A.Vogel Blog

Language/Langue





accueil Rhume et grippe / mal de gorge

Mal de gorge

On se sent bien misérable quand on a l’impression d’avoir des cailloux dans la gorge et qu’avaler nous fait grimacer de douleur.

0


Le mal de gorge n’est pas une maladie

Habituellement, il n’est plutôt que le symptôme d’un autre problème, par exemple le rhume  ordinaire ou la grippe. Ce n’est pas non plus un malaise  exclusivement hivernal. En fait, la gorge est souvent la première à sonner l’alarme pour signaler que vous êtes en train de tomber malade.

Les infections bactériennes responsables des maux de gorge associés à la mononucléose sont parfois traitées aux antibiotiques. Toutefois, ces derniers ne  sont d’aucune utilité contre les virus, responsables de la plupart des troubles de santé qui provoquent des maux de gorge. En pareil cas, c’est vous-même qui êtes le mieux placé pour vous guérir, notamment par le repos et par l’absorption de grandes quantités de liquides.

Le mal de gorge – ou pharyngite, de son nom médical – se manifeste généralement en même temps que d’autres symptômes, lesquels sont hautement variables selon le type d’infection. Plus souvent qu’autrement, le mal de gorge accompagne une infection virale comme le rhume ordinaire ou la grippe. Habituellement, c’est le type de mal de gorge qui permet de faire la différence entre les deux.

Causes

La plupart des maux de gorge sont causés par des virus – les mêmes germes auxquels on doit le rhume et la grippe. Un tout petit nombre sont attribuables à des infections bactériennes. Les virus et les bactéries pénètrent tous dans l’organisme par la bouche ou par le nez : soit parce que vous avez respiré des particules projetées dans l’air par une personne qui tousse ou qui éternue, soit parce que vous avez été en contact direct (par la peau) avec une personne infectée ou avez touché aux mêmes objets (ustensiles, serviettes, jouets, poignées de porte, téléphone, etc.). 

Il suffit de porter vos mains à vos yeux ou à votre nez après un tel contact et c’en est fait, vous serez probablement malade à votre tour. 

Comme les germes à l’origine des maux de gorge sont contagieux, ils peuvent se transmettre facilement dans les lieux où de nombreuses personnes se trouvent rassemblées : les écoles, les garderies et les bureaux. Mais les infections bactériennes ne sont pas la seule cause des maux de gorge; il en existe plusieurs autres :

Allergies. Les mêmes particules animales, les moisissures et le pollen qui déclenchent des réactions allergiques (rougeur et enflure des yeux, écoulement nasal) peuvent aussi provoquer des maux de gorge.

Sécheresse. L’air sec des habitations, surtout en hiver dans les pièces surchauffées, peut irriter la gorge – on le sent particulièrement au réveil. Le fait de respirer par la bouche (souvent à cause d’une congestion nasale chronique) peut aussi assécher la gorge.

Pollution et autres irritants. La pollution de l’air extérieur peut avoir pour effet d’irriter la gorge en permanence. Toutefois, la pollution de l’air intérieur, surtout causée par la fumée de tabac, est plus souvent en cause dans les cas de maux de gorge chroniques. En fait, l’inhalation de la fumée secondaire est souvent aussi nocive que le tabagisme lui-même. Le tabac sans fumée, l’alcool et les aliments épicés peuvent aussi entraîner l’inflammation de la gorge.

Climatisation. Passer instantanément du chaud au froid, et vice-versa, est un passeport quasi assuré vers le mal de gorge. Méfiez-vous également des systèmes de conditionnement de l’air qui ne sont pas bien nettoyés : ils sont squattés par des bactéries qui peuvent causer la maladie des légionnaires. 

Reflux gastro-oesophagien (RGO). Ce problème se produit lorsque l’acide gastrique remonte dans l’oesophage. Normalement un muscle circulaire (le sphincter oesophagien inférieur) agit comme une valve à sens unique, laissant passer les aliments solides et liquides dans l’estomac tout en empêchant l’acide de remonter dans l’oesophage.

Toutefois, si le sphincter se relâche anormalement ou s’affaiblit, l’acide gastrique peut refluer vers le haut et irriter la  gorge en même temps que l’oesophage. L’irritation de la gorge attribuable au RGO ne s’accompagne pas des autres symptômes d’une maladie virale. Elle ne dure pas non plus que quelques jours mais a plutôt tendance à persister.

Facteurs de risque

Si personne n’est à l’abri du mal de gorge, certains facteurs peuvent prédisposer davantage à en souffrir, entre autres :

Âge. Les enfants et les adolescents sont plus sujets aux maux de gorge. Aux États-Unis, les enfants âgés de 5 à 18 ans peuvent développer jusqu’à cinq épisodes de maux de gorge par an – c’est au moins deux fois plus souvent que les adultes. Les enfants sont également plus susceptibles de développer de l’angine à streptocoques, l’infection bactérienne la plus couramment associée aux maux de gorge.

Tabagisme ou exposition à la fumée secondaire. La fumée du tabac, qu’elle soit principale ou secondaire, contient des centaines de substances chimiques qui  constituent autant d’irritants pour les muqueuses de la gorge.

Allergies. Si vous souffrez d’allergies saisonnières ou de réactions allergiques constantes à la poussière, aux moisissures ou aux particules animales, vous risquez davantage de souffrir de maux de gorge qu’une personne non allergique.

Exposition à des produits chimiques irritants. Les particules en suspension dans l’air qui proviennent de la combustion de carburants fossiles, de même que les émanations des produits chimiques ménagers, peuvent aussi irriter la gorge.

Infection chronique ou fréquente des sinus. L’écoulement nasal ou la sinusite peut résulter en une infection de la gorge.

Milieux de vie ou de travail fermés. Les infections se propagent facilement dans les endroits où plusieurs personnes sont rassemblées – garderies, salles de cours, bureaux, prisons et installations militaires.

Hygiène déficiente. Se laver les mains avec soin et souvent est le meilleur moyen de prévenir plusieurs des infections virales et bactériennes.

Affaiblissement du système immunitaire. L'organisme devient plus enclin aux infections.  Les principales causes d'un système immunitaire est affaibli sont la maladie ou même la fatigue ou une mauvaise alimentation.

Que faire pour soulager un mal de gorge?

  • Réduisez votre consommation de produits laitiers
  • Buvez beaucoup d’eau plate (tiède si vous le préférez)
  • Ne demeurez pas dans des pièces où l’air est vicié et ne vous exposez pas à la fumée de cigarette
  • Prenez de bons bols d’air à l’extérieur mais habillez-vous chaudement et protégez votre gorge des courants d’air froid
  • Si vous êtes sujet à la toux et au rhume en hiver, maintenez votre système immunitaire en éveil en prenant une dose d’entretien d'Echinaforce® (15 gouttes une fois par jour).
  • Sucez des pastilles ou prenez un sirop contre la toux afin d’enrober votre gorge à vif ou enflammée; elle sera alors moins sensible aux irritants. Essayez les bonbons Santasapina® . 
  • Dès les premiers picotements à l’arrière de la gorge, essayez leSpray pour le mal de gorge d’A.Vogel. Ce vaporisateur contient deux plantes fraîches, l’échinacée (Echinacea purpurea) et la sauge (Salvia officinalis), qui possèdent une action antibactérienne et antivirale des plus efficaces. Une intervention rapide, dans bien des cas, peut éliminer complètement les symptômes ou du moins les atténuer. 

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 16.99 (30mL)

Posez une question

Vous avez une question concernant le rhume ou la grippe? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!