A.Vogel Blog

Language/Langue

Santé des hommes:
7 points à surveiller

Information sur les problèmes de santé des hommes, pour renseigner les hommes et leurs partenaires, et répondre à leurs questions

  • Q&R

    Nos experts répondent à toutes vos questions à propos de la santé des hommes.  Plus de détails

  • Test santé

    Arrêtez-vous une minute, le temps de vérifier la santé de votre prostate.
    Vérifiez votre prostate

  • Étude clinique - Libido

    Sur les aspects de la dysfonction érectile reliée à l’HBP Plus de détails

accueil / santé des hommes

Santé des hommes

« Je ne suis pas malade, donc je suis en santé » résume bien la philosophie de la majorité des hommes, vis à vis la santé. L’énoncé est vrai…jusqu’à ce que ça change!

0

Peu importe l’âge, les hommes sont moins préoccupés que les femmes par la prévention. Cet état d’esprit change après avoir eu à surmonter un premier problème de santé. Il vaudrait mieux commencer à se surveiller avant qu’un problème ne se pointe!  Le mode de vie typique de l’homme « moderne » est caractérisé par 3 mots : sédentaire, stressé, pressé.  3 mots qui résument une panoplie d’habitudes qui, à long terme, ont un grand impact sur l’état de santé.  

Une once (ou deux) de prévention permet d’éviter les écueils que sont perte de cheveux, problème de prostate, cholestérol, diabète, maladie cardiovasculaire, cancer colorectal et ostéoporose.  Une pomme et un tour de vélo en famille c’est plus agréable non?

La perte de cheveux

Pas une maladie direz-vous. Peut-être, mais elle dérange beaucoup.  En guise d’encouragement, sachez qu’elle n’est pas nécessairement une fatalité génétique totalement hors de votre contrôle.  Oui, la calvitie de type mâle est définitivement transmise d’une génération à l’autre, mais certains facteurs en accélèrent le processus. La cause n’est pas nécessairement perdue.  

Ce dont on hérite de nos parents, ce n’est pas la calvitie elle-même mais plutôt la tendance à surproduire de la dihydrotestostérone (ou DHT), un dérivé de la testostérone. La production de cette hormone androgène augmente avec l’âge, et affecte le follicule pileux dans les régions typique à la calvitie de type mâle, soit les golfes, le front et le dessus de la tête.  Comme le DHT est également en cause dans le grossissement de la prostate, le même remède s’applique : le palmier nain. Celui-ci diminue la production de DHT et l’empêche de se lier aux récepteurs de DHT, situés notamment sur le follicule des cheveux des régions typique de la tête. 

Ce que vous pouvez plus facilement contrôler, c’est ce que vous mettez dans votre assiette. Une alimentation bien ciblée contribue à la croissance des cheveux. Parmi les nutriments recherchés, les Omégas 3 que l’on retrouve dans les poissons et les algues, sont facilement obtenus dans un bon supplément d’Omega-3.  Malheureusement pour les amateurs, les aliments riches en sucres raffinés et les farines blanches sont à éviter (pain blanc, pâtes blanches, pizza, boissons gazeuses, etc.).

Le stress et l’anxiété chronique sont des facteurs aggravants ou disons-le, des accélérateurs de chute.  Ceux-ci peuvent être mieux contrôlés avec une alimentation adéquate et de l’exercice régulier.

Bien que plus courants chez les femmes, les troubles de la thyroïde provoquent la perte de cheveux, de façon diffuse, sur toute la tête.  Les cheveux deviennent ternes et cassants et leur cycle de vie raccourcit.  

Problème de prostate 

Le fait de perdre vos cheveux, ne vous donne pas automatiquement des problèmes de prostate. Heureusement. Par contre, les statistiques ne sont pas en votre faveur : si à 40 ans, 40% des hommes ont une prostate élargie, à 80 ans c’est 80%.  Certains facteurs, autre que l’âge, augmentent le risque de grossissement de la prostate, dont le surpoids, l’inactivité, le cholestérol, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Les symptômes d’une prostate élargie sont d’ordre urinaire et/ou sexuel et peuvent sérieusement affecter la qualité de vie non seulement de l’homme concerné, mais aussi de ses proches. On parle d’envies plus fréquentes et plus urgentes d’uriner, de vidange incomplète, de jet interrompu, de baisse de libido, de dysfonction érectile et j’en passe.

Le grossissement de la prostate est généralement causé par la même hormone que la calvitie de type mâle (la fameuse DHT). Le palmier nain s’avère donc un excellent choix de remède qui soulage tous les types de symptômes reliés, et qui est tout à fait comparable aux remèdes conventionnels quant à l’efficacité.  De nombreuses études cliniques en ont d’ailleurs fait la démonstration. 

Si un mode de vie sédentaire et le surpoids augmentent les risques, ils aggravent aussi l’intensité des symptômes.  L’alimentation et le mode de vie ont en effet un impact direct. Il est tout à fait souhaitable d’échanger le steak pour les légumes puisque le premier augmente le risque de 38% alors que les seconds le diminuent de 32%. La constipation qui résulte effectivement de l’inactivité et d’un manque de fibres alimentaires, aggrave elle aussi les symptômes car l’intestin, trop plein, fait alors pression sur la prostate. 

Cholestérol

Le cholestérol n’est pas mauvais en soi. En fait, il est essentiel à notre santé puisqu’il joue un rôle dans les membranes des cellules ainsi que dans la production de vitamine D et de diverses hormones. Notre corps fabrique environ 80% du cholestérol qui circule dans notre sang, le reste provient de notre alimentation.  

Nous avons tous entendu parlé du bon et du mauvais cholestérol.  Le bon, surnommé LHL pour lipoprotéines à haute densité, amène le cholestérol du sang vers le foie.  Le mauvais ou LDL pour lipoprotéine à faible densité, circule dans le sang et peut s’accumuler sur les parois artérielles sous forme de « plaques ».  Ces plaques augmentent les risques de maladies cardiovasculaires telles artériosclérose, hypertension et ACV. 

Le cholestérol joue un rôle antioxydant, dont le but est de neutraliser les radicaux libres de l’organisme. La quantité de radicaux libres dans notre corps nécessitant l’action antioxydante du cholestérol est directement tributaire de notre alimentation et notre mode de vie. Retrouvez de judicieux conseils pour réduire naturellement votre cholestérol dans l’article suivant : Le cholestérol

Pour les hommes, les facteurs de risque d’un taux élevé de mauvais cholestérol sont :

  • Une alimentation déficiente (riche en gras saturés animaux et en gras trans que l’on retrouve souvent dans les biscuits et craquelins du commerce)
  • Le manque d’exercice : l’exercice augmente la quantité de LHL (le bon) et diminue la nocivité du LDL (le mauvais) 
  • D’avoir plus de 40 ans  (pour les femmes, c’est après la ménopause)
  • De souffrir de troubles érectiles
  • De faire de l’embonpoint (avec un tour de taille supérieur à 102 cm ou 40 po.)
  • Le diabète
  • L’hypertension
  • Les maladies cardiovasculaires  
  • La cigarette. Elle endommage les vaisseaux sanguins, ce qui les rend plus susceptibles d’accumuler des plaques. De plus, elle diminue le taux de bon cholestérol.
  • Les antécédents familiaux 

Vous notez la ressemblance avec les facteurs de risque pour les troubles de la prostate?

Le diabète 

Le diabète est une maladie qui affecte la façon dont notre corps utilise le glucose (sucre), et par laquelle une trop grande quantité de glucose se retrouve dans notre sang, au lieu de fournir de l’énergie à nos cellules et à notre cerveau.  Le diabète est classifié en différents types, selon leur cause. 

Celui qui affecte beaucoup de Canadiens et dont la prévalence est en pleine expansion, c’est le diabète sucré de type II.  Celui-ci se pointe généralement après l’âge de 40 ans et peut être prévenu en adoptant de bonnes habitudes de vie :

  • L’activité physique suffisante : ayez pour but d’effectuer au moins 150 minutes de cardio (environ 20 minutes par jour) et 3 séances de renforcement musculaire par semaine. Allons-y!
  • Une alimentation variée et équilibrée comme la diète méditerranéenne, est excellente : fruits et légumes frais dont l’aubergine, grains entiers, légumineuses, noix, huile d’olive, eau.  Le poisson, la volaille et les produits laitiers sont consommés plus modérément, et la viande rouge, occasionnellement.
  • La gestion du poids – l’embonpoint et surtout l’obésité constitue un très important facteur de risque
  • Le stress chronique peut contribuer au développement du diabète 

Est-ce que les facteurs de risques ressemblent eux aussi à ceux du cholestérol et des troubles de la prostate?   Hum…oui.  Voyez par vous-même :

  • Être un homme
  • L’âge (le risque augmente en vieillissant)
  • L’embonpoint, particulièrement au tour de taille
  • L’inactivité physique
  • L’alimentation
  • L’hypertension
  • Un taux de glycémie anormalement élevé dans le passé 

Maladies cardiovasculaires

Elle est la plus grande cause de décès au Canada.  En fait, les maladies du cœur ne sont pas une seule maladie mais regroupent un grand nombre de problèmes de santé qui affectent le cœur et l’empêchent de fonctionner normalement, à pleine capacité.  Parmi ces problèmes, on retrouve l’insuffisance cardiaque, l’athérosclérose, l’angine, l’arythmie, etc.  

Les maladies coronariennes qui se produisent quand les vaisseaux qui alimentent le cœur sont obstrués et qui peuvent provoquer une crise cardiaque, sont les plus courantes.  

Heureusement, les maladies du cœur sont évitables si vous contrôlez les facteurs de risque qui sont, vous l’aurez deviné :

  • L’hypertension
  • Le diabète
  • La cigarette, 
  • Le stress
  • L’alcool (en excès)
  • L’inactivité physique
  • L’embonpoint 

Les mesures de prévention du cholestérol et du diabète sont les mêmes que pour les maladies du cœur…raison de plus de les adopter!  Il est également recommandé de connaitre et surveiller sa pression artérielle. 

Cancer colorectal

On estime qu’un Canadien sur 13 a reçu en 2015 un diagnostic de cancer colorectal qui constitue la 2ème cause de décès au pays.  Cette terrible maladie affecte le gros intestin peut être mortelle, surtout si elle n’est pas traitée à temps.  Ses causes exactes sont toujours inconnues mais les facteurs de risques eux, le sont bien. Vous me voyez venir…

Il y a certains facteurs sur lesquels nous n’avons aucun contrôle comme notre âge, souffrir d’une maladie intestinale inflammatoire, être d’ascendance américaine, africaine ou juive ashkénaze.  Par contre, 70% des cancers colorectaux pourraient être évités car bon nombre de facteurs de risque sont relié au mode de vie et à l’alimentation.  Il vaut mieux :

  • Adopter une saine alimentation – surtout éviter les viandes rouges et traitées ainsi que les aliments raffinés.  Manger beaucoup de fruits et légumes, grains entiers et protéines maigres.
  • Bouger! Le sport réduit le risque car il diminue la tendance à l’embonpoint.
  • Éviter la surcharge pondérale et l’obésité. Pour prévenir le cancer colorectal (entre autre), il est souhaitable de conserver un indice de masse corporelle (IMC) de 18,5 à 25.
  • Ne pas fumer
  • Consommer de l’alcool en modération

L’Association canadienne du cancer colorectal offre de précieux conseils sur le mode de vie à privilégier en prévention. 

L’ostéoporose

On parle beaucoup des risques d’ostéoporose chez les femmes ménopausées mais beaucoup moins chez les hommes.  Pourtant, 1 homme de 50 ans et plus sur 8 est atteint d’ostéoporose (contre 1 sur 4 pour les femmes).  Qu’est-ce c’est exactement?  L’ostéoporose, c’est la perte de densité minérale et la détérioration des os, qui entraine une grande fragilité.  La perte osseuse s’effectue sans symptômes mais elle peut entrainer des fractures, la perte de mobilité et d’autonomie, des changements de posture, des douleurs chroniques, etc.

La cause principale de l’ostéoporose serait une mauvaise assimilation et distribution des minéraux (calcium, magnésium, etc.), aggravée par une alimentation trop acidifiante.  Ces minéraux étant alcalins, le corps les utilise pour tamponner le surplus d’acidité, au détriment des os. Une alimentation adéquate, des exercices appropriés ainsi que certaines vitamines spécifiques, tels que décrit dans cet article, sont essentiels pour prévenir et ralentir le processus de détérioration.

Les facteurs de risques, vous l’aurez deviné, ont bien des points en communs avec ceux nommés plus haut.  On y retrouve :

  • Inactivité physique – particulièrement le manque d’exercice contre résistance
  • Trop d’alcool (plus de 2 consommations par jour)
  • Tabagisme – la cigarette fragilise beaucoup les os
  • Excès de caféine (plus de 4 doses par jour)
  • Excès de protéines animales
  • Alimentation pauvre en calcium
  • Manque de vitamine D qui facilite l’absorption du calcium
  • Antécédents familiaux
  • Un faible poids (moins de 132 livres ou 60kg)

En résumé

À part l’ostéoporose dont les facteurs de risque diffèrent un peu des autres, la majorité des troubles de santé qui affecte les hommes ont beaucoup en commun.  

Je me dois de prendre quelques mots pour mentionner le syndrome métabolique.  Celui-ci n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un ensemble de condition qui affecte un grand nombre d’hommes (et de femmes).  Plus un homme présente de ces conditions, plus ses risques augmentent pour les maladies du cœur, le diabète, les ACV, le cancer colorectal, etc. 

Ces conditions sont : hypertension, glycémie élevée, embonpoint abdominal, taux de cholestérol anormal, taux de triglycérides élevé.  Ce syndrome, bien qu’en parti héréditaire, prend surtout racine dans une alimentation inadéquate et un mode de vie sédentaire.  

À la lumière de ceci, l’énoncé de départ « je ne suis pas malade, donc je suis en santé » demande à être revisité. Si votre mode de vie quotidien se résume ainsi : stress, manger sur le pouce des aliments trop riches en gras, sucres et protéines animales, peu de fruits et légumes, le canapé, la télé et la bière en soirée, alors les conditions idéales pour bien des maux sont en place. Par contre, avec une alimentation équilibrée et des activités physiques régulières (au moins 20 minutes par jour), votre tour de taille gardera une circonférence plus modeste et vous mettrez ainsi les chances de votre côté!

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!