A.Vogel Blog

Language/Langue

Maux de gorge et allergies saisonnières

accueil / système immunitaire / allergies / maux de gorge et allergies saisonnières

Maux de gorge et allergies saisonnières

Les problèmes de gorge sèche, irritée ou endolorie sont courants lors d’allergies saisonnières

0

Les symptômes de gorge sèche, irritée ou endolorie provoqués par les allergies saisonnières peuvent être incommodants et sont habituellement associés à la congestion nasale. La bouche ne pouvant filtrer l’air de la même façon que les voies nasales, la gorge devient alors très facilement irritée. Cette page traite des différents types de maux de gorge et explique comment les soulager au moyen de remèdes maison et de plantes médicinales.

Les problèmes de gorge sèche, irritée ou endolorie et les allergies saisonnières, en bref

Il n’est pas rare que les personnes souffrant d’allergies saisonnières se plaignent d’avoir la gorge sèche, irritée ou endolorie. Ce ne sont pas là les premiers symptômes qui viennent à l’esprit lorsqu’il est question d’allergies, mais pour ceux qui les éprouvent, il s’agit parfois des plus déplaisants car il devient impossible d’avaler quoi que ce soit sans douleur.

Sécheresse de la gorge
Qu’arrive-t-il lors qu’on se pince le nez? On n’a pas le choix de respirer alors par la bouche. La congestion nasale a le même effet. Si vous avez le nez complètement bouché à cause de vos allergies, vous devrez alors forcément respirer par la bouche.

Le nez est tapissé de fins poils et de mucosités, qui sont davantage en mesure de réchauffer l’air que la bouche ne l’est. Si vous avez le nez bouché, l’air froid pénètrera dans votre bouche et votre gorge à chaque respiration, asséchant ainsi l’environnement humide créé par la salive. Les tissus de la gorge étant plus sensibles que ceux de la bouche, c’est là que l’assèchement se fera d’abord sentir.

Irritation de la gorge
Le nez est également plus apte à filtrer l’air que la bouche. Autrement dit, il est capable d’emprisonner les particules de pollen avant qu’elles ne pénètrent plus loin dans l’organisme. Or, quand on respire par la bouche, on ouvre toute grande la porte à ces particules. Celles-ci aboutissent au fond de la gorge et en irritent les tissus.

Par ailleurs, le corps n’est pas sans percevoir l’arrivée du pollen et le traite comme un élément étranger potentiellement dangereux, ce qui déclenche la libération d’histamine pour combattre l’invasion. Or, l’histamine accroît la sensibilité des terminaisons nerveuses, d’où les symptômes d’irritation et de picotements dans la gorge et le palais mou.

Mal de gorge
La sécheresse combinée à l’irritation de la gorge, surtout pendant une période prolongée (comme la saison des allergies) entraîne souvent une inflammation des tissus – le fameux mal de gorge.

En plus, l’excédent de mucus dans les voies nasales et les sinus enflammés déborde à l’arrière de la gorge (c’est ce qu’on appelle l’écoulement post-nasal). Ces sécrétions irritent les tissus délicats de la gorge, qui deviennent plus sensibles – particulièrement au moment d’avaler.

Autres causes du mal de gorge

Un mal de gorge peut avoir des causes très variées : des infections bactériennes, la grippe, et même le cancer de la gorge dans les cas plus graves. Si vous n’êtes pas certain de la cause de votre mal de gorge, ou si les symptômes ne s’améliorent pas après deux ou trois semaines, il vaut mieux demander conseil à un médecin.

Si la douleur et l’irritation au niveau de la gorge sont sévères et que vous éprouvez des difficultés à respirer ou à avaler, consultez un médecin sans attendre. En effet, dans de rares circonstances, les allergies entraînent une enflure à l’arrière de la gorge qui peut constituer une urgence médicale.

Existe-t-il des remèdes maison pour le mal de gorge?

Si votre mal de gorge est vraisemblablement dû à la sécheresse (parce que vous respirez par la bouche) ou à l’irritation (consécutive à l’écoulement post-nasal), il est important de boire une grande quantité d’eau. Cela maintiendra le niveau d’humidité de votre arrière-gorge tout en éclaircissant les sécrétions accumulées, de manière à calmer l’irritation. Si vous avez des picotements dans la gorge, le fait de boire beaucoup d’eau atténuera également le problème.

Si vous n’aimez pas trop le goût de l’eau plate, essayez une préparation d’eau chaude et de miel. Cette recette toute simple est utilisée depuis longtemps pour soulager le mal de gorge. En plus d’avoir un effet apaisant, cette boisson possède une réelle action cicatrisante qui peut accélérer la disparition du symptôme.

Les gargarismes à l’eau salée sont un autre bon vieux remède pour soigner les maux de gorge. Les vertus antiseptiques du sel peuvent également empêcher le développement d’une infection.

Mais, comme le dit l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir... le remède le plus efficace est sans doute d’éviter de se retrouver en présence de pollen. S’il n’est guère réaliste d’imaginer qu’on puisse demeurer totalement à l’abri, il vaut la peine de prendre des mesures pour limiter l’exposition, par exemple en se tenant loin des endroits où le gazon est fraîchement coupé.

Et les plantes médicinales dans tout ça?

Si vous souffrez d’un mal de gorge par suite de vos allergies saisonnières, il est probable que vous éprouviez également d’autres symptômes comme les éternuements ou la congestion nasale. Si c’est le cas, la prise d’un remède qui s’attaque à tous les symptômes d’allergies saisonnières devrait être la solution la plus efficace. Soulagement Allergies (Pollinosan), entre autres, combine plusieurs plantes médicinales qui ciblent les symptômes d’allergies saisonnières dans une formule élaborée par Alfred Vogel.

Et comme ce remède peut être administré en même temps que d’autres, vous pourriez obtenir un soulagement accru de votre mal de gorge en utilisant aussi un vaporisateur comme Echinaforce Spray mal de gorge, qui contient des extraits d’échinacée et de sauge.

Des médicaments classiques peuvent-ils m’aider?

Si vos allergies saisonnières entraînent un mal de gorge ou un autre type de réaction allergique, des antihistaminiques peuvent atténuer les symptômes. Certaines personnes développent toutefois une tolérance aux antihistaminiques ou éprouvent des effets secondaires comme la somnolence, ce qui peut empêcher la conduite automobile ou l’utilisation de machinerie.

Différents types de pastilles ou d’analgésiques contre le mal de gorge sont vendus en pharmacie pour atténuer la douleur et l’inflammation. Veillez à bien suivre la posologie de ces médicaments, car l’utilisation de doses inadéquates pourrait s’avérer dommageable.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

Posez une question

Vous avez une question concernant le système immunitaire? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier