A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / Stress, anxiété, mélancolie / crise de panique

Crise de panique

Les personnes qui éprouvent de la peur sont incapables d’en préciser l’objet

0

Avez-vous déjà été paralysé par la peur... d’avoir peur? Cela peut sembler paradoxal, mais souvent les personnes qui éprouvent de la peur sont incapables d’en préciser l’objet et vivent par conséquent dans un état de crainte diffus, appréhendant tout et n’importe quoi.


Symptômes de crise de panique

Ce qui est d’autant plus angoissant car, en l’absence de cause concrète, la peur ne peut être ni évitée ni surmontée, et son ombre plane constamment sur ses victimes:

  • Cœur qui bat à tout rompre,
  • bouche sèche,
  • vision trouble,
  • serrements de poitrine,
  • souffle court,
  • sueurs chaudes et froides,
  • sensation de vertige ou de perte de conscience imminente...

Lorsque tous ces symptômes s’additionnent pour donner lieu à une attaque de panique, on peut facilement avoir l’impression qu’on est en train de mourir.

La personne qui vit à répétition ces manifestations physiques finit par les craindre à un point tel que même une toute petite montée d’adrénaline déclenchera une frayeur qui précipitera à son tour une nouvelle crise. Le caractère irrationnel et l’absence d’objet précis des symptômes entraînent alors chez cette personne un sentiment de perte de maîtrise totale, comme si elle était incapable de poser quelque geste que ce soit pour éviter la panique.

Ceux et celles qui sont littéralement pris en otages par la peur sont très étonnés d’apprendre que plusieurs de leurs symptômes peuvent être influencés par des facteurs physiques comme le régime alimentaire et les habitudes de vie, sur lesquels ils peuvent agir pour atténuer leurs réactions, qu’il s’agisse d’un léger inconfort ou d’une terreur extrême.

Cela exclut, bien entendu, les situations où la peur est légitime, et souhaitable : il ne serait pas vraiment à conseiller de rester de marbre devant une meute de chiens enragés ou un troupeau de bisons qui foncent sur vous... L’adrénaline a pour fonction de nous aider à faire face à ces situations dangereuses, et à ces situations seulement.

Vous avez dit adrénaline?

Oui, l’adrénaline – cette substance chimique sécrétée par les glandes surrénales d’un être humain en réponse à une menace dirigée contre le propriétaire des glandes en question! L’adrénaline met en branle une « alerte rouge » dans l’organisme : envoi d’un afflux sanguin au cœur et aux poumons pour aider à courir plus vite ou à mieux se défendre; stimulation des glandes sudoripares pour empêcher la « surchauffe » pendant la course ou le combat; libération du sucre emmagasiné dans les tissus pour décupler la force musculaire; et accélération du rythme cardiaque pour oxygéner l’ensemble du corps.

L’espace d’un moment, vous vous sentez capable d’envoyer Rocky Balboa dans les câbles, mais tôt ou tard vos forces vous abandonnent et, pendant que votre taux d’adrénaline retombe, les symptômes de la peur s’installent. Vos muscles tressautent, vidés de toute énergie, votre cœur bat de manière erratique, vous manquez d’air, avez le vertige et ruisselez de sueur, et vous semblez avoir perdu toute coordination.

Cette brillante chorégraphie orchestrée par l’adrénaline est d’une grande utilité si vous devez affronter les chiens enragés dont il était question plus haut (ou votre patron), car elle vous permettra d’éviter le danger ou de vous réfugier en lieu sûr. Malheureusement, la même montée d’adrénaline en réponse à des facteurs physiques non menaçants entraînera les symptômes de panique qui bousillent l’existence.

Quels facteurs influencent les crises de panique?

  • Consommation de caféine
  • Consommation de nicotine
  • Consommation d’alcool
  • Consommation de sucre raffiné
  • Faible glycémie
  • Déshydratation (pour ne mentionner que les plus répandus)

La caféine, l’alcool et la nicotine sont autant d’éléments qui stimulent la sécrétion d’adrénaline. Si ces substances occupent une place importante dans votre quotidien (ce qui est souvent le cas de la caféine), vos surrénales risquent de devenir très sensibles et réactives.

Si vous consommez de grandes quantités de sucre, votre organisme se hâtera de le stocker dans les tissus, entraînant du même coup une baisse de votre glycémie, suivie d’une sécrétion d’adrénaline pour faire remonter votre taux de sucre sanguin. Résultat? En plus de la sensation de panique, attendez-vous à ce que vos niveaux d’énergie traversent de véritables montagnes russes. Et si une grande part de ce sucre accompagne vos innombrables cafés de la journée, vous aurez droit à la totale – c’est-à-dire les désagréments multipliés par deux.
Votre glycémie peut aussi chuter brutalement si vous restez sans manger pendant plusieurs heures. Les femmes sont passées maîtres dans l’art de se priver de nourriture... et après elles se demandent pourquoi elles ont les nerfs à vif, sursautent pour un rien et ont de furieuses rages de sucre.

La déshydratation est sans doute l’un des facteurs les plus courants. Si votre organisme est déshydraté, vous aurez la bouche sèche et éprouverez des palpitations... de là à penser qu’on ressent quelque chose comme de la peur, il n’y a qu’un pas.

Éléments nutritifs

Le magnésium et la vitamine B sont les deux éléments nutritifs dont votre système nerveux a besoin pour mieux résister à la panique.

Plantes

Parmi les plantes qui aident le système nerveux à se détendre et à rester calme, mentionnons l’avoine (Avenaforce), la passiflore et la valériane.

Avenaforce est préparé à partir de graines d’avoine, lesquelles contiennent des nutriments qui stabilisent le système nerveux de même que d’autres composants qui favorisent la détente des muscles lisses. Il s’agit d’un remède très doux qu’on peut administrer aussi bien aux enfants qu’aux adultes, et pendant une période prolongée s’il le faut. Il convient aux situations de stress constant et ne provoque pas de somnolence alors que vous devez demeurer alerte.

Comme toutes les plantes dont il est question ici, l’avoine ne provoque pas d’accoutumance; vous pouvez donc l’utiliser longtemps sans crainte.

La Passiflore est une plante un peu plus forte et s’avère un excellent choix pour prévenir les crises de panique : elle permet en effet de relâcher la tension musculaire tout en apaisant le système nerveux. En outre, elle améliore souvent la qualité du sommeil, ce qui contribue à réduire la sévérité des symptômes associés à la peur.

La Valériane peut être prise à court ou à long terme. De toutes ces plantes, c’est probablement celle qui agit le plus rapidement en apaisant à la fois l’esprit et les muscles sans susciter d’effet de torpeur.

Alors respirez profondément, laissez tomber le café, recherchez les plantes qui vous seront bénéfiques et ne sombrez plus sans raison dans les affres de la peur.

Quelques conseils pour partir du bon pied

  • Buvez plus d’eau et moins de café ou autres boissons décaféinées
  • Réduisez autant que possible votre consommation de nicotine et d’alcool
  • Alimentez-vous à heures régulières et mettez la pédale douce sur le sucre raffiné (cela se fera plus aisément si vous mangez toutes les trois ou quatre heures; de cette manière votre glycémie ne chutera pas et vous n’éprouverez pas de rages de sucre)
  • Exercez-vous à respirer profondément et lentement, ou prenez des leçons de yoga ou de relaxation pour apprendre à mieux respirer
  • Remplacez les boissons caféinées par des tisanes à base de camomille, de mélisse ou de verveine citronnelle, qui tranquilliseront vos nerfs tout en libérant votre esprit.

Posez une question

Vous avez une question concernant le stress, l'anxiété, la dépression ou la mélancolie? Écrivez votre question ci-dessous et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question
  • Blogue

    Tout le monde passe par des périodes de stress dans leur vie, et certains d'entre nous souffrent de stress chronique. Plus d'info

  • Q&Rs

    Nos experts répondent à toutes vos questions. En savoir plus

  • Test santé

    Rapide et facile: test en ligne pour mesurer votre degré de stress

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!