4 aliments amers pour améliorer la digestion

Lorsqu’on présente à un jeune enfant quelque chose de nouveau à manger, en particulier un légume, il faut souvent s’armer de patience. L’entreprise est encore plus risquée si l’aliment en question a un goût amer.

Digestion | Manger santé


Owen Wiseman
@AVogel_ca


30 juillet 2018

Qu’est-ce que l’amertume?

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà entendu parler des « amers » qui font partie de l’attirail de base de tout bon mixologue. Ces ingrédients, qui incidemment ont la cote dans les cocktails à la mode, ont un effet tonique qui stimule la digestion.

Que se passe-t-il pendant le processus digestif?

Dès que l’arôme d’un plat fraîchement mitonné parvient à nos narines, l’organisme met en branle une réaction digestive. L’odeur d’un pain sortant du four, des aubergines poêlées, d’un hamburger bien juteux cuit au barbecue ou d’une guimauve grillée au-dessus d’un feu de camp (pendant que l’appel d’un huard résonne de l’autre côté du lac...) a invariablement pour effet de nous faire saliver, et cela s’explique facilement.

La vue et l’odeur d’un repas envoient instantanément un signal aux glandes salivaires pour qu’elles augmentent leur production. La salive contient une enzyme importante, l’amylase, qui décompose les grosses molécules de sucre en plus petits éléments, plus faciles à absorber.

Informé de la présence de quelque chose de bon à digérer, l’organisme commence également à accroître la quantité d’acide sécrétée dans l’estomac. Cet acide fractionne les aliments en particules de plus en plus petites, ce qui augmente la surface sur laquelle les enzymes digestives pourront agir. L’estomac contient en outre de la pepsine, une substance qui décompose les protéines pour en faciliter l’absorption plus loin dans le tube digestif.

De l’estomac aux intestins…

Après avoir traversé l’estomac, le mélange d’enzymes, d’acide gastrique et de nourriture devient ce qu’on appelle le chyme, ou bouillie alimentaire. Dès l’arrivée du chyme dans l’intestin grêle, le pancréas et la vésicule biliaire passent à l’action. La vésicule libère des sels biliaires qui s’attaquent aux graisses pour les réduire en plus petites gouttelettes; ce processus porte le nom d’émulsification. En plus de l’amylase (semblable à celle qui est présente dans la bouche), le pancréas produit la protéase et la lipase, qui agissent respectivement sur les protéines et les graisses. Au cours de cette phase de la digestion, une hormone appelée cholécystokinine joue un rôle actif pour stimuler la sécrétion de la bile et de l’enzyme pancréatique.

Tout ce travail de décomposition au cours de la digestion a pour but de permettre l’absorption des nutriments dans l’intestin grêle.

En quoi un amer peut-il améliorer la digestion?

Les amers sont d’abord et avant tout des sialogogues, c’est-à-dire des agents qui favorisent la production de salive. Comme nous l’avons vu plus tôt, cela a pour effet d’accroître la quantité d’amylase dans la bouche. Les amers ont aussi une fonction stomachique, c’est-à-dire qu’ils ouvrent l’appétit en libérant de la gastrine – une hormone qui stimule la sécrétion d’acide gastrique. Finalement, ils agissent aussi comme cholagogues en stimulant la sécrétion de bile par la vésicule biliaire.

Dans quel rayon trouve-t-on les amers à l’épicerie?

Cette catégorie de produits alimentaires est hélas sous-représentée dans nos paniers d’épicerie. En 2014, quelque 20,2 % des Canadiens étaient considérés comme obèses – il est évident que les aliments sucrés attirent davantage que les produits amers.

Ce phénomène a engendré une faiblesse digestive chez beaucoup de gens : chaque année, plus de 20 millions de Canadiens sont aux prises avec des troubles digestifs comme la maladie de Crohn, la maladie cœliaque ou le reflux gastro-œsophagien pathologique. L’ajout d’amers sur votre liste d’épicerie donnera un bon coup de pouce à votre système digestif et contribuera à votre bien-être général.

Liste d’épicerie

  1. Gingembre: On cultive le gingembre pour ses vertus thérapeutiques depuis des siècles. Des traités de médecine chinoise datant de 400 ans avant notre ère le recommandaient pour traiter les nausées, les indigestions et la fièvre. Ses composants actifs, le gingérol et les shogaols, intensifient les contractions et la vidange de l’estomac; le gingembre possède aussi des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent s’avérer d’un précieux secours pour les personnes atteintes d’une affection intestinale inflammatoire.
  2. Artichaut : Vous avez rendez-vous pour dîner au resto ce midi avec un ami? Profitez-en pour commander une trempette chaude aux artichauts en entrée. L’artichaut (Cynara cardunculus) contient des lactones sesquiterpéniques ayant des effets notables sur la digestion. Une étude a observé qu’en seulement 4 semaines, 80 % des patients ont vu leurs symptômes de douleurs abdominales, de ballonnements, de flatulences ou de constipation diminuer et même disparaître totalement!
  3. Pissenlit (dent-de-lion): Les racines tout comme les feuilles de la plante Taraxacum officinale sont utilisées pour soulager les problèmes de rate ou de foie, les brûlures d’estomac ou la dyspepsie. Le foie joue un rôle incontournable pour la digestion en détoxifiant les intrants de même que les sous-produits issus de la digestion. C’est le foie qui produit la bile, qui sera ensuite sécrétée par la vésicule. Le pissenlit est un amer qui protège contre la toxicité et les dommages hépatiques.
  4. Chardon-marie: La formidable plante Silybum marianum agit à différents niveaux sur la digestion en raison du composé phytochimique actif qu’elle contient, la silymarine. Plusieurs maladies auto-immunes et troubles du foie ont été associés à un gène inflammatoire au nom peu évocateur de CXCL10. Or, il appert que la silymarine peut éliminer ce gène et atténuer un état pro-inflammatoire.

On ne parle pas d’une liste d’épicerie ordinaire!

Vous avez tout à fait raison – mais heureusement, ces éléments sont réunis dans un formidable comprimé, offert sous le nom de Complexe Digestion, à prendre avant ou après un repas. Chaque comprimé contient de l’artichaut, du chardon-marie, du pissenlit et de la feuille de boldo (Peumus boldus).

Originaire du Chili central, le boldo agit surtout sur la vésicule biliaire pour stimuler la sécrétion de bile, mais il protège aussi le foie des dommages oxydatifs. Toutefois, avant d’introduire un nouveau produit naturel dans votre routine santé, demandez toujours conseil à un professionnel de la santé; l’action de certaines plantes pourrait ne pas être souhaitable si vous souffrez de problèmes gastro-intestinaux.


Références:
http://cdhf.ca/en/statistics
https://www.europeanreview.org/wp/wp-content/uploads/1291-1296.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16246215
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19145575
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22010973
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22946853
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24642205
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25015447
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25603021
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25912592
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26186142
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27043523
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27640169
https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-625-x/2015001/article/14185-eng.htm

Complexe Digestion – Boldocynara®

A.Vogel Boldocynara® Complex

60 comps

$ 21.99

A.Vogel Boldocynara (Complexe Digestion – Boldocynara®)est idéal pour soulager les troubles …
Plus d'info

Herbamare Original 2,5g - Offre exclusive au avogel.ca! Herbamare sample