A.Vogel Blog

Language/Langue

Problèmes oculaires et allergies saisonnières

accueil / système immunitaire / allergies / problèmes oculaires et allergies saisonnières

Problèmes oculaires et allergies saisonnières

Yeux irrités, rouges, larmoyants, enflés ou bouffis?

0

Parmi les symptômes d’allergies saisonnières, les problèmes oculaires peuvent être des plus déplaisants. Lorsque le pollen entre en contact avec nos yeux, ceux-ci peuvent être sujets à l’inflammation, aux picotements et aux larmoiements. Ces réactions peuvent à leur tour embrouiller la vision et provoquer un inconfort considérable. Cette page décrit les différents types de problèmes oculaires susceptibles de se manifester pendant la période des allergies et propose les meilleures solutions à base de plantes médicinales pour combattre l’irritation.

Les problèmes oculaires et les allergies saisonnières, en bref

Les problèmes oculaires sont probablement le symptôme d’allergies saisonnières le plus courant ou le plus significatif. Au contact de l’œil, en plus d’irriter les tissus sensibles de cette partie du corps, le pollen provoque la libération d’une substance chimique appelée histamine.

Cette réaction de l’œil au pollen et autres allergènes porte le nom médical de conjonctivite allergique. Les symptômes peuvent donner l’impression que la vision est altérée. Heureusement, cet effet n’est que temporaire et les risques de dommages à long terme sont extrêmement faibles. Les personnes atteintes d’allergies saisonnières sont néanmoins fort nombreuses à rechercher un soulagement de ces symptômes.

Types de problèmes oculaires

Conjonctivite allergique

La conjonctivite allergique est le terme général utilisé pour désigner les problèmes de la paroi externe des yeux déclenchés par des allergies, entre autres au pollen. Les symptômes sont notamment la rougeur, l’enflure et les picotements des yeux.

Les symptômes de conjonctivite allergique se manifestent habituellement chaque année à peu près à la même période, au printemps ou à l’été, et atteignent leur paroxysme lorsque l’indice pollinique est élevé. On peut également observer la présence concomitante d’autres symptômes d’allergies saisonnières comme la congestion ou l’écoulement nasal, ou encore les maux d’oreille.

Picotements dans les yeux

Les picotements sont provoqués par l’irritation aux yeux, laquelle est attribuable à deux facteurs. Premièrement, l’œil réagit au pollen qui se pose en surface ou à proximité. Il suffit de penser à ce qui se produit lorsqu’on se trouve avec du shampooing dans les yeux sous la douche.

Deuxièmement, lorsque des particules de pollen pénètrent dans l’organisme, celui-ci produit de l’histamine, ce qui a pour effet d’irriter les terminaisons nerveuses. Vos yeux commencent à picoter pour vous avertir qu’un corps étranger (le pollen) s’est introduit dans votre système.

Yeux rouges

Les picotements sont souvent suivis de rougeurs causées par la dilatation ou l’enflure des vaisseaux sanguins à la surface (blanche) des yeux. Il s’agit d’une réaction inflammatoire destinée à combattre la substance irritante qui se trouve dans l’œil.

Lorsque les yeux piquent, on a tendance à vouloir les frotter. Or, cela risque d’accentuer les rougeurs. Le frottement accroît en effet l’irritation au lieu de l’éliminer, en plus d’endommager les vaisseaux sanguins.

Larmoiements

Ce symptôme se manifeste lorsque les yeux produisent un surplus de larmes afin de chasser la substance irritante, en l’occurrence le pollen.

La présence d’une quantité excessive de liquide dans les yeux peut brouiller temporairement la vision en créant une distorsion de la lumière qui parvient à la surface de l’œil. Lorsque les larmes commencent à s’assécher, le liquide s’épaissit et devient collant, ce qui peut accentuer temporairement la vision trouble.

Yeux enflés ou bouffis

Plusieurs personnes souffrant d’allergies saisonnières se plaignent également d’avoir les yeux enflés ou bouffis. Encore là, les vaisseaux sanguins se dilatent sous l’effet de l’inflammation, apportant un surplus de liquide dans les tissus affectés. Les yeux ont tendance à devenir bouffis lorsqu’ils sont irrités car leurs tissus sont plus relâchés que ceux d’autres parties du corps.

Les symptômes d’yeux enflés ou bouffis peuvent persister quelques heures après que l’irritation oculaire ait disparu. C’est que les vaisseaux sanguins mettent un peu de temps à reprendre leur taille normale et l’excédent de liquide dans les tissus à être réabsorbé.

 

Remèdes maison pour les problèmes oculaires

Évidemment, la mesure la plus efficace et évidente consiste à éviter le pollen afin d’empêcher l’irritant de s’attaquer aux yeux. Dans les faits, ce conseil peut être difficile, voire impossible à appliquer; on doit alors se tourner vers des solutions de rechange.

Le port de lunettes (de soleil ou non) à l’extérieur aidera à protéger vos yeux du pollen. Si vous pouvez éviter de porter des verres de contact, vous limiterez également le risque d’emprisonner le pollen entre la lentille et l’œil. Bien que ce soit difficile, essayez de ne pas frotter vos yeux, car cela stimulera la libération d’histamine et aggravera les symptômes.

La plupart des remèdes maison pour les problèmes oculaires consistent à rafraîchir les yeux, par exemple à l’aide de compresses froides ou de tranches de concombre. Du lait froid tamponné sur les yeux s’avère également efficace.

On peut aussi utiliser de l’eau salée pour nettoyer les yeux. Le sel possède des propriétés antibactériennes et préviendra le développement d’infections.

Et les plantes médicinales dans tout ça?

L’euphraise pourrait vous aider à atténuer vos problèmes oculaires. Cette plante, qu’on a surnommée « casse-lunettes », est utilisée pour traiter les yeux depuis le 17e siècle. On peut la prendre sous forme de gouttes oculaires pour soulager l’irritation ou sous forme de teinture, par voie orale.

Si toutefois vous éprouvez d’autres symptômes d’allergies saisonnières en plus de l’irritation oculaire, vous pourriez trouver un soulagement plus efficace en optant pour un produit naturel qui agit sur tous les symptômes d’allergies saisonnières. Soulagement Allergies (Pollinosan) en comprimés réunit plusieurs plantes médicinales qui ciblent les symptômes d’allergies saisonnières et, contrairement à plusieurs traitements conventionnels, il ne provoque pas de somnolence. Il peut donc être utilisé sans risque si vous devez conduire ou opérer de la machinerie.

Des médicaments classiques peuvent-ils m’aider?

Votre médecin ou votre pharmacien vous recommandera sans doute des antihistaminiques pour commencer, afin de réduire votre réaction au pollen. Des gouttes ou des solutions de lavage pour les yeux pourraient aussi vous être conseillées afin de traiter plus spécifiquement cette région.

Ces produits peuvent avoir des propriétés antihistaminiques, anti-inflammatoires ou décongestionnantes permettant d’atténuer l’enflure et l’irritation. Les gouttes pour les yeux prescrites sur ordonnance peuvent contenir des stéroïdes, lesquels sont susceptibles de provoquer des effets secondaires.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

Posez une question

Vous avez une question concernant le système immunitaire? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier