A.Vogel Blog

Language/Langue

Asthme

Les crises d’asthme ne durent que quelques minutes mais peuvent être terrifiantes pour la personne qui commence à éprouver de sérieux problèmes à respirer.

0

L’asthme se manifeste habituellement par une toux sèche et une oppression de la poitrine. Ces symptômes peuvent s’aggraver jusqu’à ce que la respiration devienne laborieuse et sifflante.  Dans les cas très graves, une crise d’asthme peut être mortelle.
Durant une crise d’asthme, les sphincters des bronchioles ont des spasmes et se resserrent, ce qui restreint l’apport d’oxygène aux poumons, causant une sensation de suffocation. Le problème peut être intensifié par une augmentation de la production de mucus et l’inflammation des muqueuses respiratoires.
Beaucoup d’enfants qui souffrent d’asthme à un jeune âge peuvent en être débarrassé durant l’adolescence, mais les rechutes sont malheureusement monnaie courante.

Causes d'asthme

L’asthme est souvent causé par une réaction à des allergènes dans l’environnement mais peut également être une réaction à de l’exercice intense, de l’air froid, un stress émotif ou une infection des voies respiratoires.  Les allergènes les plus susceptibles de déclencher l’asthme sont  les produits chimiques, la cigarette, les poils d’animaux, la poussière et les pollens.  
Les allergies alimentaires peuvent également être en cause et varient énormément d’un individu à l’autre. Ces allergènes sont généralement: produits laitiers de la vache, œufs, arachides, blé, agrumes et additifs alimentaires. Les réactions surviennent parfois à retardement, ce qui rend alors l’allergène difficile à identifier.
Un lien a été observé entre l’apparition de l’asthme et le traitement de l’eczéma par la cortisone.  En 1931, des chercheurs ont démontré que l’asthme est parfois causé par un système digestif lent et un manque d’enzymes pancréatiques ou d’acide hydrochlorique dans l’estomac.  Certaines études suggèrent également un lien entre l’asthme et le candida.

Alimentation et asthme

Afin de contrôler l’inflammation des membranes respiratoires et d’éclaircir le mucus, il est essentiel de boire suffisamment d’eau dans la journée, soit la moitié de notre poids en livres, en onces d’eau (1 litre = 32 onces).  

Aliments à favoriser :

  • Les fruits et légumes crus car ils fournissent beaucoup d’enzymes qui aident la digestion et à l’élimination des toxines. 
  • La choucroute crue contient des bactéries lactiques qui soutiennent le système immunitaire.  
  • Les oignons et l’ail ont une action antibiotique bien connue, qui épaule l’activité immunitaire. Ils contiennent également du souffre, un minéral qui contribue à l’élimination des toxines. 
  • L’huile de lin dans le VegOmega-3 contient des acides gras essentiels qui jouent un rôle dans le contrôle de l’inflammation.

Pour un meilleur contrôle de l’asthme il est important d’éviter les aliments suivants :  

  • Produits laitiers (parce qu’ils ont tendance à augmenter les sécrétions)
  • Œufs
  • Poissons
  • Crustacés
  • Chocolat
  • Blé (farine blanche ou entière)
  • Agrumes
  • Colorants alimentaires (surtout le colorant jaune tartrazine ou jaune no5)
  • Sulfites (souvent présent dans les vinaigrettes, les frites et la guacamole)
  • Protéines animales. En effet, lorsqu’on mange des aliments de source animale, notre corps produit des leucotriènes qui empirent les réactions inflammatoires. Il est préférable de remplacer ces aliments par des protéines de sources végétales telles les légumineuses (pois, haricots, lentilles et produits à base de soya) de même que les graines non-rôties.
  • Noix.  Elles sont à éviter tant que le test d’allergie n’est pas effectué.  Si elles ne provoquent aucune réaction, les noix crues constituent une excellente source de protéines végétales.

Une fois que l’asthme est sous contrôle depuis quelques mois, on peut vérifier la sensibilité à ces aliments.  Il suffit de réintroduire 1 aliment par semaine, de le consommer plusieurs fois au cours de la semaine et d’en observer l’impact sur les voies respiratoires (ex. production de mucus, respiration plus laborieuse, etc.).

Suppléments et asthme

Plusieurs éléments nutritifs ont un rôle important à jouer dans la santé des poumons :

La vitamine C et les bioflavonoïdes stabilisent la membrane cellulaire lors de réactions allergiques, ont un effet antihistaminique, protègent le corps des dommages causés par les toxines et augmentent la résistance aux infections. 
Le magnésium relaxe les sphincters dans les bronchioles et diminue ainsi la sévérité de l’asthme. 
La vitamine B12 aide à réduire la sensibilité aux sulfites.  
La vitamine B6 diminue la gravité et la fréquence des crises d’asthme lorsqu’elle est prise de façon préventive.
L’acide pantothénique nourrit les glandes surrénales qui ont un impact majeur sur le système immunitaire.  
Les vitamines A et E sont de puissants antioxydants qui aident à protéger le corps contre les polluants tout en maintenant l’élasticité des membranes respiratoires.   
Tous ces éléments nutritifs se retrouvent dans le Bio-Strath qui permet également une meilleure assimilation de ces éléments dans l’alimentation.

Les recherches indiquent que les plantes amères telles que celles qui se retrouvent dans le Boldocynara d’A.Vogel, ont un grand impact sur l’asthme.  Elles facilitent la digestion tout en éliminant les toxines.  Ces plantes sont habituellement utilisées pour le traitement du foie et des troubles digestifs.  Si vous n’avez jamais fait de cure de foie, il est préférable de commencer à dose réduite. 

L’Ortie est une plante très bénéfique pour les poumons.  Elle contient beaucoup de minéraux alcalins dont la silice qui contribue à la guérison des membranes respiratoires.  L’ortie aide à éliminer les toxines et à stabiliser la libération d’histamine lors de réactions allergiques.  Elle peut être prise à long terme et s’avère très favorable pour les personnes asthmatiques.  

Soulagement Allergies d’A.Vogel aide à réduire l’impact des allergies saisonnières au pollen sur l’asthme et désensibilise le corps. Ce produit amenuise l’intensité des autres types d’allergies environnementales soit poussière, acariens, moisissures et pellicules d’animaux.  

Finalement, pour renforcer le système immunitaire et réduire le risque d’ infections, Echinaforce de A.Vogel s’avère excellent.  Il permet d’éliminer les bactéries ou les virus pouvant causer une infection qui risque d’aggraver l’asthme.

Autres solutions pour l'asthme

Les techniques de respiration profonde répétées plusieurs fois par jour aident les poumons à mieux fonctionner. Elles peuvent réduire l’incidence de l’asthme de façon significative et même dans certains cas l’éliminer.  Ces techniques permettent d’augmenter l’endurance, d’oxygéner le corps et de réduire les risques d’infections.
Comme l’asthme est souvent une maladie environnementale, habiter une région où il y a moins d’allergènes contribue à en réduire la gravité.

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 13.99 (200mL)

Posez une question

Vous avez une question concernant le système immunitaire? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

Gagnez un voyage pour visiter nos jardins en Suisse!