4 causes fréquentes des douleurs aux hanches

Au nombre des parties du corps les plus sollicitées, les hanches font figure de véritables marathoniennes. Sans relâche, elles amortissent le poids du tronc et des membres supérieurs, tout en assurant les mouvements nécessaires à la marche.

Muscles et articulations


Owen Wiseman
@AVogel_ca


18 avril 2018

Dans l’articulation de la hanche se trouve une rotule (la plus volumineuse du corps, en fait) qui permet une grande amplitude de mouvement. Cependant, comme n’importe quelle autre pièce de la mécanique humaine, les hanches sont sujettes à l’usure et peuvent parfois devenir douloureuses. C’est ce qu’on appelle la coxalgie.

Comment les hanches fonctionnent-elles?

Pour jouer pleinement leur rôle, les hanches nécessitent la participation coordonnée des tendons, des ligaments, des os, des muscles et du liquide synovial. Toute cette chorégraphie se déploie de façon inconsciente – ce n’est que lorsque le mouvement ne se fait pas normalement qu’on réalise la présence d’un grain de sable dans l’engrenage.

Quels sont les symptômes de la coxalgie?

Le principal indice d’un dérèglement de l’articulation elle-même est une douleur dans la hanche ou l’aine, tandis qu’un problème au niveau des tendons, des muscles ou des ligaments se manifestera par une douleur dans la partie extérieure de la hanche, les cuisses ou les fesses. Il peut alors s’ensuivre une modification de la démarche, par exemple une claudication, de la difficulté à dormir sur un côté, ainsi qu’un échauffement ou une rougeur dans la région affectée.

Quelle est la cause de ces symptômes?

1.    Arthrose. L’arthrose est parfois aussi appelée « ostéoarthrite ». Or, le préfixe « ostéo » devrait immédiatement nous mettre sur la piste d’un problème associé aux os. Dans le cas qui nous occupe, l’arthrose est une maladie dégénérative caractérisée par la dégradation du cartilage de l’articulation de la hanche et par le développement d’ostéophytes dans les os. À mesure que le cartilage se détériore, les os et les tissus qui normalement ne subissaient aucune friction commencent à frotter les uns contre les autres. Avec le temps, le problème s’aggrave, mais n’entraîne pas nécessairement de symptômes apparents avant la cinquantaine.

L’articulation de la hanche est faite pour absorber les chocs causés par les sauts, la marche, la course, etc.; sa dégradation risque donc d’hypothéquer toutes ces activités. L’organisme est ainsi fait qu’il envoie un signal pour remplacer la perte de masse osseuse au fur et à mesure. Ce processus de régénération s’effectue en permanence dans l’ensemble de l’organisme, mais chez les personnes souffrant d’arthrose, l’architecture anormale de l’articulation de la hanche peut mener à l’apparition d’ostéophytes. Ces petites excroissances osseuses se forment dans des régions marquées par l’usure et peuvent accentuer le frottement des tissus et des os environnants, nuisant ainsi au libre mouvement de l’articulation.

2.    Bursite. L’inflammation des bourses, de petites poches remplies de liquide et dispersées un peu partout dans le corps, peut provoquer une douleur aux hanches. Ces bourses permettent en quelque sorte de rembourrer davantage les endroits plus sujets à l’usure, comme les articulations. Normalement, les bourses sont presque aplaties et permettent aux structures adjacentes de glisser facilement; en cas d’inflammation, elles enflent et gênent le mouvement.

3.    Fracture de la hanche. Avec l’âge, nos os deviennent inévitablement plus fragiles. Les cellules qui calcifient nos os, les ostéoclastes, sont de moins en moins nombreuses et, partant de là, moins efficaces. Les fractures sont des bris dans les os qui peuvent survenir d’une foule de manières – un essai intempestif de faire le grand écart après quelques verres de vin, une descente en ski qui se termine par une série de tonneaux, ou encore une chute tout ce qu’il a de plus banal.

Ces fractures n’ont pas besoin d’être importantes pour causer une coxalgie. En fait, la douleur peut se manifester seulement des semaines après l’impact ou l’accident, les os n’ayant pas guéri correctement ou la fracture s’étant amplifiée par un mouvement quelconque.

4.    Tendinite. Les tendons sont des cordages faits de collagènes qui relient les muscles aux os. Robustes tout en étant flexibles, ils nous permettent d’effectuer un grand nombre de mouvements de la vie quotidienne. Si par exemple le tendon se détache de l’os, comment celui-ci pourrait-il bouger? Songez à une marionnette qui n’est mobile que si quelqu’un en tire les ficelles. Lorsqu’une inflammation se développe dans les tendons, habituellement par suite d’une infection ou d’une surutilisation, l’amplitude de mouvement devient limitée car toute activité entraîne irritation et douleur.

Qui est davantage à risque?

Malheureusement, les personnes âgées sont les plus sujettes à faire des chutes et donc à souffrir de coxalgie. Chez les plus de 64 ans, 28 à 35 % feront une chute durant l’année, et ces chiffres grimpent à 32-42 % chez les 70 ans et plus! Certains aménagements peuvent toutefois aider à prévenir de tels incidents, comme placer des tapis antidérapants dans la douche ou le bain, ajouter des barres d’appui dans les corridors et éliminer les obstacles risquant de faire trébucher.

La hanche supportant déjà un poids important, l’obésité ne peut qu’envenimer les choses. La masse additionnelle associée à un surpoids peut avoir pour effet de déplacer le centre de gravité et d’accentuer le stress subi par les articulations. S’ensuivent alors une accélération du processus de dégénérescence, une augmentation du risque de fracture et une réduction de l’amplitude des mouvements.

De plus, il ne s’agit pas que d’une simple question de poids additionnel. En fait, certains agents appelés cytokines encouragent l’inflammation. Les cytokines sont produites par différents tissus, mais on sait que l’excès de graisse (adipose) contribue à la libération d’un agent pro-inflammatoire connu sous le nom de TNF-α. Plus vous avez de tissu adipeux, plus vous avez de TNF-α en circulation dans votre organisme, ce qui peut exacerber l’inflammation au niveau de vos hanches.

Il me faut quelque chose pour soulager la douleur, maintenant!

Certaines plantes comme Arnica montana et Harpagophytum procumbens (griffe du diable) ont des propriétés anti-inflammatoires comparables à celles de plusieurs médicaments offerts en vente libre. L’arnica exerce son action grâce à des composants actifs appelés lactones sesquiterpéniques qui peuvent prévenir la désintégration du cartilage.

La griffe du diable, quant à elle, contient des harpagosides, qui réduisent la douleur et qu’on retrouve dans des produits comme les comprimés Douleurs articulaires; d’autres comme Absolüt Arnica peuvent être appliqués localement sur la hanche pour atténuer la douleur.

Comment prévenir ces malaises?

La recherche démontre qu’un programme d’activité physique combinant exercice aérobique et entraînement contre résistance peut réduire la douleur articulaire de 14 à 71 % chez les adultes. L’activité physique permet à la fois de diminuer la charge pondérale imposée aux articulations et de renforcer les muscles stabilisateurs de l’articulation de la hanche.

En ce qui concerne TNF-α, il s’est avéré que la perte de poids réduit la quantité de cytokines pro-inflammatoires en circulation dans l’organisme et favorise plutôt la sécrétion d’agents anti-inflammatoires (adipokines) par les tissus adipeux. Le mieux est de consulter votre médecin pour élaborer un plan répondant à vos besoins, qui permettra de renforcer vos tissus en toute sécurité.

Références:
https://www.hindawi.com/journals/isrn/2013/139239/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4332294/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4363366/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4839620/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5295114/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19235681
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22940241
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23728701
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25966322
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27209428
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28275210
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28401567
http://www.who.int/ageing/projects/1.Epidemiology%20of%20falls%20in%20older%20age.pdf

A.Vogel Douleurs articulaires - comprimés de griffe du diable

A.Vogel Joint Pain Relief

30 comp.

$ 26.99

Comprimés a base de griffe du diable. Utilisé pour le traitement de l'inflammation et de la …
Plus d'info

Si vous vous réveillez la nuit, faites que ce soit pour la bonne raison! Voyez la vidéo! Videos