alors le spray jusqu’à ce que la douleur soit apaisée, et on le remplace ensuite par Echinaforce en gouttes ou en comprimé, jusqu’à la guérison complète.  Lorsque l’infection est totalement disparue, la prise quotidienne d’Echinaforce pour quelques mois diminuera le risque de récidives.  En combinaison avec Echinaforce, un supplément d’Ester-C (vitamine C tamponnée, accompagnée de bioflavonoïdes) est souhaitable.  

En cas d’infection chronique, l’ortie d’A.Vogel pourrait aider à décongestionner le système lymphatique en liquéfiant la lymphe et facilitant ainsi sa circulation.  Elle permet également d’éliminer les toxines acides du corps et de favoriser l’action du système immunitaire. 

On peut se frictionner la gorge d’huile de Millepertuis de A.Vogel pour aider à décongestionner les glandes de la gorge et les amygdales.

Finalement, on peut utiliser le Molkosan de A.Vogel afin de promouvoir la santé de notre flore intestinale où siège notre immunité.

Étant donné que les amygdales et les végétations adénoïdes constituent une partie importante de notre système immunitaire, leur ablation réduit l’efficacité de ce dernier.  Une telle intervention chirurgicale ne devrait être considéré qu’en dernier recours quand les autres options ne procurent pas de résultats adéquats.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

Posez une question

Vous avez une question concernant le rhume ou la grippe? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!