A.Vogel Blog

Language/Langue

Traitement du SPM





accueil / spm / Traitement du SPM

Traitement du SPM

Voyez comment traiter le SPM par la modification des habitudes de vie, le recours aux plantes médicinales et la prise de médicaments d’ordonnance.

0

Le SPM (syndrome prémenstruel) est une condition à caractère très individuel. Souvent, aucune raison apparente ne peut expliquer pourquoi une femme présente certains symptômes alors que sa voisine éprouve des malaises complètement différents. 

Dans le même ordre d’idées, cela signifie que les traitements qui sont efficaces pour une personne ne le seront pas nécessairement pour une autre. Ce qu’il faut garder à l’esprit, cependant, c’est que même en l’absence de remède spécifique, le SPM peut être très bien traité. N’allez surtout pas penser qu’il n’y a rien à faire. Tout est une question de persévérance : avec le temps, vous devriez trouver une solution qui vous convient. 

Pour trouver le traitement approprié, il faut d’abord comprendre l’effet du SPM sur votre organisme.

Modification des habitudes de vie

Certaines femmes obtiennent le soulagement nécessaire en modifiant simplement quelques habitudes de vie. Cela permet souvent d’éviter la prise de médicaments.

  • Régime alimentaire – ce que vous mangez a un impact sur votre organisme dans son ensemble; l’adoption d’habitudes alimentaires aussi saines que possible aura par conséquent des effets positifs sur votre bien-être p hysique et mental. Si vous souffrez de ballonnements, le fait de prendre des repas moins copieux mais plus réguliers pourrait améliorer l es choses. Si vous vous hydratez adéquatement en buvant beaucoup d’eau, vous réduirez le risque d’avoir des maux de tête. Vous serez en outre d’humeur beaucoup plus égale si vous évitez les montées soudaines d’énergie dues à la consommation de sucre et de caféine. Nombre de femmes constatent qu’il vaut vraiment la peine d’essayer un régime adapté au SPM pour voir si cela soulage leurs symptômes.
  • Exercice – la pratique régulière de l’exercice stimule la sécrétion d’endorphines par le cerveau. Ces puissants composés chimiques ont pour effet de réduire la douleur et d’améliorer l’humeur; les endorphines peuvent aussi aider à atténuer les rages alimentaires. Bien sûr, si vous souffrez de SPM, faire de l’exercice est probablement la dernière chose dont vous avez envie, mais les données scientifiques sont formelles : l’activité physique peut atténuer les symptômes. Un exercice aérobique d’intensité modérée comme la nage, le vélo ou la marche, plusieurs fois par semaine, vous aidera peut-être à retrouver votre état habituel. Ce type d’activité est préférable à de courtes séances d’entraînement physique plus intense.
  • Thérapies par la parole – ces techniques peuvent aider à traiter les symptômes émotionnels du SPM, comme l’anxiété ou le cafard. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) se révèle particulièrement efficace pour traiter les symptômes psychologiques du SPM. Cette technique vous permet d’apprendre à modifier votre état d’esprit et vos réactions face à différentes situations, de sorte que vous puissiez vous recentrer et redevenir vous-même.

En quoi les plantes médicinales peuvent-elles être utiles?

On peut utiliser les plantes médicinales seules ou en association avec de meilleures habitudes de vie. Deux approches sont possibles :

  • On peut s’attaquer au déséquilibre hormonal sous-jacent au SPM. De nombreuses études ont été menées sur Agnus castus, une plante médicinale également appelée gattilier. Les extraits de ses fruits (baies) sont utilisés depuis longtemps pour traiter les symptômes tant physiques qu’émotionnels du SPM, comme l’irritabilité, les sautes d’humeur, les ballonnements, les douleurs menstruelles et les douleurs aux seins. Agnus castus est particulièrement indiqué si vous éprouvez plusieurs symptômes du SPM.
  • On peut également choisir de combattre les symptômes individuellement. S’il y en a un qui vous incommode plus que les autres, vous préférerez peut-être le traiter à part. Vous pourriez ainsi, par exemple, utiliser le millepertuis pour chasser le cafard, ou un produit à base de valériane pour vous aider à mieux dormir.
  • Règle générale, on peut prendre Agnus castus en même temps que le millepertuis, la valériane ou toute autre plante – à moins d’avis contraire. Toutefois, ne prenez pas Agnus castus ni le millepertuis si vous prenez déjà des contraceptifs ou que vous suivez une hormonothérapie substitutive, car ces plantes peuvent interférer avec leurs effets.

Traitements médicaux

Si vous n’avez pas trouvé de soulagement après avoir modifié vos habitudes de vie ou utilisé des remèdes naturels, votre médecin songera peut-être à vous prescrire des médicaments d’ordonnance. Comme c’est le cas des autres formes de traitement, vous devrez peut-être essayer différentes solutions avant de trouver la meilleure pour vous.

La plupart des médecins recommandent d’abord de prendre des analgésiques (en vente libre ou sur ordonnance) pour soulager les douleurs et les crampes menstruelles. Selon les symptômes qui vous incommodent, le médecin pourrait vous prescrire entre autres des sédatifs (pour réduire l’anxiété) ou des ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine), un type d’antidépresseurs, pour vous aider à composer avec les symptômes psychologiques du SPM.

L’utilisation de médicaments hormonaux est une autre option possible. Ces produits agissent en empêchant l’ovulation; ce sont donc par le fait même des contraceptifs. Ils se présentent principalement sous ces formes :

  • Timbres ou implants d’œstrogène
  • Analogues de l’hormone de libération de la gonadotrophine – il s’agit des médicaments de dernier recours pour traiter le SPM. Ils simulent une voie hormonale ayant pour effet d’inhiber l’ovulation.

Pour certaines femmes, toutefois, les effets secondaires des médicaments d’ordonnance peuvent être encore plus incommodants que les symptômes du SPM lui-même. Il ne faut surtout pas perdre espoir; persistez dans la recherche d’un traitement efficace pour vous.

Si votre état ou les traitements que vous suivez vous préoccupent, demandez conseil à votre médecin.

Mon journal SPM

Votre SPM au jour le jour – Prenez note de vos malaises dans notre journal du SPM afin de faciliter la recherche de solutions.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!