A.Vogel Blog

Language/Langue

Douleurs menstruelles et SPM





accueil / spm / Douleurs menstruelles et SPM

Douleurs menstruelles et SPM

Pratiquement toutes les femmes qui ont des règles éprouveront un jour ou l'autre des douleurs menstruelles, dont le nom médical est dysménorrhée.

0

Pratiquement toutes les femmes qui ont des règles éprouveront un jour ou l'autre des douleurs menstruelles, dont le nom médical est dysménorrhée. Pour certaines, il s'agira d'une manifestation exceptionnelle, s'accompagnant de symptômes légers et causant un inconfort passager. D'autres femmes ont toutefois moins de chance et sont affligées de crampes sévères et douloureuses mois après mois, en plus de subir d'autres symptômes du SPM.

Les douleurs menstruelles apparaissent habituellement le jour où les règles devraient survenir et se résorbent un jour ou deux après le début des saignements. Il s’agit le plus souvent de crampes dans le bas du ventre (partie inférieure de l’abdomen). Lorsque la douleur est à son paroxysme, elle peut irradier jusqu’au bas du dos et dans le haut des cuisses. Une fois estompée, la douleur laisse parfois place à une lourdeur abdominale.

Pourquoi le SPM provoque-t-il des douleurs menstruelles?

Dans les jours qui précèdent les menstruations, les tissus tapissant l’intérieur de l’utérus commencent à se désintégrer en préparation des saignements.

Les muscles utérins se contractent et, ce faisant, bloquent l’afflux sanguin vers l’utérus.

Il s’ensuit une réduction de l’apport d’oxygène aux tissus et la libération de substances chimiques qui déclenchent l’inflammation et la douleur.

Les douleurs menstruelles se manifestent habituellement dans la partie inférieure de l’abdomen, là où se trouve l’utérus. La douleur peut toutefois se propager aux régions voisines comme le bas du dos et le haut des cuisses, et ce, pour deux raisons :

  • Les substances inflammatoires produites par l’utérus et responsables de la douleur peuvent migrer vers les tissus environnants.
  • Les signaux de douleur provenant de l’utérus voyagent vers le cerveau par des circuits nerveux qu’empruntent aussi les signaux émis par les parties voisines du corps. Il devient alors difficile pour le cerveau de localiser précisément le site de la douleur; on parle dans ce cas de « douleur irradiée ».

Il importe de savoir que les douleurs menstruelles peuvent parfois être le signe d’un problème plus sérieux comme l’endométriose ou des kystes ovariens. Si vos douleurs menstruelles durent plus d’une semaine ou vous incommodent la majeure partie du mois, vous devriez consulter votre médecin.

Puis-je faire quelque chose?

Quand une douleur intense nous tenaille le bas-ventre, on n’a qu’une idée en tête : se rouler en boule jusqu’à ce que le mal disparaisse.

Hélas, la plupart du temps ce n’est tout simplement pas possible car le quotidien ne nous accorde aucun répit. De toute façon, ce n’est pas vraiment une solution pour chasser la douleur.

Puisque la douleur est causée par des crampes musculaires, une des meilleures choses que vous puissiez faire pour la contrer est d’aller à l’extérieur, de prendre un bon bol d’air frais et d’étirer vos muscles. Pas besoin de s’adonner à une activité intense – une simple marche rapide suffira peut-être à atténuer le mal.

La chaleur est un bon moyen de soulager la douleur, quelle qu’elle soit; une bouillotte ou un coussin chauffant peut s’avérer très efficace. Prenez garde cependant à ne pas placer la source de chaleur directement sur la peau afin d’éviter tout risque de brûlure. Une douche ou un bain chaud peut aussi aider à détendre vos muscles de la même manière qu’une bouillotte. D’après les études, le magnésium pourrait contribuer à réduire les crampes musculaires. Il agit comme relaxant musculaire et a également pour effet de réduire le niveau des prostaglandines, un ensemble de composés responsables de l’inflammation et de la douleur.

La phytothérapie peut-elle m’aider?

Pour la plupart des herboristes, la plante Agnus castus constitue le traitement de choix contre les douleurs menstruelles. Cette plante est également connue sous le nom de gattilier; ce sont les baies de la plante qui ont un usage médicinal.

On utilise Agnus castus depuis de nombreuses années pour traiter les troubles menstruels. Il existe d’ailleurs des données probantes sur son efficacité à atténuer les douleurs menstruelles ainsi que d’autres symptômes du SPM comme les ballonnements, l’irritabilité, le cafard et l’anxiété. Si vous prenez des contraceptifs oraux, des médicaments hormonaux ou des hormones de substitution, demandez conseil à votre médecin avant de prendre Agnus castus car cela pourrait être contre-indiqué pour vous.

Qu’en est-il des médicaments classiques?

Les médecins recommandent généralement l’utilisation d’analgésiques pour traiter les douleurs menstruelles. Certains de ces médicaments sont en vente libre; bien des femmes se tournent vers cette solution pour soulager leurs douleurs menstruelles. Certaines ont toutefois besoin d’analgésiques plus puissants, disponibles uniquement sur ordonnance.

Par contre, les analgésiques ne s’attaquent pas à la racine du problème et si vos douleurs sont sévères, votre médecin pourra envisager l’utilisation de traitements hormonaux, à commencer par la pilule contraceptive. En empêchant le déclenchement de l’ovulation, la pilule permet de contrôler artificiellement le cycle mensuel.

Si vous avez des préoccupations de santé et pensez que vos douleurs menstruelles pourraient avoir une autre cause que le SPM, consultez un médecin.

Mon journal SPM

Votre SPM au jour le jour – Prenez note de vos malaises dans notre journal du SPM afin de faciliter la recherche de solutions.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!