A.Vogel Blog

Language/Langue

accueil / système immunitaire / tuberculose

La tuberculose

La tuberculose est une infection bactérienne pulmonaire. Elle est extrêmement contagieuse, peut prendre une forme aiguë ou chronique, et peut affecter n’importe quel organe du corps tels que les os, les reins, les intestins, la rate et le foie.

0

Elle se transmet habituellement par la toux, lorsque des gouttelettes infectées sont envoyées dans l’air puis inhalées. À ce stade, l’organisme peut réussir à combattre l’infection et à éliminer complétement les bactéries. Toutefois, si le système immunitaire est déjà compromis, les bactéries peuvent atteindre les poumons, se multiplier et commencer à détruire les tissus pulmonaires. Si le système immunitaire parvient à contrer l’infection à ce stade-ci, les bactéries peuvent devenir inactives pendant un certain temps, mais peuvent être « réactivées » ultérieurement. Une fois l’infection installée dans les poumons, elle peut s’étendre au système lymphatique et contaminer d’autres organes. 

Les bactéries peuvent également se propager par les aliments comme le lait non pasteurisé. L’infection primaire se retrouve alors dans le tube digestif.  

Symptômes de al tuberculose

Les premiers symptômes de tuberculose s’apparentent à ceux d’une affection grippale : malaise général, toux, perte d’appétit, sueurs nocturnes, douleurs thoraciques et fièvre peu élevée. Au début, la toux peut être sèche, sans expectorations, mais la production de mucus augmente avec la progression de la maladie. À mesure que l’état de la personne se détériore, la fièvre, les sueurs nocturnes, la fatigue chronique, la perte de poids, les douleurs thoraciques et l’essoufflement peuvent survenir. Les bactéries détruisant le tissu pulmonaire, les crachats (la sécrétion de mucus) peuvent devenir sanguinolents. Étant donné que les symptômes de la tuberculose peuvent être semblables à ceux de plusieurs autres maladies, il peut être difficile de poser un diagnostic et cela peut prendre un certain temps avant de pouvoir identifier la maladie.

Incidence et facteurs de risque

Il y a encore moins d’un siècle, la tuberculose était très répandue et détruisait rapidement les tissus vivants. Les survivants en avaient pour des mois à se remettre. Grâce à des conditions de vie plus favorables, à une alimentation adéquate et à la découverte des antibiotiques, la maladie a diminué régulièrement sur plusieurs décennies. Toutefois, l’incidence de la tuberculose a repris depuis les années 1990, avec l’apparition de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques. Les bactéries semblent plus pernicieuses et virulentes que jamais. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli comme les aînés, les jeunes enfants, les personnes sous-alimentées et celles qui souffrent de maladies auto-immunes sont plus à risque de contracter la tuberculose. Celles qui sont porteuses d’une forme latente de la maladie sont susceptibles de voir la bactérie se réactiver quand leur système immunitaire s’affaiblit, ce qui peut se produire dans les circonstances suivantes :

  • stress 
  • manque de sommeil 
  • vieillissement 
  • mauvaise alimentation 
  • traitement aux stéroïdes 
  • infection 
  • maladies chroniques comme le diabète 
  • alcoolisme et toxicomanie 
  • pollution de l’environnement
  • logements surpeuplés 

Régime alimentaire lors de tuberculose

  • Buvez plusieurs grands verres de jus de carottes (fraîchement pressée ou de la marque Biotta) par jour pour leur contenu en vitamine A, essentielle pour la cicatrisation du tissu pulmonaire.
  • La sous-alimentation est très dangereuse pour toute personne qui souffre de tuberculose. Il est vital de manger beaucoup de fruits et de légumes crus et frais pour leur apport en vitamines, minéraux, antioxydants et enzymes, essentiels pour combattre l’infection. En cas de manque d’appétit, des jus de qualité supérieure (de fruits et de légumes fraîchement pressés ou de marque Biotta) peuvent aider à combler les besoins nutritionnels. 
  • Étant donné qu’il peut être plus difficile pour les personnes atteintes de tuberculose de convertir le bêta-carotène végétal en vitamine A, assurez-vous de manger des aliments riches en vitamine A comme l’herbe de blé, la spiruline, la chlorelle, les algues bleu-vert, le jus d’herbe Green Kamut®, l’orge vert, l’ail, les oignons, les poireaux, les navets, les raisins et les ananas. 
  • Les aliments qui soutiennent le système immunitaire sont les légumes-feuilles verts, les pommes, les abricots, les panais, les oranges, les coings, le persil, les carottes, les navets, le chou cavalier, le céleri, les algues, le varech, le plantago, l’algue dulse, et les champignons reishi, shiitake et maitake. 
  • Les figues, les racines de figuier, les tubercules de taro séchées, les huîtres, le miel naturel, les litchis, les mûres fraîches, les poires, les pousses de soja et les abricots frais sont connus pour aider à stimuler le système immunitaire et donc pour lutter contre la tuberculose. 
  • Lorsqu’on est aux prises avec la tuberculose, il faut éviter le lait de vache et les autres produits laitiers, le pain blanc, les pâtes et les céréales, les aliments raffinés et transformés, le sucre et les sucreries, la viande rouge, les crustacés (importante contamination due aux métaux lourds) et la caféine.

Suppléments aidant lors de tuberculose

Le traitement classique de la tuberculose comprend la prise d’antibiotiques pendant un an ou plus. Compte tenu de la possibilité de résistance aux antibiotiques, l’utilisation de thérapies naturelles en conjonction avec les traitements médicaux conventionnels donne souvent de bons résultats. 

Echinaforce serait le remède à privilégier, parce qu’il contribue à soutenir le système immunitaire et combat les bactéries. Puissant agent bactérien et antiviral à large spectre, il peut aider à combattre même les souches de bactéries résistantes aux antibiotiques. Les études montrent que les bactéries ne développent pas de résistance à Echinaforce. Echinaforce est également un anti-inflammatoire, ce qui contribue à maîtriser la propagation des bactéries et à diminuer l’intensité des symptômes. Echinaforce peut être pris sans danger en combinaison avec des antibiotiques et des antiviraux.

Bio-Strath pourrait également constituer un supplément très utile. Il fournit 61 éléments nutritifs à l’organisme et augmente l’assimilation de ces mêmes éléments apportés par l’alimentation. Il pourrait se révéler une aide précieuse dans le traitement de la tuberculose, jadis connue sous le nom de phtisie ou « dépérissement », tellement ceux qui en étaient atteints perdaient rapidement du poids parce qu’ils ne s’alimentaient plus. Bio-Strath stimule également l’appétit, un autre facteur important dans la lutte contre la tuberculose. C’est une riche source de toutes les vitamines B, qui aide à augmenter la résistance et à conserver son énergie. La vitamine B6 est particulièrement importante pour prévenir les problèmes de foie liés à la prise prolongée d’antibiotiques.

L’Ortie est une bonne source de silice, qui aide à reconstruire les tissus pulmonaires endommagés. Elle contribue également à empêcher la détérioration osseuse, et donc à réduire les risques d’ostéopénie ou d’ostéoporose. De nombreuses personnes atteintes de tuberculose ont une carence en silice, particulièrement dans les os. La silice accroît non seulement la résistance, mais empêche aussi la formation de tissu cicatriciel. L’ortie est également une excellente source d’autres minéraux comme le calcium, le magnésium, le potassium, le fer et le souffre, qui aident à renforcer l’organisme et à réparer les tissus endommagés. 

Malheureusement, les antibiotiques perturbent la flore intestinale, qui joue un rôle clé dans l’immunité. Molkosan peut aider à maintenir l’équilibre naturel de la flore intestinale, à éliminer la Candida et d’autres bactéries intestinales nuisibles et à optimiser l’assimilation des minéraux alcalins. Il contribue également à préserver l’intégrité de l’appareil digestif. 

Le Chardon Marie est la meilleure plante pour protéger le foie, organe qui peut être touché par la tuberculose. Si le foie est altéré, l’ensemble de l’organisme peut en être affecté, car cet organe remplit de multiples fonctions notamment les suivantes : purification du sang, activation du système hormonal, stockage, digestion des graisses, production d’éléments essentiels, régulation de la glycémie, du niveau de cholestérol, etc.

Un mode de vie sain comprenant  une alimentation suffisante, un programme d’exercices léger et un sommeil de qualité et régulier ne peut qu’aider le système immunitaire dans son combat contre ces bactéries très agressives!

Qu’en pensez-vous?

Avez-vous trouvé cette information utile? J’aimerais lire vos commentaires. Merci! Sonia Chartier

$ 13.98 (200mL)

Posez une question

Vous avez une question concernant le système immunitaire? Demandez-la ci-bas et nous l'enverrons à l'un de nos experts pour vous répondre.

Send your question

0 produit(s) dans le panier

JOUEZ afin d’avoir une chance de GAGNER avec Herbamare!!!